Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La DGA « Essais en vol » accueille la première femme pilote d’essais française d’hélicoptères dans ses rangs


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2018/12/24/la-dga-essais-en-vol-accueille-la-premiere-femme-pilote-dessais-francaise-dhelicopteres-dans-ses-rangs/

Elle n’est pas la première femme française à devenir pilote d’essais, Jacqueline Auriol l’ayant ainsi précédée dans les années 1950. En revanche, elle est une pionnière dans son domaine, c’est à dire celui des hélicoptères.

Officier pilote de l’armée de l’Air, le commandant « Sophie » va en effet rejoindre les rangs du centre « Essais en vol » de la Direction générale de l’armement [DGA] en janvier prochain, après avoir obtenu son brevet à l’Empire Test Pilots’ School [ETPS], l’école britannique des pilotes d’essais, implantée à Boscombe Down. Une première.

epner-20181224.jpg

Déjà diplômée de l’École nationale supérieure l’aéronautique et de l’espace [en 2003], le commandant « Sophie » a rejoint l’armée de l’air en qualité de pilote d’hélicoptère. Affectée à l’escadron 01.067 « Pyrénées », à Cazaux, elle a effectué plus d’une centaine de mission en Afghanistan, aux commandes d’un EC-725 Caracal. Elle a ensuite piloté un Super Puma au sein de l’escadron de transport ET60, basé à Villacoublay.

Comme Jacqueline Auriol en son temps, elle a réussi le concours d’entrée de l’École du personnel navigant d’essais et de réception [EPNER] en 2017. C’est dans le cadre d’un échange avec l’ETPS britannique qu’elle est donc devenue la première femme française pilote d’essais d’hélicoptères.

« Pendant une année, elle a été formée aux techniques des essais en vol nécessaires à l’évaluation des performances, des qualités de vol et des systèmes embarqués sur hélicoptères. Elle a ainsi eu l’occasion de voler sur différents aéronefs tels que l’Agusta A109, le Bell 412, la Gazelle, le H125 ou encore l’AH-64 Apache. Elle totalise à ce jour plus de 2.000 heures de vol », précise la DGA.

En outre, le taux de féminisation de la DGA est actuellement de 25% [sur un effectif de 9.619 personnels]. Sur 100 officiers généraux au total, 14 sont des ingénieures générales de l’armement.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...