Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Hésitation entre cavalerie lourde et légère


Georges303

Recommended Posts

Bonjour à tous  !

Je devrais rentrer à l'ENSOA en fin d'année dans la cavalerie dans le but de faire chef de char et le grand dilemme de ma vie actuellement est le choix entre lourd (Leclerc) et léger (AMX10, VBL et leurs successeurs). Tout d'abord je sais que ce choix sera soumis aux postes offerts par les régiments à la fin de mes 8 mois d'école, je croise donc les doigts pour être bien classé et aussi pour que les régiments qui recrutent à ce moment-là soient assez variés.

En fait mon cœur penche clairement pour le Leclerc mais il est vrai que ma volonté première étant d'être déployé en OPEX et le cas échéant d'être déployé dans ce genre d'engin, on m'a dit que je risquais d'être très déçu pour des raisons que je comprends totalement. En effet je suis conscients que déployer un Leclerc à l'heure actuelle et dans les théâtres d'affrontement actuelles est très compliqué (c'est tout de même un beau bébé) voire inutile étant donné l'asymétrie des combats (utiliser un tel monstre face à des zinzins fanatiques est assez disproportionné).

Cependant je me disais que faire un pari sur l'avenir pouvait être intéressant. En effet on entend/lit de plus en plus parler du retour du combat de haute intensité dans les années/décennies à venir. L'asymétrie des combats tendrait donc à disparaitre ce qui, il me semble, pourrait être un signe que les régiments dotés du Leclerc pourrait être de plus en plus sollicités. De plus, je trouverais étrange que l'armée de terre croit autant en les chars de bataille (rénovation du Leclerc vers XLR; projet commun avec l'Allemagne) alors qu'ils sont quasi inutilisés dans les principales OPEX (j'entends par là le Mali et Barkhane en général par exemple) si ce n'est qu'elle est convaincu qu'ils seront très utiles dans les années/décennies à venir.

Aussi, la situation actuelle en Ukraine pourrait marquer les prémices de ce retour de la haute intensité (bien qu'on peut sérieusement espérer que la situation ne dégénérera pas). Des puissances militaires avérée similaire de près ou de loin à la Russie et donc bien mieux équipée pourrait devenir nos futurs adversaires ce qui rendrait l'utilisation du Leclerc indispensable.

Donc voilà, que pensez-vous de mon humble point de vue sur l'avenir du Leclerc ? Et pensez-vous qu'il serait judicieux dans mon cas d'envisager une carrière avec ce véhicule en lui prévoyant un futur où il serait sérieusement utilisé ?

Au plaisir de lire vos réponses, Georges303.

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas tant l'avenir du Leclerc qui, à votre âge, me préoccuperait le plus que l'emploi de chef de char/engin blindé qui lui, a contrario, m'interpellerait.

Si vous voulez passer vos journées à faire de l'entretien ou préparer votre "bourrin" pour le défilé du 14 juillet, choisissez la lourde. Mourmelon et Thierville sont de jolis ports de pêche.

A moi, Gap, Valence, Poitiers et Tarbes pour sillonner les campagnes sur mon AMX 10 RC ou ma Sagaie, et demain, mon Jaguar.

A moi, la possibilité d'intégrer le GCM ou le GCP du régiment qui m'offrira encore plus de possibilités de m'épanouir.

BTX

 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Vaste sujet de débat qui touche différents points :

1° L'avenir du char est semble-t-il de nouveau devant lui plutôt que derrière, des armées qui avaient bannis les chars dans les années 90-2000 (Canada, Pays-Bas, ...) y reviennent, de nombreux programmes de modernisations/nouveaux chars pointent un peu partout dans le monde (Corée, Turquie, Pologne, Israël, Iran, Chine, Inde, ...), donc les "culs de plomb" risquent de revenir faire un tour dans les campagnes futures ...

2°Le char n'a jamais vraiment été une grande constante dans l'Armée Française, bien que ce soit cette armée qui soit à la source de l'invention des chars (Général Destienne) et qu'elle aie mis au point dans les années 80-90 sans doute le meilleur char au monde (Le Leclerc), elle n'arrive pas vraiment à lui trouver une place ... Il faut dire que la culture "sa bite et son couteau" de l'esprit para-colo-légion-basanne façonne le fonctionnement de l'armée de Terre depuis près de 30 ans et que les lourds chenillés ne sont que des gros veaux juste bon à s'entrainer dans camps de Champagne ... Quand l'oncle Vlad et ses T80-T90 vous transformerons nos charmantes boites à sardines 10RC et autres Jaguar (et leurs occupants en sous-taches bleu ciel, gants beurre frais, chèche et rayban) en "chaleur et lumière" on se rappellera lors des cérémonies du souvenir que peut-être ces gros culs de l'Artillerie d'Assaut avaient une utilité ... 

3°Pour la collaboration avec les casques à pointes, ne croyez pas trop ce que les journaux veulent vous vendre, le seule but est le baiser de la mort et définitivement asseoir la domination allemande sur l'industrie européennes des blindés lourds ... on nous laissera encore la joie de concevoir de charmants engins comme le VBL ou le VBAE pour faire plaisir aux officiers du point 2° ... mais pas plus

Donc si vous voulez voir du pays et avoir des chances de progresser choisissez les légers (qui en plus mis à part ceux mis à l'index à Metz, ont les plus belles et chaudes garnisons), si vous voulez un jour peut-être être le Wittman de l'armée française, choisissez les lourds, mais dites vous que pendant longtemps les seules joies seront les dégustations de blanc-de-blanc, côtes des Bar et autres montagne de Reims ...

Clairon

  • Like 1
  • Thanks 2

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

comme c'est beau ce que vous écrivez!!!!!!!!!!!!!!

On sent la guerre picrocholine là

Bon on ne fait pas que de l'entretien de carrosserie quand même, on joue aussi à la guerre avec la "forad", on fait des opex sur du matériel plus léger,, on va en Estonie, au Mali, aux EAU et autres destinations....on fait aussi comme tout le monde du sentinelle.

On apprend aussi à conduire sa voiture dans le mélange boue-jus de betterave!!!!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, papamili a dit :

On sent la guerre picrocholine là

Que nenni, c'est essentiel. Il y a en France militaire un courant "tout pour la roue tellement plus légère" (qui a aussi les bonnes grâces de Bercy) qui fait que dans quelques années l'armée de Terre ne pourra plus jouer que la cavalerie légère au profit des USA et autres (un peu comme la division daguet en 1991) ... qui fait qu'on risque d'envoyer au casse-pipe sans espoir de retour entier d'excellents éléments du seul fait qu'on trouve la chenille sale et bruyante ...

Clairon

  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

j'avoue que cet argument m'interpelle et, me conforte dans ma croyance en la cavalerie "lourde" et, j'ose espérer que l'on sortira un jour de cette dévotion aveugle aux Amériques.

Ceci pourrait aussi expliquer un peu que dans les pays "de l'Est" la cavalerie lourde soit une arme d'élite contrairement à nous. C'est le rêve de reconnaissance de mon fils..............

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...