Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Le ministère des Armées a commandé 42 Rafale F4 supplémentaires pour plus de 5 milliards d’euros


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/01/12/le-ministere-des-armees-a-commande-42-rafale-f4-supplementaires-pour-plus-de-5-milliards-deuros/

rafale-20240112.jpg

Conformément à la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, la Loi de finances 2023 prévoyait la commande de trente chasseurs-bombardiers Rafale supplémentaires, ce qui correspondait à la cinquième tranche de production de l’avion de Dassault Aviation. En outre, il était aussi question d’acquérir 12 autres appareils afin de remplacer ceux qui avaient été vendus à la Croatie. Une « nécessité absolue », avait insisté le général Frédéric Parisot, alors numéro deux de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE], lors d’une audition parlementaire.

Seulement, l’année 2023 s’est achevée… sans la moindre annonce au sujet de cette commande. Mais c’est désormais chose faite. En effet, ce 12 janvier, le ministère des Armées a indiqué que la Direction générale de l’armement [DGA] venait de notifier à Dassaut Aviation, à Safran et à MBDA le contrat « pour la 5e tranche de production du programme Rafale ».

Celui-ci « comprend la production de 42 appareils, en version monoplace au standard F4, destinés à l’armée de l’Air et de l’Espace. Cette commande est permise par la LPM 2024-2030.
Le premier avion de [cette] 5e tranche sera livré dès 2027 », a précisé le ministère des Armées, via un communiqué. Le montant de cette nouvelle commande s’elève à au moins 5 milliards d’euros.

Pour rappel, avec le standard F4, le Rafale entre dans l’ère du combat collaboratif, grâce à des « capacités accrues d’échanges » de données et une meilleure protection contre les menaces « cyber ».

En outre, le Rafale F4 intègre le viseur de casque SCORPION [fourni par Thales], une conduite de tir améliorée afin d’exploiter au mieux le potentiel du missile air-air à longue portée Meteor [qui pourra être « géré » par un autre avion que le « tireur »] ainsi qu’un radar à antenne active [AESA] RBE-2 encore plus performant et un Système de Protection et d’Évitement des Conduites de Tir du RAfale [SPECTRA] modernisé. Enfin, il est doté de nouvelles fonctionnalités, comme le mode GMTI [Ground Moving Target Indicator] pour la détection et la poursuite de cibles au sol.

« Les appareils de cette 5e tranche de production seront portés au standard F4, dont le développement a été lancé en 2018 et dont le premier [des trois] incrément a été qualifié par la DGA en mars 2023. Ce standard comprend l’intégration du poste radio Contact, du missile MICA NG et du Brouilleur autonome numérique [BAN] intégré au système d’autoprotection SPECTRA du Rafale. Ces avions de chasse seront également conçus pour évoluer vers le standard F5 dans les années 2030 », a ainsi résumé le ministère des Armées.

« Une nouvelle étape décisive est franchie avec la commande de 42 Rafale pour l’armée de l’Air et de l’Espace. C’est une excellente nouvelle pour notre souveraineté, notre sécurité et pour nos armées, qui bénéficieront de Rafale supplémentaires aux capacités opérationnelles modernisées », s’est félicité Sébastien Lecornu, le ministre des Armées. Il s’agit du premier contrat « majeur » financé par la Loi de programmation militaire 2024-30. Il « souligne l’excellence industrielle française et contribue à plus de 7 000 emplois dans plus de 400 entreprises en France », a-t-il ajouté.

« Je remercie le ministère des Armées, la DGA et l’AAE pour leur confiance renouvelée. Nous sommes mobilisés et déterminés à déployer nos compétences de maître d’œuvre et d’intégrateur de systèmes complexes au profit de la souveraineté de notre pays. Cette souveraineté industrielle militaire constitue une exception en Europe. Elle assure la supériorité de notre aviation de combat. Elle est également un atout de rayonnement diplomatique et de puissance économique avec l’export », a fait valoir Éric Trappier, le PDG de Dassault Aviation.

En tout cas, le constructeur français commence l’année en fanfare puisque, cette semaine, l’Indonésie lui a confirmé une commande de 18 Rafale supplémentaires.

Photo : Dassault Aviation

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...