Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Rupture du ligament croisé antérieur - Avenir parachutiste


moi_gogo

Recommended Posts

Bonjour, 

je suis un jeune homme élève en lycée militaire en 1ère année de CPGE aspirant à devenir par la suite officier parachutiste dans l'armée de terre.

Si j'échoue lors du concours pour intégrer Saint-Cyr, je tenterai bien entendu l'Ecole Nationale des Sous-Officiers d'Active.

Et puis si j'échoue à l'intégration de celle-ci, je m'engagerai directement.

Etant très motivé à rentrer dans l'armée quoiqu'il advienne, je suis inquiet quant à mon aptitude médicale.

En effet, en avril 2023 je me suis blessé au genou gauche, résultant après un IRM à une suspicion de rupture du ligament croisé antérieur. Suite à un rendez-vous avec un spécialiste du genou 6mois après la blessure, on m'a confirmé une rupture de ce ligament ainsi que des séances de rééducation chez un kinésithérapeute. 

L'opération n'étant pas nécessaire dans mon cas, est-il possible d'intégrer une unité parachutiste en ayant eu une rupture du ligament croisé antérieur sans opération ? Sinon est-il toujours au moins possible d'intégrer l'armée dans l'infanterie ?

Link to comment
Share on other sites

Comme dit déjà par YANN PYROMANE, seul compte l'avis du médecin militaire.

Extrait de l'INSTRUCTION N° 700/DEF/DCSSA/PC/MA relative à l'aptitude médicale à la pratique du parachutisme militaire du 8 octobre 2015 :

"  2.1.2. Examen clinique général.

    2.1.2.1. Squelette et système locomoteur.

Toute affection ostéo-articulaire ou musculo-tendineuse en évolution ainsi que toutes les séquelles fonctionnelles d'affections congénitales ou acquises et les séquelles d'accidents entraînent l'inaptitude, à l'exception des tolérances énoncées ci-après.

La présence de matériel d'ostéosynthèse entraîne une inaptitude temporaire qui ne peut cesser qu'avec l'ablation de ce matériel et en l'absence de toute séquelle. Cependant, certains matériels mis en place de façon définitive (ex : vis de butée coracoïdienne ou agrafe ligamentaire) ou pour lequel l'ablation peut comporter un risque chirurgical (membre supérieur par exemple)peuvent être tolérés si l'examen clinique est strictement normal.

Les ostéopathies fragilisantes, les arthropathies mécaniques avec gène fonctionnelle et les arthropathies inflammatoires des membres sont éliminatoires.

2.1.2.1.2. Membres inférieurs.

Sont éliminatoires à l’expertise initiale :

  • les anomalies anatomiques et/ou les troubles de la statique du pied entraînant une gêne à la marche ou à la course ;

  • les séquelles fonctionnelles d'entorse grave des différentes articulations des membres inférieurs ;

  • les séquelles de fracture avec modification de l'axe ou de la longueur de l'os atteint ;

  • les genu valgum accentués (distance inter-malléolaire > 5cm) et les genu varum excessifs (distance inter-condylienne > 5cm) ;

  • les lésions méniscales et les lésions cartilagineuses ;

  • la laxité antérieure chronique du genou opérée ou non ;

  • le matériel prothétique ;

  • les lésions osseuses fragilisantes des membres inférieurs ;

  • la laxité et/ou instabilité chronique opérée(s) ou non des chevilles.

Sont tolérés à l’expertise initiale :

  • les anomalies de la statique du pied sans gêne à la marche ou à la course ;

  • les genu valgum modérés (distance inter-malléolaire < 5cm) et les genu varum modérés (distance inter-condylienne < 5cm) ;

  • les fractures sans séquelle articulaire ni statique, consolidées depuis plus de :

    • trois mois pour le péroné ;

    • six mois pour le tibia ;

    • un an pour le fémur ;

  • les antécédents de méniscectomie sans gêne fonctionnelle ni instabilité du genou.".

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

Salut, je réponds avec un peu de retard mais je te conseille vivement de te faire opérer. Les médecins du SSA qui m'ont soigné pour cette blessure m'ont confirmé qu'ils ne prennent pas de candidats n'ayant pas été opérés d'une rupture du LCA. Profite du fait que tu sois en 1ère année de CPGE pour te faire opérer, bien te remettre sur pieds et passer le concours avec toutes les chances de le réussir. Tant sur le plan intellectuel que sportif et médical. 

 

Après concernant l'aptitude TAP, tu ne l'auras malheureusement jamais. Toute blessure reconnue au niveau du genou entraîne par défaut un passage à minima à "I2" sur le SYGICOP. En revanche I2 ne ferme pas la porte à l'infanterie ou toute autre arme... 

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...