Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Les voeux aux armées, le 19 janvier, à Cherbourg


Recommended Posts

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/01/12/les-voeux-aux-armees-le-19-janvier-a cherbourg.html

cherbourg.jpg

Le président de la République doit présenter ses vœux aux armées à Cherbourg, vendredi 19 janvier. Ce sera l’occasion, semble-t-il, d’assister au découpage de la première tôle du futur sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) de troisième génération (photo OF). 

Il s’agira du troisième déplacement d’Emmanuel Macron en terres cherbourgeoises, après l’inauguration du sous-marin Suffren en 2019 et la visite du Centre hospitalier public du Cotentin (CHPC) en 2022. Deux visites diamétralement opposées.

La première, le vendredi 12 juillet 2019, Emmanuel Macron inaugurait le premier sous-marin nucléaire d’attaque de type Barracuda.

Trois ans plus tard, le 31 mai, l’ambiance était tout autre. Dans un contexte post-Covid-19 où les hôpitaux étaient à bout de souffle, le chef de l’État avait choisi le CHPC de Cherbourg pour s’adresser aux professionnels de santé. 

Et la prochaine?
Emmanuel Macron a prévu de se rendre à Cherbourg-en-Cotentin lors du 80e anniversaire du Débarquement. Le chef d’État doit mettre en lumière l’importance de la prise militaire du port de la ville dans la libération de la France puis de l’Europe, probablement le 7 juin. La cérémonie aura lieu à proximité de la Cité de la mer. 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/01/19/a-cherbourg-les-voeux-aux-armees-24372.html

A Cherbourg, lors des voeux aux armées, Macron fustige la "forme d'engourdissement" de l'industrie de la Défense

 

macron.jpg

Lors de sa conférence de presse du 16 janvier, Emmanuel Macron a assuré que l'armée française n'a "pas de faiblesse". Tant mieux! Encore faudrait-il le démontrer et en convaincre les militaires. C'est un peu le rôle de l'exercice imposé des voeux aux armées où il s'agit de ne montrer que de la détermination et de la satisfaction, alors que le bilan et les perspectives (Sahel, Ukraine, Proche-Orient, JO etc.) révèlent de nombreux défis à relever.

Ce vendredi, dans le port de Cherbourg, le président de la République a visité dans la matinée les Constructions mécaniques de Normandie (CNIM), mobilisées par la commande de deux patrouilleurs dans le cadre de la loi de programmation militaire 2024-2030 (photo ci-dessus Ouest-France).

Le Président a ensuite discuté formation, notamment autour de la soudure. Face à la pénurie de soudeurs, quatre groupes privés du nucléaire et du naval (EDF, Orano, Naval Group et CMN), mais aussi les collectivités et l’État, ont fondé une école de soudage, qui a ouvert en 2022.

Le président a rencontré ensuite des jeunes du département de la Manche ayant réalisé ou débutant leur service national universel (SNU), qu'il souhaite généraliser en classe de seconde dans le ligne du "réarmement" de la société évoqué mardi dans ses vœux aux Français.

voeux2.jpg

Lors de son discours, Emmanuel Macron a de nouveau exhorté les industriels de la défense à "gagner en rapidité, en volume et en innovation" pour atteindre le "mode économie de guerre", fustigeant la "forme d'engourdissement" qui avait gagné le secteur avant l'invasion de l'Ukraine. "Nous devons amplifier la transformation commencée" afin de répondre plus vite aux besoins de l'Ukraine dans la guerre contre la Russie, a lancé le chef de l'Etat aux industriels.

"Je demande à chaque patron d'être totalement concentré sur les enjeux de production et d'approvisionnement. Il ne faut plus jamais se satisfaire de délais de production qui s'étalent sur plusieurs années", a-t-il insisté.

Voir le direct sur le site ouest-france.fr . 

Pour (re)voir le discours présidentiel, c'est ici

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...