Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Séléction CPA ab initio


Recommended Posts

Bonjour, 

Ayant passé l'ensemble des tests de sélection en tant que candidat CPA ab initio, j'aimerais partager le cursus car je n'ai pas trouvé beaucoup d'information a se sujet.

La première étape importante est le passage au CSO (centre de sélection et orientation des armée). Vous y passerez des tests physiques (Luc Légers, Tractions et Squats), des tests psychotechnique, une visite médicale ainsi qu'une entretien professionnel. 

Pour ma part je suis arrivé le soir, donc accueil, petite réunion concernant les règles dans la base et ensuite nous sommes libre en chambre. Le lendemain réveil a 6h30 si je me souviens bien et petit déjeuner a 7h00, petit conseil, être a l'heure c'est être en retard! Ensuite viens la visite médicale, rien de spécial pendant celle-ci mais soyez prêts a attendre. Quatre sont partit car inapte temporaire, les médecins ne prennent aucuns risques et le moindre détail gênant provoque une inaptitude. Pour ma part pas de soucis je suis apte parachutiste, un grand soulagement. Suite a cette visite médicale nous allons manger avant d'enchainer sur les tests psychotechniques. Il s'agit la de quizz en maths, français, géométrie dans l'espace et anglais pour les bacheliers. Mine de rien ils sont assez complexe si l'on cherche a être vraiment bon (et c'est le but!) donc je conseil d'acheter un livre la dessus, il y'en a des supers a la FNAC. Cela prends un certains temps, quelques heures mais ensuite vous avez finit votre journée. Le lendemain vous avez le sport le matin et les entretiens après donc mieux vaut ne pas trop manger le matin et éviter le jus d'orange a la réputation bien connue. Rien de sorcier sur les tests physiques, vous commencez par le Luc Légers et dès le pallier 9 nous n'étions plus que trois donc entrainez vous c'est une épreuve difficile ! Pour ma part je finit pallier 11, un peu déçus de ne pas être aller chercher le 12... Ensuite viennent les tractions, j'en réalisent 18 mais deux no rep donc 16, ils font très attention a l'amplitude du mouvement donc soyez appliqué la dessus pour ne pas vous cramez inutilement sur des no reps... Les squats en derniers, j'avoue que ca pique les jambes mais rien d'impossible j'en ai réalisé 57 en une minute, surement l'épreuve la moins complexe des trois. Avant de rentrer se préparer pour les entretiens la personne qui nous a fait passer le sport donne un avis personnalisé sur chaque performance en fonction de la spécialité, cela permet de se situer quand a nos performances physiques. Selon lui tout est parfait pour moi donc je remonte en chambre avec une certaines satisfaction avant l'entretien. J'avais bien révisé pour cette entretien, surtout tout ce qui concerne l'armée de l'air, le nombre de base, les aéronefs mais il ne m'a pas posé une seule question la dessus. Pour vous aider j'ai eu droit a ce style de questions : "Présentez-vous", "Pourquoi l'armée", "Pourquoi l'armée de l'air?", "Pourquoi cette spé?", "Pourquoi ce commando en particulier". Ensuite il vas normalement revenir sur vos performance physique et surtout psychotechniques, car oui le physique passe après la tête. Pour moi pas de soucis il me dis que mon profil conviens parfaitement a ma candidature et que selon lui tout iras bien si je continu comme ca. Si je peux donner un conseil c'est celui de se préparer le plus possible avant car il ne s'agit pas de réussir les minimas mais bien d'être le meilleurs possible, ils ne prennent que les meilleurs de toute façon.

Après tout cela si tout vas bien vous serez convoqués a Tours pour passer des examens complémentaires plus approfondis. L'accueil sur base se déroule comme au CSO, il n'y a "que" les épreuves qui changent. Vous passerez ce qu'on appelle un test "puissance", je vous laisse chercher sur youtube les détails de l'épreuve mais si vous vous êtes préparer physiquement tout iras bien. Le plus complexe dans ces tests complémentaires sont les entretiens avec des professionnels, chose assez stressante je dois dire, enfin pour moi. Ils nous on mis dans une salle et nous ont présenter la spécialité, si vous avez révisés ils ne vous apprennent rien. Ensuite ils viennent vous chercher un a un pour passer les entretiens ou vous retrouverez les mêmes questions qu'au CSO mais en plus hard: "Présentez vous", "Pourquoi ce commandos", "quelles sont les missions"... Ils rebondissent toujours sur vos réponses sur style :" vous pensez avoir les épaules pour ca?", "qu'est ce qui nous fait dire que vous allez rester", "vous êtes jeune, vous n'avez rien vécus et vous pensez être a la hauteur des autres candidats?". Je vous laisse trouver les réponses appropriées, elles différent surement en fonction de chaque personnes. Une fois ces entretiens terminés vous pouvez rentrer chez vous, les résultats tombes quelques semaines après, entre deux et quatre je dirais. Petit conseil encore, restez calmes malgré les provocations et répondez toujours poliment, même si il ne le font pas eux. Je ne vais pas dévoiler tout ce qu'il peut se dire pendant ces entretiens, pour certains ils se passent très bien, pour d'autres moins et je ne saurais dire pourquoi. Sachez également qu'il n'y a que peu de places, nous étions 130 a passer les tests pour seulement 13 places, tout commandos confondus...

N'hésitez pas a poser vos questions en dessous, je répondrais en fonction de mes disponibilités avez grand plaisir.

Au passage, excusez moi pour les fautes, j'écrit sans relecture faute de temps...

Pax. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a toujours eu effectivement beaucoup de candidats pour les fusco air, alors les ab initio, idem, en plus ça garantit une place en CPA. Déjà il y a 10 ans, c'était à peu près ce ratio que j'avais eu pour sous-officier. Sachant qu'une bonne partie ne vient même pas aux tests complémentaires... ça donne une idée. Il n'y a jamais eu de problème de recrutement en soi. Le plus dur a toujours été les gardes dans les stages, ou en unité.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

J'ai rapidement compris que les candidats potentiels ne manquaient pas à l'appel ! La personne qui nous prenait en charge nous a meme dis que rentrer en CPA en interne était aussi complexe vu le nombre de candidats, il faut croire que la filière est sous tension... Concernant les résultats je vous tiens au courant des que je sais, pas de soucis.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Salut Pax,

Merci pour ton témoignage, grandement utile.

Je voulais savoir quels avaient été tes résultats ? Peux-tu décrire la suite de ton parcours / formation ?

Également, je suis perplexe sur la dénomination CPA.
Je vois pour la première fois ces chiffres :

Citation

(...) seulement 13 places, tout commandos confondus

Je suis surpris qu'il y est aussi peu de place à ce stade. Je pensais que l’écrémage se faisait lors des formation initiale, puis des stage MAQUIS>MATOU. Lorsque tu dis 13 places, il s'agit bien de 13 candidats sélectionnés après ces tests complémentaires de sélection Fusilier Commando de l’Air, pour aller passer MAQUIS>MATOU (> et ATTILA si suffisamment bons) ?

Le reste des candidats ont-ils été totalement recalés de la sécurité-protection (= pas reçus pour aller faire MAQUIS) et devenir fusiller de l'Air pour les EP ?

Aussi, tu me confirmes que durant ces tests, les candidats militaires du rang, sous-officiers et officiers sont mélangés ?

Link to comment
Share on other sites

@ Athan , ok j'avais pas lu que tu candidatais en t

en tant qu'officier ab initio là je n'ai aucune idée du nombre de places par an moins d'une dizaine je pense .Il y a quand même pas d'officiers d'active issus des écoles que çà doit intéresser .Les spécialistes vont te renseigner .

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Aux tests CSO j'ai eu les résultats suivants : 11LL/15 tractions/52 squats/77 en anglais sur 150 questions. Aux tests complémentaires à Tours je ne me souviens plus du temps exact mais jetait dans le classements maximum.

Les sélections CPA se font d'abord en interne et ensuite en fonction de combien réussissent le nombres de places restantes est donnés aux AB INITIO.  Je parle du recrutement en mdr, pour les autres ils faut d'abord passer dans une école (rochefort ou salon de Provence je crois).  Pour ma part ont ma dis que de part mon bac +2 il etait préférable que je passe par rochefort afin de maximiser le recrutement. Il a été de même avec ceux ayant un bagage scolaire conséquent. Il est bon de noter que certains candidats ont déjà fait un contrats dans l'armée, donc pous d'expérience opérationnel que qqun qui viens du civil.

Les 13 places sont en effet les personnes qui sont acceptés en formation, pas ceux qui restent à la fin. Lorsque tu n'est pas pris tu es réorienté en EP ou à rochefort et ds certains cas à salon. Tu as le droit de refuser et de retenter ta chance mais à une sélection par an rare sont ceux qui prennent le risque.

Pour ma part nous n'étions que des postulants CPA AB INITIO en MTA. J'ai simplement pu apercevoir des sélections pilotes.

Une fois que tu passes, tout vas très vite normalement. Tu as tes résultats, tu fait un choix (accepter ou pas) et tu rejoins une formation. 

PS: si tu souhaite maximiser tes chances passe une PAC dans le civil. C'est une formation de parachutisme. Ça te permettras de savoir si tu aimes sauter (important je pense) et cela donne toujours des points en plus sur ton dossier. 

Je te réponds avec un second compte car j'ai perdu les codes du premier !

 

Pour te faire une idée de la tension de la filliere : en sorte de rochefort il faut attendre 1 an en moyenne pour partir en MAQUIS. 

Edited by PRAX
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 

Bonsoir, merci pour vos retours.

En effet, bien qu'Ab initio, je trouve normal de privilégier des internes qui ont déjà choisi leur voie et ont démontré leur aptitudes / expérience pour prétendre aux formations.

Infirmation très utile néanmoins qui explique le faible nombre de place (restante) en ab initio.

En revanche, je ne saisi pas pleinement (je suis un peu sourd d'oreille, espérons que mon SIGYCOP soit déclaré apte.. ;)), tu avais candidaté en tant que CPA Ab Initio MTA :

  • Les sélectionnés partent en formation, donc en MAQUIS>MATOU puis EP en attendant de pouvoir aller faire ATTILA si suffisamment bons
  • Les 117 autres non sélectionnés partent :
    • En EP (ils y sont quoi ? Même pas fusilier de l'air puisqu'il faut faire MAQUIS non ? MAQUIS n'est-il pas un pré-requis pour intégrer un EP ?)
    • En EFSOAA Rochefort si niveau scolaire > BAC => pour devenir sous-officier en EP OK soit, mais si ils ont raté les sélections en MTA, on leur propose quoi en Sous-Officier ?
    • A l'Ecole de l'Air de Salon si niveau scolaire > BAC+2 => même question : pas sélectionné en MTA pour faire de la sécurité protection, que vont-ils devenir à passer Officier ?
Et concernant ton parcours, si tu veux évidemment le partager, tu es donc parti à l'EFSOAA Rochefort ? Puis tu as fais ton MAQUIS / MATOU ? Où en es-tu désormais ? :)
Link to comment
Share on other sites

Lorsque tu passes les épreuves complémentaires tu es pris en MTA car tu a reussis les tests CSO. De ce fait un échec aux tests complémentaires est toujours suivit d'une proposition (si tu postules CPA AB INITIO). Si on te propose rochefort c'est dans la spécialité fusiller, pareil pour salon. Peux importe où tu vas tu dois passer minimum MAQUIS MATOU pour être fusiller (en mta).

Me concernant je suis allé à rochefort ou j'ai été decus de la formation. J'ai donc choisit de partir et de m'engager sans l'armée de terre, ou je pense trouver plus de sport/terrain/pratique que dans l'armée de l'air. 

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...