Bien épargner pour les militaires : le guide N°1 de l’épargne militaire

Dans un contexte d’inflation, d’incertitude sur les retraites, il est primordial de prendre en main son épargne militaire et ses investissements afin de capitaliser pour l’avenir.

Sébastien VALLEIX, ancien officier de l’armée de Terre et fondateur de La Financière du Militaire, nous donne des clés pour comprendre comment faire travailler notre argent.

Contactez gratuitement notre expert, ancien militaire :

Placement financier

L’épargne est un mot qui regroupe de multiples possibilités, de multiples supports. Il est important de comprendre comment ces supports sont classés afin de savoir où nous mettons les pieds.

L’Autorité des Marchés Financiers réglemente l’ensemble du secteur. Afin d’y voir clair, l’ensemble des produits d’épargne sont classés par risque.

Du chiffre 1 à 7, nous retrouvons toute la gamme des produits, du moins risqué ou plus risqué.

Nous relions cela avec le profil investisseur de la personne. Les réponses à plusieurs questions permettent de connaître l’appétence au risque du futur épargnant.

Puis en liant les objectifs de la personne avec son profil investisseur nous pouvons trouver les produits qui correspondent.

L’épargne militaire n’est donc pas seulement une ouverture de contrat, mais bien une réflexion importante : quel type de contrat, puis quel type de support et pour combien de temps.

Quels placements choisir pour assurer son épargne militaire ?

Comme nous l’avons vu, il faut d’abord bien analyser ses objectifs.

Si le but est de placer de l’argent sur du long terme, nous ne réaliserons pas le même investissement que pour une somme dont nous aurions besoin d’ici trois ans.

Il faut se demander pourquoi nous épargnons ?

Cela peut être l’épargne militaire pour les enfants, la création d’un apport pour un investissement immobilier, épargner en vue d’un complément de revenu pour la retraite, mettre en place une somme de côté en cas de problème de vie.

Cela permettra de trouver l’horizon de placement qui revient à chaque somme placé.

Nous pouvons parler de quatre grands types de placement :

  • Les livrets
  • Les fonds sécurisés
  • L’épargne immobilière
  • Les actions

Au sein de l’épargne immobilière et les actions nous pourrions même aller plus loin en les subdivisant  en sous compartiment plus ou moins risqués.

Quel horizon de placement pour une épargne militaire ?

Au-delà du risque de volatilité lié au type de placement, il faut également prendre en compte les frais d’entrée sur les supports.

Ces deux points particuliers permettent de définir l’horizon de placement.

  • Les livrets n’ont pas d’horizon de placement, c’est de l’épargne récupérable immédiatement qui ne souffre d’aucune volatilité ni de frais d’entrée.
  • Les fonds sécurisés ne souffrent pas de volatilité mais peuvent avoir des frais d’entrée. Il faut donc ressortir au moins après les avoir récupérés. Cela peut aller de 6 mois à 2ans suivant le montant des frais d’entrée !
  • L’épargne immobilière est souvent caractérisée par le contrat via lequel nous la prenons. Cependant nous pouvons admettre qu’un horizon de placement minimum de 6ans est à prendre en compte.

La rentabilité peut aller de 3 à 6,5%

Attention, il faut regarder l’imposition des revenus issue de ce placement.

Outre les SCI et les OPCI, la SCPI (société civile de placement immobilier) est la reine de ce type de placement.

  • Les actions peuvent se loger au travers d’un Plan d’Épargne Action, d’un Compte Titre ou d’une Assurance vie. Ici aussi le contrat est important pour savoir comment utiliser son portefeuille.

L’horizon de placement est souvent de 10 ans minimum. De plus, il est recommandé d’entrer en position en lissant ses investissements dans le temps.

L’important est donc d’avoir une structure avec des livrets, une assurance vie haut de gamme, une ou plusieurs SCPI, une RMC et des contrats spécifique pour les enfants.

Suivant les objectifs du moment, nous viendrons renforcer tel ou tel contrat.

La force des intérêts composés

En épargne militaire immobilière comme dans la catégorie action, il est possible de faire jouer la force des intérêts composés. C’est-à-dire que les fruits issus de votre placement ne sont pas récupérés sur votre compte mais permettent de le gonfler et viennent eux-mêmes générer de nouveaux intérêts.

Le couplage financier est également un excellent exemple.

Imaginons que j’ai un PEL de 50 000€

Je souhaite investir dans un bien immobilier locatif pour préparer ma retraite.

Le bien locatif me rapporte un revenu mais je dois sortir 150€ d’effort d’épargne militaire pour combler les charges annuelles. Soit j’injecte mes 50 000€ en apport dans le crédit, les mensualités baisse et donc mon effort d’épargne mensuel également. In fine, j’ai mon appartement.

Soit je place mes 50 000€ sur des SCPI, j’obtiens des revenus complémentaires qui viennent s’ajouter au loyer de mon appartement et alimente mon épargne militaire.

Ayant plus de revenus, mon effort d’épargne mensuel baisse.

In fine, j’ai mon appartement plus 50 000 € de SCPI

Dans le premier cas, la personne va au plus simple et plus logique. Dans le second elle met en place un couplage financier qui permet de démultiplier le patrimoine.

Afin d’aller plus loin dans la réflexion, nous vous proposons de prendre contact avec M. Sébastien VALLEIX via le formulaire ci-dessous.

Un tarif privilégié est réservé à la personne venant de Aumilitaire.com. Une stratégie patrimoniale long terme vous sera proposée ainsi que des contrats avec des frais d’entrée négociés pour la communauté de la défense.

Contactez gratuitement notre expert, ancien militaire :

Placement financier