Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La France et le Qatar vont renforcer leur coopération dans le domaine du « combat d’infanterie »


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/02/29/la-france-et-le-qatar-vont-renforcer-leur-cooperation-dans-le-domaine-du-combat-dinfanterie/

vbci-philoctetes-20210713.jpg

En décembre 2017, à l’occasion d’une visite officielle du président Macron à Doha, le ministère qatarien de la Défense commanda douze chasseurs-bombardiers Rafale de plus pour 1,1 milliard d’euros. Mais ce contrat éclipsa la lettre d’intention qu’il avait signée en vue de se procurer 490 Véhicules blindés de combat d’infanterie [VBCI] auprès de Nexter [filiale de KNDS], alors que le montant de cette vente potentielle était estimé à 1,5 milliard d’euros.

Seulement, cette intention ne fut pas confirmée par la suite, notamment en raison de relations devenues « compliquées » entre Paris et Doha, la partie française ayant pris ombrage du soutien de l’émirat à la Turquie, au moment où les tensions s’accumulaient avec Ankara [différends territoriaux avec la Grèce et Chypre sur fond de prospection gazière, intervention en Libye, offensive contre les Kurdes syriens, etc.]. En outre, la mise en examen de Nasser al khelaifi, le président du Paris Saint-Germain, pour « corruption active » dans l’affaire des mondiaux d’athlétisme au Qatar, n’arrangea évidemment pas les choses.

Aussi, le Qatar fit mine de s’intéresser de près au véhicule de combat d’infanterie [VBCI] Boxer, proposé par Krauss-Maffei Wegmann [partenaire de Nexter au sein de KNDS] et de Rheinmetall. Même si elle dit refuser vendre des armes à des pays autres que ceux appartenant à l’Union européenne et à l’Otan [ce qui bloque des contrats pour des équipements développés en coopération], l’Allemagne a une position plus souple à l’égard de l’émirat, au point qu’elle a accepté de lui vendre des chars Leopard 2 ainsi que des blindés Dingo et Fennek…

Quoi qu’il en soit, plus de six ans après la signature de la lettre d’intention concernant les VBCI, ce dossier pourrait prochainement se concrétiser. C’est en effet ce que suggère le communiqué conjoint publié à l’occasion de la visite officielle à Paris de l’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, le 27 février.

« La France et le Qatar ont réaffirmé l’importance de la coopération en matière de sécurité et de défense, notamment entre les armées de l’air des deux pays, qui est facilitée par le fait que les deux pays possèdent des Rafale, avions de combat essentiels pour faire face aux menaces communes », lit-on dans ce document.

À noter que cette coopération s’est récemment étendue dans le domaine de l’aviation militaire de transport, la force aérienne de l’émir du Qatar [QEAF] ayant mis des avions à la disposition de la France pour faciliter son retrait militaire du Mali.

Cela étant, le communiqué indique également que le président Macron et le cheikh Al Thani ont « exprimé leur volonté commune de coopérer pour renforcer et moderniser les capacités militaires du Qatar, en particulier dans le domaine du combat d’infanterie et de l’interopérabilité des deux armées. » Difficile de ne pas penser aux 490 VBCI que le ministère qatarien de la Défense envisageait d’acquérir en 2017. Cependant, il n’est pas impossible non plus qu’il soit question d’autres capacités, notamment en matière de combat collaboratif…

Pour rappel, Nexter propose notamment le VBCI « Philoctète », un véhicule de 32 tonnes, doté d’une motorisation de 600 ch et armé d’une téléopérée munie d’un canon 40 CTAS, voire de missiles antichar Akeron MP.

Par ailleurs, le communiqué évoque la signature « entre l’agence française compétente pour les marchés publics [la Direction générale de l’armement, ndlr], le ministère de la Défense de l’État du Qatar et Barzani Holdings, des termes de référence d’un cadre très prometteur pour les capacités industrielles de défense et l’innovation ». Selon le ministère des Armées, il s’agira de mettre en place un « comité de pilotage visant à accroître et faciliter la coopération de défense sur le volet industriel, entre les deux pays ».

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...