Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

École militaire préparatoire technique de Bourges (EMPT) : une école, quatre filières pour devenir sous-officiers spécialistes


Recommended Posts

https://rh-terre.defense.gouv.fr/actualites/item/1275-ecole-militaire-preparatoire-technique-de-bourges-empt-une-ecole-quatre-filieres-pour-devenir-sous-officiers-specialistes

École militaire préparatoire technique de Bourges (EMPT) : une école, quatre filières pour devenir sous-officiers spécialistes© armée de Terre / EMPT
 

L’École militaire préparatoire technique (EMPT) de Bourges accueillera de nouveau à la rentrée 2023, plus de 150 élèves souhaitant devenir sous-officiers spécialistes en maintenance aéronautique ou terrestre, dans les systèmes d’information et de communication (SIC) ou l’énergie et l’électromécanique appliquée (EEA).

École technique au service de l’armée de Terre, l’EMPT monte progressivement en puissance dans la perspective de former des promotions de 250 futurs bacheliers par an à l’horizon 2030. Elle offre sur deux années riches et intenses, une formation académique et technique d’excellence cumulée à une formation militaire continue exigeante.

Proposant trois baccalauréats professionnels et un bac technologique, l’objectif de l’école est bien d’attirer les jeunes talents, de les conforter dans leur vocation technique tout en les préparant à la vie militaire.

Se préparer au baccalauréat dans des conditions avantageuses

L’EMPT recrute des jeunes gens, filles et garçons, de nationalité française, à partir de 16 ans et de niveau scolaire de seconde générale, technologique ou professionnelle. Les élèves signent un contrat militaire de deux ans d’élève de l’enseignement technique de l’armée de Terre (EETAT). Ils sont nourris, vêtus, hébergés en internat et formés gratuitement. Disposant de 45 jours de congés par an et bénéficiant de 75% de réduction SNCF, ils perçoivent également une rémunération pendant leur formation (toutes les informations sur https://rh-terre.defense.gouv.fr/formation/l-empt-presentation).

Et après le baccalauréat ?

Les nouveaux bacheliers signent un contrat d’engagé volontaire sous-officier (EVSO) et rejoignent la maison-mère des sous-officiers, l’École nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent pour 4 mois. Après une période de spécialisation, ils seront affectés en unité opérationnelle dans leur domaine de spécialité.

Comment rejoindre l’école ?

Les candidatures sont à déposer sans attendre au CIRFA le plus proche du lieu de domicile (voir sur SENGAGER.FR). Des entretiens avec un conseiller-orienteur seront menés afin de définir la motivation et juger l’attitude, puis finaliser la constitution du dossier. Les candidats devront, en fin de sélection, avoir été admis en Première par leur conseil de classe pour voir leur candidature retenue.

Les 4 filières :

 
  • le baccalauréat professionnel aéronautique, options avionique et systèmes, forme de futurs experts dans la maintenance des cellules, des moteurs et des commandes de vol des hélicoptères ;
  • le baccalauréat professionnel maintenance des véhicules, option transport routier (MVTR) forme des techniciens dans des domaines divers comme la mécanique, l’hydraulique, l’électricité ou l’électronique en vue d’être capable d’assurer le soutien des véhicules de très haute technicité du programme SCORPION ;
  • le baccalauréat systèmes numériques (SN), option réseaux informatiques et systèmes communicants (RISC) forme de futurs techniciens capables d’intervenir sur les équipements embarqués relevant des télécommunications, de l’optronique, de la détection électromagnétique, des conduites de tir ou encore des transmissions numériques ;
  • le baccalauréat technologique sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) propose en terminale une spécialité systèmes d’information et numérique (SIN) ou énergie et environnement (EE). Il forme les élèves à préparer, installer et exploiter les systèmes d’information et de communication ou les destine à la mise en œuvre des systèmes de production d’énergie.

Témoignage de Victor, élève de première en BAC PRO « maintenance des véhicules, option transport routier » (MVTR)

portrait_VICTOR_EMPT.JPG

                                                                                                © armée de Terre / EMPT«

Par goût du métier qu’exerce mon père, officier de l’arme du Train et ancien des Troupes de marine, je suis venu à l’EMPT pour suivre une formation de mécanicien en BAC PRO MVTR.  Motivé par la rigueur et l’accompagnement des études au sein de l’EMPT, c’est tout naturellement que j’ai poussé la porte du CIRFA. Incorporé en août 2022, je mesure déjà les effets positifs de mon choix ; j’apprécie particulièrement la qualité des cours ainsi que l’expérience des professeurs des domaines techniques en atelier.

La progressivité de la formation militaire m’a aussi permis de découvrir les spécificités du métier des armes à travers le bivouac, le combat en binôme, la topographie, la marche, le tir au FAMAS et le TIOR.

Pour l’avenir, je souhaite dans un premier temps intégrer les Troupes de marine. Même si le chemin à parcourir reste encore long, je suis serein et conscient de ce que l’EMPT m’apporte dans ma formation de futur sous-officier technicien. Découvrir et partager les valeurs de l’armée de Terre comme le mérite, l’équité, la fraternité, l’altruisme, le dépassement et l’exigence sont un puissant stimulant ».

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Le 28/03/2023 à 16:26, Yann pyromane a dit :

un accès aux BTS militaires par exemple en complément de cette excellente formation secondaire

Pourquoi pas au BTS en cyberdéfense de St Cyr l'Ecole ou à celui (similaire) organisé par le LM d'Aix

On a un terrible besoin de cerveaux pour la cyber et de mains intelligentes et bien formées pour les travaux des SIC

  • Like 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

EXACT

Mais il faut distinguer entre ceux qui iront au LM de St Cyr l'Ecole et deviendront cyberdéfenseurs, avec un accès aisé à St Maix et une carrière bien dessinée et d'autre part ceux qui seront les "petites mains" indispensables comme SIC Info (il y a des EVAT qui servent comme SIC, mais on a surtout besoin de SIC intelligents et bien formés). Les menaces informatiques augmentent et certains pays (que je ne nommerai pas par devoir de réserve) sont devenus des spécialistes dans le domaine.

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...