Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Une section d’appui électronique va être créée au sein du Régiment de Marche du Tchad


BTX

Recommended Posts

https://www.opex360.com/2023/04/29/un-section-dappui-electronique-va-etre-creee-au-sein-du-regiment-de-marche-du-tchad

rmt-20230429.jpg

Implanté à Mutzig, le 44e Régiment des Transmissions [RT] est spécialisé dans l’acquisition du renseignement d’origine électromagnétique [ROEM] et dispose à cette fin de « moyens performantes » pour rechercher, localiser, identifier et analyser des émissions radioélectriques. Et il relève du commandement de l’armée de Terre dédié au renseignement. Comme d’ailleurs le 54e RT qui, tenant garnison à Haguenau, contribue à l’appui électronique des forces.

Les capacités de l’armée de Terre en matière de guerre électronique reposent notamment sur les systèmes COGE [Centre opérationnel de Guerre Électronique], LINX [Localisation et INterception des émission eXotiques], CATIZ [Capacité Terrestre d’Interception de Zone], SAEC [Station d’appui électronique au contact], VOBULE [Véhicule pour Opérations de BroUillage Large bandE], BISON [BrouIlleur d’ondeS de radiocommunicatiON] ou encore EMILIE [Ensemble Mobile d’Interception Localisation Informatisé des Emissions HF]. Ces moyens sont actuellement mis en oeuvre par des Véhicules de l’avant blindé [VAB], dans l’attente des blindés Griffon et Serval.

Mais, pour ce qui concerne la seule armée de Terre, ces capacités en matière de guerre électronique ne devraient plus relever exclusivement des 44e et 54e RT… mais également des régiments d’Infanterie. C’est en effet ce que suggère le compte-rendu [.pdf] de la tournée faite par le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, dans les régions Grand Est et Bourgogne/Franche-Comté, la semaine passée.

 

Via Twitter, le ministre a eu l’occasion d’indiquer que les régiments qu’il venait de visiter allaient de nouveau être équipés de mortiers tractés de 120 mm, comme cela était le cas au début des années 2000. Mais le compte-rendu a livré une précision supplémentaire au sujet du Régiment de Marche du Tchad [RMT], celui-ci devant disposer prochainement de dix Véhicules blindés de combat d’infanterie [VBCI] supplémentaires afin de « créer une section d’appui électronique ».

Étant donné que le projet de Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30 ne prévoit pas l’achat de VBCI supplémentaires, il est probable que ceux promis au RMT seront prélevés dans la dotation d’un autre régiment d’infanterie. Par ailleurs, le VBCI ne se décline pas en version « guerre électronique »… Ce qui suggère que celle-ci sera à développer. Enfin, on ignore si d’autres régiments dits de « mêlée » seront aussi dotés de capacités en matière de guerre électronique.

Sans doute en saura-t-on plus quand les détails du plan de transformation intitulé « Une armée de Terre de combat » seront rendus publics. Pour le moment, on sait seulement qu’environ 10’000 de ses soldats, selon M. Lecornu, verront « leur mission évoluer et donc être formés pour des compétences nouvelles à forte valeur ajoutée ».

En tout cas, il semble que l’armée de Terre ait l’intention de suivre l’US Army, celle-ci ayant décidé de créer des pelotons de guerre électronique au sein de ses brigades de combat.

PHoto : RMT / armée de Terre

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...