Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La mission Jeanne d’Arc 2024 va mettre le cap vers les Amériques


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/02/08/marine-nationale-la-mission-jeanne-darc-2024-va-mettre-le-cap-vers-les-ameriques/

tonnerre-20240208.jpg

Depuis qu’elle a été instituée afin de permettre aux élèves officiers de marine d’effectuer leur stage d’application à bord d’un porte-hélicoptères amphibie [PHA], la mission Jeanne d’Arc a rarement fait l’impasse sur la Méditerranée, la mer Rouge et l’océan Indien. En outre, ces dernières années, elle a régulièrement mis l’accent sur l’océan Pacifique.

Cependant, en 2014, elle s’était exclusivement concentrée sur l’océan Atlantique. En effet, accueillant l’École d’application des officiers de marine [EAOM] à son bord, le PHA Mistral, escorté par la frégate La Fayette, avait d’abord pris part à l’opération Corymbe [golfe de Guinée], avant de mettre le cap vers le Brésil et de remonter la côte occidentale du continent américain, jusqu’au Canada.

Cette année, comme il y a dix ans, la mission Jeanne d’Arc, qui mobilisera le PHA Tonnerre et la frégate Guépratte, fera l’impasse sur l’océan Indien. Après une séquence en Méditerranée [avec l’exercice Étendard 24], elle transitera par le détroit de Gibraltar pour rejoindre l’île de São Vicente [Cap-Vert], où une première relâche est prévue à Mindelo.

Puis, elle se rendra à Cayenne [Guyane], avant de faire le tour de l’Amérique du Sud, avec escales au Brésil [Belém et Rio de Janeiro], en Argentine [Buenos Aires et Ushuaïa], au Chili [Puerto Williams et Valparaiso], au Pérou [Lima] et en Colombie [Carthagène]. Cela suppose de passer par le cap Horn [où la navigation est souvent difficile] et par le canal de Panama… du moins si les conditions le permettent, la sécheresse de ces derniers mois ayant conduit à y restreindre le trafic.

jeanne-darc-20240208.jpg

« L’Amérique latine et ses abords maritimes concentrent, dans un large espace, des enjeux économiques, sécuritaires et environnementaux majeurs. Les actions concrètes et régulières des armées françaises visent à garantir la souveraineté de la France dans ces vastes espaces, tout en assurant l’application du droit de la mer et du droit international. En tant que nation à part entière de l’Amérique latine, la France aide également à lutter contre les différents risques présents dans la région [trafics illicites et pêche illicite, non déclarée et non-réglementée – INN] », explique la Marine nationale.

Ensuite, après une escale à Fort de France et une participation aux manoeuvres Caraïbes 24, le Tonnerre et le Guépratte rejoindront la base navale de Norfolk en vue de l’exercice « Chesapeake 24 », lequel mettra « en avant » la capacité de la Marine nationale et de l’US Navy « à planifier » conjointement « des opérations amphibies complexes ». Il s’agira aussi de commémorer « l’anniversaire de l’alliance historique entre la France et les États-Unis ». Enfin, une relâche est prévue à Saint-Pierre-et-Miquelon, puis à Brest.

La mission Jeanne d’Arc 2024 commencera le 19 février. Au total, 650 marins [dont 162 élèves officiers] embarqueront à bord du Tonnerre et du Guépratte. De même que 120 soldats de l’armée de Terre, qui mobilisera un sous-groupement tactique embarqué [S/GTE] et un détachement de deux hélicoptères Gazelle fourni par le 1er Régiment d’hélicoptères de combat [1er RHC].

Dirigé par le Régiment d’Infanterie de char de Marine [RICM], ce S/GTE comprendra 2 pelotons de cavalerie légère, 1 section du 2e Régiment d’Infanterie de Marine, 1 section du 6e Régiment du Génie et 1 équipe d’observation du 11e Régiment d’Artillerie de Marine]. Il mettra en oeuvre une quarantaine de véhicules, dont les nouveaux VBMR Griffon.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...