Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Un peloton du 4e bataillon de génie de l’armée belge a été dissous en raison de comportements « inacceptables »


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/03/14/un-peloton-du-4e-bataillon-de-genie-de-larmee-belge-a-ete-dissous-en-raison-de-comportements-inacceptables/

spacer.png

Ce 14 mars, le ministère belge de la Défense a annoncé une mesure aussi radicale qu’exceptionnelle. En effet, il a décidé de dissoudre un peloton du 4e bataillon de génie, implanté à Amay [province de Liège] en raison d’événements si « graves » qu’ils ont motivé l’ouverture d’une information judiciaire.

spacer.png

Ainsi, lors d’une conférence de presse, la ministre belge de la Défense, Ludivine Dedonder, a confirmé des informations qui évoquaient l’existence de « problèmes structurels » au sein de cette unité. « Nous parlons, entre autres, de traitements dégradants, de coups et blessures, de chantage, de menaces entre soldats, de pressions exercées par des militaires sur des pairs et d’une obligation de silence sur ces faits », a-t-elle détaillé.

Ces actes, a-t-elle poursuivi, concernent « quelques dizaines de personnes », dont « des officiers, des sous-officiers, des volontaires, des soldats expérimentés et des soldats moins expérimentés ». Cependant, Mme Dedonder n’a pas jeté l’opprobre sur l’ensemble des 600 sapeurs du 4e bataillon de génie. « Ce n’est pas l’ensemble du personnel […] qui est impliqué dans cette affaire », a-t-elle insisté.

D’après ses explications, la ministre a été informée de cette affaire en novembre dernier, via un courriel adressé par un membre de la famille d’un des militaires « concernés ». Ce qui a donné lieu à l’ouverture d’une enquête interne.

spacer.png

À ses côtés, l’amiral Michel Hofman, le chef d’état-major de la Défense belge, a évoqué des « comportements totalement dégradants et humiliants », avec, dans certains cas, des « atteintes à l’intégrité physique des collègues ». Ces faits se sont produits durant « plusieurs mois », si ce n’est « plusieurs années ». Ils « témoignent d’une dilution inquiétante des normes et des valeurs et n’ont aucune place à la Défense », a-t-il insisté.

« De tels comportements sont absolument inacceptables », a repris Mme Dedonder, après avoir évoqué un « problème structurel évident ». D’où la décision de dissoudre ce peloton. « Il s’agit d’une mesure sévère par laquelle […] nous voulons envoyer un signal fort. C’est la seule façon de mettre fin à ces agissements », a-t-elle expliqué.

Selon l’amiral Hofman, cette décision est « probablement unique dans l’histoire récente de la Défense belge ». Mais elle était inéluctable au regard de l’ambiance « toxique » qui régnait au sein de cette unité.

Des enquêtes administratives et judiciaires sont désormais en cours. Quelques militaires ont d’ores et déjà été suspendus à titre conservatoire tandis que d’autres ont été affectés dans d’autres unités. En outre, avancent les journaux d’outre-Quiévrain, quatorze membres du peloton dissous font actuellement l’objet d’une information judiciaire pour « traitements inhumains et dégradants ».

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

J'aimerais d'avoir plus des detailles.

L'experience des missions exterieurs commun avec les belges (meme si ils ont tirer au cul), j'ai jamais pu imaginer telle problematique des relations.

Il doit avoir une explication credible pour cette affaire.

Moi legionnaire, moi pas bien francais parler.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, piranha a dit :

(meme si ils ont tirer au cul)

Forcément .....😁 mais pas tous , les paras commandos Belges ont été engagés partout en Afrique du temps de la décolonisation et après  et n'ont rien à envier à la plupart des forces Européennes .

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Yann pyromane a dit :

les paras commandos Belges ont été engagés partout en Afrique du temps de la décolonisation

Mouais, ça remonte à des décennies, plus d'un demi siècle et c'était essentiellement au Congo, qui n'est pas toute l'Afrique ...

Clairon

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...