Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Devenir officier sous contrat BSTAT-BM3 : un recrutement interne sélectif


BTX

Recommended Posts

https://rh-terre.defense.gouv.fr/actualites-communautaires/item/1443-devenir-officier-sous-contrat-bstat-bm3-un-recrutement-interne-selectif

Devenir officier sous contrat BSTAT-BM3 : un recrutement interne sélectif© armée de Terre / DRHAT
 

Chaque année, le bureau de gestion officiers de la DRHAT identifie un vivier de sous-officiers auxquels il propose l’accès au statut d’officier sous contrat. Issus de spécialités variées, ce recrutement interne est sélectif et valorise les compétences spécifiques des profils consultés.

Quelques sous-officiers ont la chance d’être sélectionnés pour accéder à ce recrutement interne. Leur gestionnaire RH s’entretient individuellement avec chacun d’entre eux afin de leur présenter ce format de recrutement restreint. En 2023, le volume prévu pour ce parcours OSC BSTAT-BM3 est de 10 sous-officiers. Ainsi, sans fermer la porte à des exceptions possibles, les spécialités concernées dans le corps des officiers des armes sont : AER, LOG, MMA, MAI, RGE, SIC et SAR, et dans le corps technique et administratif : COM, GRH, LOG, MAI, MMA, PBF, RGE, TOI et SIC.

Quelques points de repères :

Carrière / Sous contrat : quels changements ?

Vous signerez un contrat initial de 10 ans, puis vous bénéficierez d’un avis favorable pour le renouvellement, au titre d’un contrat moral avec la DRHAT pour avoir renoncé au statut de carrière.

→ vous êtes soumis aux limites d’âge de votre corps de rattachement (59 ans pour le COA, 62 ans pour le CTA) ;
→ l’avancement est automatique jusqu’au grade de capitaine ;
→ en fin de contrat, les droits au chômage et à la reconversion sont ouverts.

Sous quel régime de pension se place l’OSC BSTAT-BM3 ?

Le recrutement OSC BSTAT-BM3 intervient à l’âge de 45 ans environ, soit après 25 ans de service en moyenne.

→ vous vous approchez rapidement de la pension à liquidation immédiate (PLI) décotée des officiers (27 ans de service), 29.5 ans pour la PLI non décotée ;
→ vous conservez les trimestres et bonifications acquis préalablement ;
→ la pension est calculée sur les 6 derniers mois de solde.

Qu’en est-il de la mobilité ?

En tant qu’officier, vous serez soumis à la mobilité. Toutefois, celle-ci n’intervient pas forcément l’année du recrutement et peut tout à fait être décorrélée. Par ailleurs, un officier spécialiste bénéficie également de plus de stabilité géographique qu’un officier des armes.

Quels sont les avantages financiers ?

→ En tant qu’officier sous contrat, un OSC BSTAT-BM3 est éligible à la prime des officiers sous contrat (PRIOSC) :

Années de contrat OSC à RDC

4  ≤ RDC < 6

6  ≤ RDC < 8

8  ≤  RDC < 10

10  ≤  RDC < 12

RDC ≥ 12

Solde de base

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

18 mois

→ Jusqu’à ce que la rémunération perçue en tant qu’OSC soit plus élevée que celle perçue comme sous-officier, vous percevrez une indemnité différentielle. Vous serez ensuite rémunérés sur la base de la grille indiciaire des officiers.
→ À titre d’exemple, pour le cas d’un célibataire, sans enfant à charge vivant en province, voici la simulation de solde disponible sur Picasso :

ADC

Échelle 4 + échelon 5

Indice 493

2516 €

CNE

Échelon 5

Indice 660

3368 €

 

Témoignage du Lieutenant Fabien, officier traitant au sein du bureau politique des ressources humaines (BPRH) de la DRHAT

Pourquoi avoir accepté cette proposition de la DRHAT ?

Sous-officier d’origine directe, j’ai effectué ma scolarité initiale à l’école nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent au sein de la 170e promotion de novembre 1997 à juin 1998.

J’ai eu la chance de dérouler un parcours valorisant de sous-officier RH puis de chancelier au sein d’unités variées : allant du centre de sélection et d’orientation à l’administration centrale en passant par le corps de troupe et un poste permanent à l’étranger.

Au contact des « anciens », j’ai pu développer mes compétences dans cette filière exigeante. J’ai exercé mes fonctions au profit des différentes catégories de personnel jusqu’à occuper la fonction de chancelier AIS de la chaîne des opérations de l’OTAN avec le grade de Major.

Ces différentes affectations m’ont notamment permis de servir à tous les échelons possibles de la fonction de chancelier en tant que sous-officier.

Il me restait alors une quinzaine d’année de service pour atteindre ma limite d’âge.

Je voulais continuer à progresser dans mon domaine, accéder à de plus hautes responsabilités mais également exercer d’autres fonctions en dehors de la filière chancellerie tout en restant dans le domaine RH.

Le recrutement officier rang était à ce moment-là remis en question, j’ai donc choisi de préciser lors de mon orientation sous-officier que j’étais volontaire pour servir comme OSC BSTAT au sein du domaine RH. Cette démarche n’est pas nécessaire pour se voir proposer cette possibilité, il s’agissait d’un choix personnel.

Au 1er semestre 2021, je me suis vu proposer un contrat d’OSC spécialiste que j’ai accepté. J’ai ainsi accédé à l’épaulette à l’occasion du Triomphe 2021. J’ai ensuite été affecté en tant qu’officier traitant au sein du bureau politique des ressources humaines (BPRH) de la DRHAT.

Au cours de ces deux dernières années, j’ai pu élargir mes compétences en participant activement aux différentes réformes en cours, notamment la mise en place de la Nouvelle Politique de Rémunération des Militaires (NPRM) ou encore l’étude des effets RH de la nouvelle loi de programmation des militaires (LPM).

L’heure est aujourd’hui à la transformation de l’armée de Terre qui passe du modèle « au contact » au modèle « armée de Terre de combat ».

Cette réorientation vers ce nouveau statut m’a permis d’envisager la poursuite de ma carrière avec enthousiasme et de continuer à œuvrer dans un domaine passionnant en pleine refonte.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...