Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Arquus aurait été choisi pour fournir les futurs camions-citernes des forces françaises


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/04/30/arquus-aurait-ete-choisi-pour-fournir-les-futurs-camions-citernes-des-forces-francaises/

armis-20240430.jpg

S’il a commencé à moderniser ses moyens avec notamment le Camion Ravitailleur Pétrolier de l’Avant à Capacité Étendue [CaRaPACE], le Service de l’énergie opérationnelle [SEO, ex-Service des essences des armées] doit remplacer d’autres véhicules anciens, comme les Scania CCP10 et, surtout, les Renault CBH 325, dont le retrait progressif du service est prévu en 2025. D’où l’avis de marché publié par la Direction générale de l’armement [DGA] en février 2023.

D’une durée de dix ans, ce marché porte sur la livraison d’une « quantité maximale » d’environ 800 camions-citernes de nouvelle génération [CCNG] de différentes versions, avec « leurs équipements, le soutien en service et la maitrise technique du parc de véhicules constitué ».

Ces CCNG devront être « aérostransportables » et être dotés de différents dispositifs de protections [contre les mines, engins explosifs improvisés, etc.].

Quant aux éventuels soumissionnaires, la DGA avait exigé qu’ils fussent en mesure d’assurer le « soutien de plusieurs centaines de camions-citernes » tant en France métropolitaine qu’en Outre-mer ainsi que d’avoir la capacité de produire annuellement, au sein de l’Espace économique européen, au moins 150 camions-citernes de plus de 10 m³ équipés d’un système de distribution de carburant.

Un peu plus d’un an après, Arquus serait sur le point de remporter ce marché, selon plusieurs sources concordantes, comme ArmyRecognition et La Tribune. Et cela aux dépens d’Iveco, de Scania et du groupe Soframe, associé à Mercedes.

D’une valeur de 500 millions d’euros, le contrat que la DGA entend notifier porte sur la livraison de 380 camions-citernes de la gamme Armis et prévoirait une option pour 200 exemplaires de plus.

Que le camion-citerne de nouvelle génération soit issu de la gamme Armis est logique au regard du programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation] de l’armée de Terre, auquel Arquus participe.

« Interfaçables avec les équipements Scorpion, les Armis embarquent des systèmes de communication et d’information de dernière génération, ainsi que des armements tels que les tourelleaux téléopérés de la gamme Hornet, choisis par l’armée de Terre comme éléments communs des véhicules du programme Scorpion. Les Armis sont d’ailleurs équipés de moteurs dérivés de ceux des véhicules Griffon et Jaguar du programme Scorpion », souligne en effet Arquus.

Par ailleurs, l’industriel prend une option sur un autre programme tout aussi important pour l’armée de Terre, étant donné qu’il n’y pas d’opérations possibles sans moyens logistiques adaptés. En effet, selon la Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30, et grâce aux apports du Sénat lors de l’examen de ce texte, il est prévu de commander 2086 « camions logistiques terrestres » avant 2030, sur une cible totale de 9466 unités.

spacer.png

L’importance de ce programme a été mise en avant dans le retour d’expérience [RETEX] de l’exercice interarmées Orion 2023. « La flotte de camions tactiques a éprouvé nos limites », avait en effet indiqué le général Yves Métayer, chef de la division « Emploi des forces » à l’État-major des armées [EMA].

Photo : Arquus

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.forcesoperations.com/arquus-officiellement-a-bord-du-programme-de-flotte-tactique-et-logistique-terrestre/

Arquus officiellement à bord du programme de flotte tactique et logistique terrestre

spacer.png

 

La rumeur allait bon train, la voici confirmée : Arquus a officiellement été notifié pour la livraison de camions-citernes de nouvelle génération (CCNG), annonce aujourd’hui le ministère des Armées.

Attribuée le 28 avril par la Direction générale de l’armement (DGA), cette commande de plus de 120 M€ comprend le développement de CCNG et la fourniture d’une première tranche de 70 exemplaires. Premier incrément du programme à effet majeur « Flotte tactique et logistique terrestre » (FTLT), l’effort bénéficiera à l’armée de Terre, à l’armée de l’Air et de l’Espace et au Service de l’énergie opérationnelle (SEO). 
 
Attendue à l’origine pour fin 2023, la notification de l’incrément CCNG avait été repoussé de plusieurs mois « compte tenu des éléments attendus de la part des industriels et pour permettre un meilleur aboutissement de la négociation contractuelle », indique un document budgétaire.
 
Quelque 376 véhicules de type CCNG seront commandés au cours de la loi de programmation militaire 2024-2030, pour des livraisons échelonnées jusqu’à 2029. Ces camions remplaceront progressivement les modèles CBH385, TRM 10000 ACH (Avitailleur chars-hélicoptères) et CCP10 en service. 
 

Deux versions sont attendues. L’une, le CCNG « transport massif », disposera d’une citerne de 20 m3, d’une ligne d’approvisionnement et d’une cabine protégée. L’autre, le CCNG « polyvalent », sera dotée d’une citerne de 12 m3, de quatre bras d’approvisionnement et, pour une partie, d’une cabine protégée. 

Fournisseur de la grande majorité du parc logistique des armées, Arquus n’a jamais fait mystère de son intérêt pour le programme FTLT. Depuis 2019, celui-ci a progressivement dévoilé une nouvelle gamme baptisée Armis, des porteurs polyvalents déclinés en variantes 4×4, 6×6 et 8×8. Cette dernière avait servi de base pour concevoir un camion-citerne en collaboration avec l’entreprise française Titan Defense, spécialiste des solutions d’avitaillement. La solution retenue par la DGA repose finalement sur un partenariat établi avec la société dijonnaise Magyar. Renault Trucks, pour le châssis, et Desautel, pour la protection incendie, complètent l’équipe formée par Arquus.
 

La victoire est double pour le groupe français. Non seulement elle apporte de l’activité à plusieurs sites de production après quelques années de flottement dans les prises de commandes hors SCORPION, mais elle le place aussi en bonne position pour les incréments à venir de FTLT. Essentiel au renouvellement de la logistique des forces, ce PEM devrait déboucher sur l’acquisition de plus de 9400 camions toutes variantes confondues à l’horizon 2035, dont 2086 seraient en service en 2030. 

Le budget 2024 des armées devrait permettre de matérialiser la première commande du deuxième incrément, une opération portant notamment sur des « porteurs polyvalents de l’avant » (PPAV) dédiés, selon la documentation budgétaire, « au transport de systèmes d’armes et de ressources pondéreuses ».  
 

Crédits image : SEO

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/05/13/la-dga-commande-70-camions-citernes-de-nouvelle-generation-a-24623.html

La DGA commande 70 camions-citernes de nouvelle génération à Arquus

 

8x8-camion-citerne (1).jpg

La Direction générale de l’armement (DGA) a commandé à la société Arquus le développement de camions-citernes de nouvelle génération (CCNG). Cette commande, dont le montant dépasse 120 millions d’euros, couvre également la production des 70 premiers véhicules, conformément à la loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030.

Arquus travaillera en partenariat avec les entreprises Renault Trucks (fabrication de camions), Magyar (fabrication de citernes) et Desautel (protection incendie).

La loi de programmation militaire 2024-2030 prévoit la commande de 376 véhicules de type Camion-citerne de nouvelle génération (CCNG). Les livraisons à l’armée de Terre, à l’armée de l’Air et de l’Espace ainsi qu’au Service de l’énergie opérationnelle (SEO) sont prévues d’ici 2029.

La commande des 70 premiers véhicules à la société Arquus est un investissement réalisé dans le cadre du premier incrément du programme Flotte tactique et logistique (FTLT). Ces véhicules de type CCNG seront des camions-citernes 8x8 tout-terrain. Plusieurs versions seront produites : les CCNG « transport massif » disposant d’une citerne de 20 m3 et d’une unique ligne d’approvisionnement. Ils auront tous une cabine protégée ; les CCNG « polyvalents » disposant d’une citerne de 12 m3 et de quatre lignes d’approvisionnement.

Ils existeront en cabine protégée ou non protégée. Ces CCNG remplaceront progressivement les camions-citernes CBH385, TRM 10000 ACH (Avitailleur chars-hélicoptères) et CCP10. Ils seront conformes aux réglementations en matière de transport des matières dangereuses. Ils offriront également une plus grande capacité d’emport de carburant et un meilleur niveau de protection des équipages contre les menaces du champ de bataille.

Les CCNG seront principalement produits sur les sites de Renault Trucks, à Bourg-en-Bresse dans l’Ain et à Blainville-sur-Orne dans le Calvados, ainsi que sur les sites d’Arquus : au Centre d’excellence de la production de caisses blindées et Centre Logistique à Garchizy dans la Nièvre et au Centre d’excellence de la production de véhicules neufs à Limoges.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...