Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Une enquête ministérielle pour dresser le portrait de la BITD française


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/une-enquete-ministerielle-pour-dresser-le-portrait-de-la-bitd-francaise/

https://www.forcesoperations.com/wp-content/uploads/2021/08/La-filiere-de-defense-terrestre-craint-une-crise-majeure-a-retardement-800x450.jpg

Plus de 12 000 entreprises françaises seront bientôt être contactées par le ministère des Armées. Celui-ci s’apprête en effet à lancer une vaste enquête statistique pour mieux connaître l’étendue et les caractéristiques de « sa » BITD, un exercice nécessaire à l’heure où les perspectives économiques tendent à s’assombrir. 

Quelle fonction et quels produits ou services ? Quel est le chiffre d’affaires généré par le marché militaire ? Quel est l’investissement consenti pour l’innovation et la R&D ? Quel est volume d’emplois concernés par l’activité défense ?

Quelques exemples de questions parmi toutes celles que pourra contenir la future « enquête sur les entreprises de défense des industries et services » (EDIS), apparemment la première d’une telle ampleur.

« La connaissance des entreprises liées à la défense est importante pour la politique industrielle du ministère, que celle-ci passe par les programmes (en matière d’équipements et de recherche et développement), l’appui aux exportations, la participation au capital d’entreprises, l’influence dans les processus de regroupements industriels ou encore les mesures de reconversion industrielles », souligne-t-il.
 

Le lancement de cette EDIS découle d’un triple constat.

- Il n’existe, premièrement, pas de secteur « défense » dans la nomenclature d’activités française (NAF), un outil conçu pour faciliter l’organisation de l’information socio-économique.

- Les statistiques sectorielles existantes ne permettent dès lors pas de rendre compte de la réalité de la filière. 

« Les statistiques produites par les organismes professionnels français ou européens (AeroSpace and Defence Industries Association of Europe, Gifas, etc.) ne répondent pas aux exigences requises en matière de qualité statistique et ne portent que sur les seuls adhérents à ces organismes », ajoute le ministère des Armées.
 
- Et troisièmement, le système statistique public ne collecte aujourd’hui aucune information précise sur l’activité strictement militaire des entreprises de défense en France.
 

Cette enquête ciblera toutes les entreprises françaises touchant de près ou de loin au secteur de la défense, quelle que soit leur taille ou leur localisation. Soit environ 12 100 acteurs identifiés par l’Observatoire Économique de la Défense (OED), dont 375 installés dans les départements et régions d’outre-mer. Le ministère espère obtenir un retour de la part d’au moins 70% d’entre-eux en moins de sept mois. 

Le format retenu permettra d’obtenir de l’information brute directement auprès des concernés, de délimiter précisément le périmètre de la BITD et mesurer son poids dans l’économie française, et de collecter l’information nécessaire pour décrire son fonctionnement et en particulier en 2020 au plus fort de la crise sanitaire.
 
Coût estimé de cette opération pilotée par le Secrétariat général pour l’administration (SGA) : 180 000€.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...