Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Une seconde tranche de 50 Leclerc XLR pour l’armée de Terre


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/une-seconde-tranche-de-50-leclerc-xlr-pour-larmee-de-terre/

https://www.forcesoperations.com/wp-content/uploads/2022/06/Eurosatory-2022-evaluation-technico-operationnelle-en-vue-pour-le-Leclerc-XLR.jpg

Nexter s’est vu notifié le 29 décembre la rénovation d’une nouvelle tranche de 50 chars Leclerc, conformément au calendrier annoncé. Avec la tranche initiale actée en juin 2021, le programme est désormais à mi-chemin de sa cible en terme de commandes.

Des 200 chars Leclerc XLR de série attendus à l’horizon 2029, 18 seront livrés cette année à l’armée de Terre. Les 100 Leclerc XLR restants seront commandés après 2023. Livré le 21 décembre à la Direction générale de l’armement, le premier prototype reste pour l’instant à disposition de Nexter afin de poursuivre les essais de qualification en coopération avec la Section technique de l’armée de Terre (STAT).
 

La production en série devrait démarrer en mars/avril prochain à Roanne, dans la foulée d’exemplaires de pré-série en cours de production. Une fois le rythme de croisière atteint, la ligne sera en mesure de rénover deux chars par mois.

Le travail de rénovation, confié en 2014 à Nexter, porte sur quatre volets distincts. Hormis son entrée dans la bulle SCORPION via le système d’information du combat SCORPION (SICS) et la radio CONTACT, le Leclerc XLR reçoit un tourelleau téléopéré T2B conçu par l’armurier belge FN Herstal et une protection renforcée contre les mines et roquettes.
 
http://forcesoperations.com/wp-content/uploads/XLR_VF-640x394.png

Le char Leclerc XLR intègre, enfin, une nouvelle conduite de tir lui conférant la capacité à tirer des munitions à effet ou déclenchement programmable. Il sera ainsi prédisposé à utiliser la future munition multimode M3M de Nexter Arrowtech. Une munition qui, si elle a fait l’objet d’un plan d’études amont notifié par la DGA, ne fait pas encore l’objet d’un développement et d’une production en série.

Cette opération est l’un des deux pans du programme de rénovation à mi-vie (RMV) du char Leclerc, désormais adossé plutôt qu’intégré au programme SCORPION. L’autre relève de sa pérennisation par le traitement d’obsolescences lourdes, en particulier celles relatives au moteur V8X et à la turbomachine, ainsi qu’au système de visionique, qui évoluera vers une nouvelle version. D’autres améliorations sont envisagées dans le cadre de la future loi de programmation militaire, dont l’amélioration de la vision chef via un nouveau viseur et l’ajout d’une protection active.
 

Les immobilisations conjoncturelles qui découleront de ce programme auront une incidence sur la disponibilité du parc. Un impact atténué par la synchronisation des visites profondes et des rénovations adoptées sur proposition de l’industriel et, selon le dernier projet de loi de finances, par le maintien en service de 25 chars jusqu’en 2025.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

https://www.forcesoperations.com/char-leclerc-les-premiers-xlr-a-lete-et-une-perennisation-en-attente-de-notification/

les premiers XLR à l’été et une pérennisation en attente de notification

 

Les premiers Leclerc revalorisés sont attendus pour cet été, apprenait-on il y a peu. Restera à concrétiser l’autre pan du programme de rénovation à mi-vie du char français : un effort de pérennisation dont la contractualisation devrait être actée cette année.

 

Livré en décembre 2022, le premier char XLR sert depuis lors à la poursuite des évaluations technico-opérationnelles et qualifications menées respectivement par la STAT et la DGA. Le volet mobilité s’est achevé autour d’un constat : la prise de masse résultante de l’ajout de blindages n’entraîne aucune régression sur les capacités essentielles du char. Certes, le Leclerc XLR accélère un peu moins vite, mais le niveau de performance reste supérieur au « besoin historique ». 

 

Les travaux se concentrent aujourd’hui sur la capacité d’agression. Une partie des algorithmes a été réécrite pour accompagner l’évolution vers une électronique moderne, le tout entraînant la nécessité de valider à nouveau la conduite de tir. « Au vu des essais réalisés, nous estimons cela très satisfaisant », nous explique-t-on. À terme, cette conduite permettra d’exploiter tout le potentiel de la munition multimode M3M de Nexter Arrowtech, une fois celle-ci développée et acquise par l’armée de Terre. Cette volet se clôturera fin avril par une campagne de tirs majeure à Canjuers (Var). 

 

Les prochaines évaluations porteront sur le comportement en ambiances NRBC et électromagnétique, ainsi que sur la conduite d’attaques cyber afin de vérifier la résistance à une prise de contrôle à distance. Pour l’ensemble des acteurs concernés, il s’agira d’être au rendez-vous de la livraison des quatre exemplaires de pré-série, programmée pour la fin du printemps.

 

Pourquoi une pré-série ? Parce qu’il faut pouvoir livrer rapidement tout en achevant certaines intégrations. Ainsi, ces quatre chars seront perçus sans le tourelleau téléopéré T2B conçu par le groupe belge FN Herstal à partir de sa solution deFNder medium. Ils seront remis à niveau par la suite. Un décalage sans réel impact pour l’armée de Terre, qui disposera de toute façon de 100 kits de tourelleaux pour l’ensemble du parc et s’attend donc à travailler sur des chars qui, parfois, n’en seront pas équipés. Idem pour le kit anti-IED BARAGE, lui aussi commandé à raison de 100 unités. Deux briques pour lesquelles des tranches optionnelles peuvent être activées si l’opportunité d’équiper tout le parc se présente. 

 

Les exemplaires de série suivront à compter de la fin de l’été pour porter le parc perçu à 18 Leclerc XLR en fin d’année. Le régime ira ensuite croissant pour atteindre le volume d’une trentaine de chars produits par an pour parvenir à un parc de 200 XLR à l’horizon 2029, conformément à la loi de programmation militaire en cours. La vingtaine de chars non revalorisés, mais conservés pour éviter une perte de capacité au cours du programme, devrait être stockée.

 

Qui en seront les premiers bénéficiaires ? Non pas les quatre régiments de chars de l’armée de Terre, mais l’école de cavalerie de Saumur et les écoles militaires de Bourges pour la formation des futurs cavaliers et des maintenanciers. Suivront les perceptions en unité selon une priorisation qui n’est pas encore arrêtée, celle-ci dépendant essentiellement du rythme opérationnel.

 

Si la modernisation progresse, la pérennisation du Leclerc doit encore être notifiée. En ligne avec le marché MSS 2 notifié en 2021 et pour 10 ans, le second pilier du programme RMV Leclerc comprend trois axes d’efforts : le traitement des obsolescences du groupe motopropulseur, la réindustrialisation du soutien de la turbomachine et le traitement des obsolescences des viseurs. Il s’agira notamment de réinvestir dans une chaîne de MCO au profit de la turbomachine, élément pour lequel les stocks de pièces disponibles arrivent à leur terme. 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...