Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Près de 20 000 soldats de l’armée de Terre potentiellement concernés par les JOP 2024


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/pres-de-20-000-militaires-de-larmee-de-terre-potentiellement-concernes-par-les-jop-2024/

image.jpeg.ee82078b98af6137e59f2e51201c6d35.jpeg

« Le travail est en cours », mais l’armée de Terre pourrait mobiliser jusqu’à     20 000 soldats pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, indiquait la semaine dernière son chef d’état-major, le général Pierre Schill.

De 10 000 toutes armées confondues en début d’année, le contingent de militaires potentiellement mis à disposition pour garantir le bon déroulement des JOP 2024 a depuis doublé. « Probablement » près de 20 000 soldats sont concernés « d’une façon ou d’une autre » pour la seule armée de Terre, relève le général Schill. 
 

Le rendez-vous sportif sera « un temps majeur pour notre pays et il est clair que l’armée de Terre sera là », annonce le CEMAT. Elle sera dans les stades avec l’armée des champions. « Un tiers des médailles des jeux paralympiques précédents avaient été gagnées par des membres des armées », rappelle-t-il. Elle participera également aux événements préparatoires comme le parcours de la flamme olympique et organisera « un certain nombre de manifestations sportives ». 

Mais l’essentiel de sa contribution relève bien de la protection des sites et des foules. Selon son chef d’état-major, l’armée de Terre sera surtout présente dans les deux centres névralgiques que sont Paris et Marseille, mais aussi en Polynésie française. Elle sera par ailleurs particulièrement mise à profit pour les moments clefs, telle que « la sécurité du port de départ de la parade fluviale lors de la cérémonie d’ouverture », indiquait le CEMAT dès le mois de mai. 
 

Si la formule « n’est pas complètement arrêtée », l’implication sera en tout cas « très importante en volume ». Un engagement calibré pour pallier aux carences du secteur privé, supposé déployer de 17 000 à 22 000 agents par jour sur toute la durée de la compétition. Une équation jugée « intenable » ou « impossible » depuis plusieurs mois au vu des déficits de main d’oeuvre vécus par la filière.

L’heure est donc à l’anticipation informelle pour éviter l’embarras vécu à plusieurs reprises en outre-Manche. Quelque 4700 militaires britanniques avaient été appelés en urgence lors des JO de 2012 à Londres pour compenser l’incapacité de la société G4S à fournir les effectifs suffisants. « D’autre part, et même dans l’hypothèse où tous les personnels nécessaires seraient effectivement recrutés et fidélisés, le risque d’absentéisme le jour J est réel, ainsi que l’a montré l’exemple des Jeux du Commonwealth qui se sont tenus à Birmingham à l’été 2022 et lors duquel le taux d’absentéisme (no-show) a été, selon le COJOP, de 20% », rappelait la Cour des comptes dans un rapport publié cet été. 
 

« Des décisions devront être prises au plus tard en octobre 2023 pour en assurer une planification rigoureuse, articulée avec le calendrier de passation des marchés de sécurité du COJOP, dont les premiers résultats ont confirmé les difficultés de la filière », relevait la Cour de comptes. Si un conseil interministériel consacré à la sécurité de l’événement est programmé pour le 20 octobre, l’officialisation d’un recours aux armées devra néanmoins attendre, déclarait le ministère de l’Intérieur jeudi dernier au Monde

Entre cet appui occasionnel, la poursuite de l’activité opérationnelle et les missions ponctuelles et mémorielles tels que l’opération de lutte contre les feux de forêt Héphaïstos ou les 80 ans du débarquement de Provence, l’engagement de l’armée de Terre sur le territoire national sera alors « extrêmement important ». « Il y aura 35 000 à 40 000 soldats de l’armée de Terre déployés à ce moment-là » en France et ailleurs, estime son commandant. 
 

Pour affronter ce pic d’activité dans une période traditionnellement dévolue au repos et aux mutations, l’armée de Terre pourra entre autres compter sur son vivier de 24 000 réservistes. Entre ceux-ci et l’active, « c’est un équilibre qu’il faudra que l’on établisse unité par unité en fonction des unités déployées ». Une chose est certaine : tous sont appelés à se rendre disponible l’été prochain, demande le général Schill.

Crédits image : armée de Terre
  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2023/11/15/jo-de-2024-un-camp-pour-5000-soldats-a-l-oree-du-bois-de-vin-24244.html

JO de 2024: un camp pour 5 000 soldats à l'orée du bois de Vincennes

 

Les forains de la Foire du Trône avaient déjà été prévenus que l'édition 2024 de la fameuse Foire serait écourtée de moitié; elle ne durera que 4 semaines entre le 22 mars et le 22 avril. Il faudra, en effet, faire de la place sur la pelouse de Reuilly pour quelque 5 000 militaires qui y seront logés sous des tentes pendant les Jeux olympiques dont ils contribueront à assurer la sécurité.

Ce mercredi, le gouverneur militaire de Paris, le général Abad, a confirmé ce projet. Sur cette vaste esplanade située dans l'est de Paris, "nous allons monter un camp de l'ordre de 5 000 hommes.

"La proximité entre les lieux de stationnement et les lieux de déploiement est un enjeu stratégique qui porte en son sein l'enjeu de la mobilité et de la réactivité de nos forces", a-t-il justifié.

Le nombre de militaires qui seront déployés pour renforcer les effectifs de police et de gendarmerie et pallier de probables manques d'agents de sécurité privée pendant la période olympique n'a pas été précisé. Ils pourraient être près de 15 000 en région parisienne  (sur les effectifs totaux du ministère des Armées mobilisés dans le cadre des JO, il faudra aussi compter sur les effectifs mobilisés en province).

Pour loger les militaires déployés en région parisienne, le général Abad a rappelé l'existence d'une "petite quinzaine de casernes en Ile-de-France" utilisées notamment pour loger les militaires déployés dans le cadre de l'opération Sentinelle. Mais ces casernements seront largement insuffisants. D'où la création du campement à Reuilly.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Le 16/10/2023 à 14:45, BTX a dit :

Pour affronter ce pic d’activité dans une période traditionnellement dévolue au repos et aux mutations

Bonjour,

les JO sont un’attraction pour les têtes malades du monde entier: pour les plus vieux le souvenir des JO de Munich du 1972 est toujour présent.

L’effort demandé encore une fois a l’Armée ne sera pas vain et si n’y aura pas d’accidents ça voudrait dire que la présence des militaires est de soi une bonne deterrence.

Comme pour Sentinelle on ne saura jamais si le barbu renonce ou si est occupé ailleur.

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2023/11/23/jo-2024-15 000-militaires-mobilises-pour-l-evenement-dont-10-24265.html

JO 2024: 15 000 militaires mobilisés pour l'évènement, dont 10 000 en Ile-de-France

 

On savait depuis des mois que les forces armées françaises devraient mobiliser plusieurs milliers de soldats pour assurer la sécurité des Jeux olympiques de Paris 2024 (26 juillet-11 août). Le chef d'état-major des armées, le général Thierry Burkhard, avait annoncé, le 6 avril, ne pas exclure une "contribution exceptionnelle". De l'ordre de 10 000 hommes.

Le gouverneur militaire de Paris, le général Christophe Abad, vient de préciser que ce seront 15 000 militaires qui seront mobilisés dont 10 000 en région parisienne et 5 000 en province. Cette mobilisation exceptionnelle verra des moyens spécialisés des Armées être engagés (capacités antiterroristes et NRBC, déminage etc).

La moitié des troupes déployées à Paris sera logée dans un vaste camp de toile sur la pelouse de Reuilly, dans l'est de Paris. Voir mon post

Il s'agit de palier les insuffisances de l'industrie de la sécurité privée qui devrait déployer, chaque jour, sur les seuls sites sportifs, près de 20 000 agents. Des dizaines d'autres sites devront aussi être sécurisées (hébergement, manifestations locales, animation des partenaires, déplacement des délégation etc.) 

Bruno Le Ray, directeur de la sécurité des JO pour le comité d'organisation, a assuré jeudi matin que 37 entreprises de sécurité privée avaient déjà été sélectionnées, pour 138 lots sur les 200 que le comité d'organisation des JO va attribuer.

PS. From BTX : je viens d'apprendre que le journal "Libération" avait dèjà mis de côté sous le coude des articles pré-rédigés dénoncant les "bavures" des soldats déployés à l'occasion de cet évènement (insultes racistes, insultes homophobes, vols de trotinettes, agression de personnes âgées, etc.) 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, BTX a dit :

PS. From BTX : je viens d'apprendre que le journal "Libération" avait dèjà mis de côté sous le coude des articles pré-rédigés dénoncant les "bavures" des soldats déployés à l'occasion de cet évènement (insultes racistes, insultes homophobes, vols de trotinettes, agression de personnes âgées, etc.) 

Bonjour,

Libération a été inspiré par Toumani Djimé Diallo dans sa audition au Sénat du 2020 dans la quelle le diplomate dénoncait des méfaits pareilles commis par des légionnaires dans la Pigalle de Bamako.

Dès que on est là ajoutons aussi : l’abigéat, le viol, la profanation de boucheries halal, la miction publique et le portrait du militaire français est complet.


 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/01/16/jo-2024-pres-de-20 000-militaires-seront-mobilises-24369.html

JO-2024: près de 20 000 militaires seront mobilisés selon le CEMAT

 

Le 23 novembre, je titrais: "JO 2024: 15 000 militaires mobilisés pour l'évènement, dont 10 000 en Ile-de-France". 

Ce seront en fait près de 20 000 militaires qui seront mobilisés durant les Jeux olympiques de Paris cet été, a révélé le chef d'Etat-major de l'armée de Terre, Pierre Schill, lors d'un point presse à Metz.

"Les Jeux olympiques seront un moment extrêmement important pour notre pays. Ce moment important, les armées y seront, et on aura presque 20 000 hommes des armées et de l'armée de Terre déployés à ce moment-là", a-t-il déclaré lors d'un déplacement clôturant sa tournée en régions entamée à l'automne.

En juillet et en août, "une partie (des militaires) sera mobilisée pour la protection, au sens large, des Jeux olympiques, en accompagnement des forces de sécurité intérieure", avec des missions Sentinelle "de contrôle général des espaces" ou pour "un certain nombre de mesures ou de missions spécifiques".

Ces hommes et femmes déployés pendant les JO devront ainsi "accompagner le parcours de la flamme" olympique, une partie des gardiens étant des militaires. Voir mon post du 19 novembre. 

Les armées auront aussi la charge de la protection du port de départ de la cérémonie d'ouverture des JO sur la Seine, à Paris.

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/01/22/les-gardiens-de-la-flamme-olympique-24381.html

Flamme olympique: 12 000 relayeurs sous très haute sécurité

 

Un total de 12 000 relayeurs et bénévoles participeront au relais de la flamme olympique, lors de son parcours entre Marseille (le 8 mai) et Paris (le 14 et le 15 juillet). Ce parcours s'effectuera dans une "bulle" de sécurité selon le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Au sein de cette "bulle", "18 policiers et gendarmes en civil", dont des membres du GIGN, assureront la "protection rapprochée" du relayeur. Une unité de force mobile, soit environ 100 agents, placés à l'avant et à l'arrière du convoi, sera aussi chargée de lutter contre "toute forme de désordre public", a précisé le ministre, citant d'éventuels "sit-in". 

Les armées, pour leur part, avaient précisé qu'une quinzaine de "gardiens" accompagneraient aussi les porteurs (voir mon post). Mais le ministre de l'Intérieur n'a pas cité leur présence. 

Pour l'arrivée de la flamme à Marseille où 150 000 personnes sont attendues, 5 000 policiers et gendarmes seront mobilisés. A Paris, 1 600 policiers et gendarmes seront mobilisés pour sécuriser le relais.

La sécurisation du parcours coûtera 1 million d'euros au ministère de l'Intérieur.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

C'est vrai que 270 000 euros annuels c'est pas grand chose ! Faut pas exagérer quand même ! Mais je connais des agriculteurs dans le coin qui gagnent même pas quotidiennement le quart du huitième du centième de ce qu'a touché Tony.

C'est chié, non ? J'aurais dû passer professionnel en ping-pong.

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...