Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La Transnistrie veut la protection du parrain russe


Recommended Posts

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/02/29/la transdniestrie-veut-la-protection-du-parrain-russe-24462.html

spacer.png

Que le président français Emmanuel Macron ait suggéré, lundi, de défendre les pays menacés par la Russie, dont la Moldavie, n’a guère ému les députés séparatistes de Transdniestrie.

Mercredi, alors que la présidente moldave Maia Sandu assistait au Sommet de la paix de Tirana (Albanie), les députés de la région séparatiste prorusse ont officiellement demandé à la Russie une "protection" contre les "pressions croissantes" de la Moldavie. Ils se sont plaints d’une "crise humanitaire" provoquée par la récente introduction de droits de douane par Chisinau sur les importations transdniestriennes.

spacer.png

La rumeur avait même couru d’une demande de rattachement du territoire à la Russie, opportunément exprimée à la veille du discours de Vladimir Poutine ce jeudi devant l’Assemblée fédérale de Russie.

Les députés transdniestriens réunis d’urgence à Tiraspol ont seulement demandé une "protection" au parrain russe.

Ce qui n’est toutefois pas rien : la Transdniestrie, qui est déjà une épine dans le flanc sud-ouest de l’Ukraine, risque de devenir, à très court terme, le détonateur d’un nouveau conflit dans l’est de l’Europe.

Ce n’est la première fois qu’un tel congrès des sécessionnistes a lieu (photo ci-dessus AFP). En 2006, les députés séparatistes avaient alors décidé d’organiser un référendum sur une intégration à la Russie. Les 465 000 habitants, majoritairement russophones, de Transdniestrie avaient voté à 97,1 % pour le rattachement à Moscou de cette étroite bande de terre qui longe le Dniestr et qui a été le théâtre d’une guerre en 1991. Depuis, une force de "maintien de la paix" de 1 500 soldats russes y est déployée.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • BTX changed the title to La Transnistrie veut la protection du parrain russe

https://www.opex360.com/2024/03/18/moldavie-les-separatistes-de-transnistrie-affirment-quune-base-militaire-a-ete-visee-par-un-drone-ukrainien/

Moldavie : les séparatistes de Transnistrie affirment qu’une base militaire a été visée par un drone ukrainie

mi8-tiraspol-20240318-1.jpg

Ayant fait sécession de la Moldavie depuis maintenant plus de trente ans et s’étant dotée des attributs d’un État indépendant, la république moldave du Dniestr a récemment demandé la protection de Moscou après avoir dénoncé une « pression accrue » de la part de Chisinau. En retour, la diplomatie russe a fait savoir qu’elle ferait de la sécurité des habitants de ce territoire russophone une « priorité ».

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les autorités de la république moldave du Dniestr ont, à plusieurs reprises, fait état d’incidents, dont elles ont attribué la responsabilité à Kiev. Cela fut ainsi le cas en avril 2022, après que deux explosions mirent hors service un émetteur radio relayant des fréquences russes. Un an plus tard, elles affirmèrent avoir déjoué une « attaque terroriste » contre plusieurs de ses dirigeants, laquelle aurait été préparée par les services de sécurité ukrainiens [SBU]. Ce que ces derniers ont démenti, en dénonçant une « provocation orchestrée par le Kremlin ».

spacer.png

Pour rappel, depuis la guerre provoquée par sa sécession, en 1991, la république moldave du Dniestr accueille déjà sur son territoire des forces russes [environ 1500 hommes]. Jusqu’à présent, Moscou ne l’a pas reconnue comme étant un État indépendant [à la différence des deux régions géorgiennes sécessionnistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud]. Mais des déclarations de plusieurs responsables russes ont laissé entendre que le Kremlin envisagerait d’annexer ce territoire, comme la Crimée. Mais cela supposerait pour les forces russes de prendre le contrôle de la région ukrainienne d’Odessa, ce qu’elles n’ont pas réussi à faire depuis le début de la guerre.

C’est donc dans ce contexte que la république moldave du Dniestr a porté une nouvelle accusation contre Kiev en affirmant que la base militaire implantée près de Tiraspol [sa capitale, ndlr] avait été touchée par un drone « kamikaze » [ou munition téléopérée, MTO] ukrainien depuis… Odessa.

« Une explosion a provoqué un incendie sur le territoire d’une base militaire à Tiraspol. Les [constatations] préliminaires ont établi que l’explosion a été provoquée par une attaque de drone kamikaze », a en effet affirmé le ministère de la sécurité d’État de la république moldave du Dniestr, en précisant que l’engin en question provenait de la région d’Odessa.

La télévision publique de Transnistrie a ensuite diffusé, via Telegram, des images de cette attaque présumée, prises, a priori, par une caméra de surveillance. En partie floutées, elles montrent un hélicoptère de type Mil Mi-8, apparemment hors service, prendre feu.

Un autre film de l’incident a également été diffusé sur les réseaux sociaux. En le passant au ralenti, on constate que le Mil Mi-8 a été touché par ce qui pourrait effectivement être une MTO.

 

Toujours selon ces images, on constate que le Mil Mi-8 touché portait la cocarde de la république moldave du Dniestr [voir photo ci-dessous] qui, jusqu’alors, disposait seulement de deux unités. À noter que le détachement russe basé à Tiraspol en est doté de huit exemplaires. Du moins était-ce sa dotation lors de son déploiement en Transnistrie, dans les années 1990.

Quoi qu’il en soit, la Moldavie a catégoriquement rejeté les accusations de la région sécessionniste. « Les autorités à Chisinau, en contact avec la partie ukrainienne, ne confirment aucune attaque sur la région de Transnistrie », a assuré le gouvernement moldave, qui y voit une « tentative de provoquer la peur et la panique ». Et de souligner que les « équipements militaires » vus sur les images « ne sont plus opérationnels depuis plusieurs années ».

Le Conseil de sécurité ukrainien a quant à lui retourné l’accusation contre la Russie, qu’il soupçonne d’avoir cherché à « mener une provocation en Transnistrie avec une attaque de drone kamikaze contre une unité militaire » pour provoquer une « escalade » dans la région.

mi-8-tiraspol-20240318-2.jpg

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

la Transnitrie il me semble va devenir un enjeu de cette guerre...pauvres Moldaves qui vont demander le soutien de l'OTAN et de l'Ukraine et, Odessa à portée de tir de nos forces en Roumanie. C'est un piège pour tout le monde et, poutine doit en être conscient.

ou alors il y a des choses qui m'échappent!!

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

«Un général d’opérette ?

Dans les opérettes, s’il y a des militaires, ils ont des costumes ridicules, très colorés, et ils donnent des ordres idiots qui mènent le pays à la défaite, la plupart du temps.»

Je crois que la Transnistrie peut bien jouer le rôle des pays imaginaires des opérettes.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...