Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Mer Rouge : la frégate Languedoc a détruit un drone ayant menacé le pétrolier norvégien Strinda


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2023/12/12/mer-rouge-la-fregate-languedoc-a-detruit-un-drone-ayant-menace-le-petrolier-norvegien-strinda/

languedoc-20231212.jpg

Dans la soirée du 11 décembre, le pétrolier norvégien Strinda a été touché par un missile antinavire lancé depuis le Yémen par les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran.

Plus tard, l’US Centcom, le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient et l’Asie Centrale, a affirmé que le « destroyer » USS Mason s’était porté à la hauteur de ce navire, où un incendie venait d’être maîtrisé par son équipage indien. Mais celui-ci n’a pas tout dit…

En effet, via un communiqué diffusé ce 12 décembre, le ministère des Armées a expliqué que le Strinda avait fait l’objet d’une « attaque complexe », associant un missile et un drone. Or, a-t-il avancé, la frégate multimissions [FREMM] Languedoc, qui patrouillait dans le secteur, a intercepté le drone qui menaçait le pétrolier norvégien.

« La FREMM s’est ensuite placée en protection du bâtiment touché [par le missile], empêchant la tentative de détournement du navire », a expliqué le ministère. Ce n’est qu’après que l’USS Mason a pris le relais de la frégate française, laquelle a « repris sa patrouille vers le nord ».

Ainsi, en quarante-huit heures, la FREMM Languedoc a abattu trois drones lancés par les rebelles Houthis depuis le Yémen.

Outre celui qui menaçait le Strinda, la frégate a utilisé deux missiles surface-air Aster 15 pour intercepter deux engins qui la visaient directement, alors qu’elle naviguait à 110 km des côtes yéménites.

Selon le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, l’équipage a agi en état de « légitime défense ».

Pour rappel, outre ses capacités de lutte anti-sous-marine, d’action contre la terre et de lutte anti-navire, une FREMM est dotée de deux canons téléopérés de 20 mm, d’une tourelle de 76 mm et de 16 missiles Aster 15, couplés au radar multifonctions Herakles et capables de détruire tout aéronef hostile jusqu’à plus de 30 km de distance et à une altitude de 13 km.

Depuis le 8 décembre, la FREMM Languedoc patrouille dans le golfe d’Aden et le sud de la mer Rouge afin de « contribuer à la sûreté maritime et à la liberté de navigation « , explique le ministère des Armées. Chaque année, cette zone est fréquentée par environ 20000 navires commerciaux.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...