Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Porté au standard Mk2+, l’hélicoptère d’attaque Tigre n’emportera finalement pas de missiles Akeron LP


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2023/11/28/porte-au-standard-mk2-lhelicoptere-dattaque-tigre-nemportera-finalement-pas-de-missiles-akeron-lp/

akeron-tigre-20231129.jpg

En mars 2022, la France et l’Espagne, via l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement [OCCAr] notifièrent à Airbus Helicopters le contrat visant à porter l’hélicoptère d’attaque Tigre au standard Mk3 [ce qui devait correspondre à une modernisation à mi-vie].

Seulement, l’Allemagne ayant fait faux bond, ce programme fut moins ambitieux que prévu, l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT] devant alors se contenter de moderniser 42 de ses 67 Tigre, malgré un investissement de 2,8 milliards d’euros. De son côté, l’Espagne avait prévu une enveloppe de 1,18 milliard pour porter au standard Mk3 les 18 Tigre des Fuerzas aeromobiles del Ejercito de tierra [FAMET].

Dans le détail, ce programme prévoyait d’intégrer au Tigre le système de visée Strix NG, de nouveaux systèmes de navigation [inertielle et par satellite, compatible avec les constellations GPS et Galileo], la suite avionique FlytX, un dispositif d’autoprotection dérivé du CATS-150, des terminaux Micro TMA pour le guidage des missiles air-sol et de drones, le casque à viseur intégré TopOwl Digital Display, etc.

Avec ce nouveau standard, le Tigre sera « pleinement connecté au sein des systèmes de numérisation du champ de bataille », avec la capacité de prendre le contrôle de drones et de partager des données tactiques en temps réel », avait alors expliqué Airbus Helicopters. « La charge de travail de l’équipage sera également réduite grâce à une nouvelle avionique lui permettant de se focaliser sur la conduite de sa mission », avait-il aussi assuré.

Côté armement, il était prévu de permettre à ce Tigre Mk3 d’emporter le « missile haut de trame » [depuis rebaptisé Akeron LP par MBDA]. D’ailleurs, en novembre 2020, le ministère des Armées avait annoncé qu’un contrat portant sur le développement et la livraison de 500 exemplaires de cette nouvelle munition allait être notifié à cette fin, pour un montant de 700 millions d’euros.

Seulement, avec le retour d’expérience [RETEX] de la guerre en Ukraine, le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, expliqua qu’il était nécessaire de « réinterroger le modèle » du Tigre Mk3.

Le retrait de l’Allemagne de ce programme a-t-il aussi influencé la décision? Toujours est-il qu’il a été décidé, lors de l’élaboration de Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30, d’abandonner le standard Mk3 au profit d’une modernisation a minima du Tigre, appelé Mk2+.

« Nous devrons aussi tenir compte des éléments que nous fournira le conflit en Ukraine pour préciser les conditions d’emploi de ces hélicoptères, en fonction notamment de l’évolution de la capacité des drones aériens, car les hélicoptères qui succéderont au Tigre standard 2 auront consubstantiellement la capacité de guider certains drones aériens ou d’opérer avec eux », a ainsi expliqué le général Pierre Schill, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT].

Pour le moment, les Tigre de l’ALAT sont progressivement portés au standard 2 [ou Mk2]. Cette modernisation consiste à leur intégrer la capacité de tirer des roquettes à guidage laser ACULEUS de 68 mm [commandées à Thales en 2016, ndlr], un nouveau récepteur GPS et une antenne diagramme de rayonnement contrôlé [CRPA] « TopShield ». Selon le CEMAT, le dernier appareil porté à ce standard devra être livré avant 2030.

spacer.png

Reste à voir en quoi consistera le standard Mk2+… Selon Bruno Even, le PDG d’Airbus Helicopters, un accord a été trouvé avec la Direction générale de l’armement [DGA] et l’armée de Terre à son sujet. C’est ce qu’il a en effet confié à La Tribune.

A priori, pour l’essentiel, les travaux porteront sur l’avionique, l’idée étant qu’elle soit commune avec celle des futurs Hélicoptères interarmées légers [HIL] « Guépard ». Ce qui signifie que le Tigre Mk2+ devrait disposer de la suite FlytX de Thales. La capacité MUM-T [Manned-Unmanned Teaming], qui permet de guider des drones aériens, serait conservée. En revanche, l’intégration du missile Akeron LP n’est plus d’actualité. Si l’on s’en tient aux annonces faites en novembre 2022, cette munition devrait toutefois être disponible pour les EuroDrone destinés à l’armée de l’Air & de l’Espace.

Cela étant, cette décision concernant l’Akeron LP était plus ou moins prévisible… En effet, en juillet dernier, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], chargée des exportations d’équipements militaires américains, avait donné un avis favorable à la vente potentielle de 1515 missiles antichars AGM-114R2 à la France, pour un montant estimé à environ 200 millions d’euros. L’ampleur – inhabituelle – de cette éventuelle commande avait en effet nourri quelques doutes sur l’avenir du missile de MBDA.

spacer.png

Photo : MBDA

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...