Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Le Tigre allemand atterrira définitivement en 2032


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/le-tigre-allemand-atterrira-definitivement-en-2032/

spacer.png

Les hélicoptères d’attaque Tigre allemands seront mis à la retraite anticipée d’ici à début 2033, annonce ce matin la Bundeswehr dans un état des lieux de ses principaux programmes d’armement.

 

Jusqu’alors fixé à 2038, l’horizon du retrait du Tigre allemand est désormais avancé au début de la prochaine décennie. « L’hélicoptère d’attaque Tigre sera retiré du service opérationnel en 2032 », déclare en effet l’armée allemande. 

D’ici à 2028, la flotte sera progressivement réduite de 51 à 33 appareils. Au moins 24 d’entre eux seront des Tigre « Afghanistan Stabilisation German Army Rapid Deployment » (ASGARD), standard auquel 13 premières machines avaient été converties à l’automne dernier.
 

La décision n’a rien d’une surprise au vu du discours dominant depuis plusieurs années et des décisions capacitaires qui en découlent. Une disponibilité jugée trop faible, entre autres. Un écueil face auquel les actions engagées conjointement avec la partie industrielle portent progressivement leur fruit, mais pas suffisamment vite aux yeux des autorités allemandes. « Les besoins opérationnels ne sont pas encore entièrement remplis », pointait la Bundeswehr en juin 2023. 

Après de longues tergiversations, Berlin avait finalement officialisé son retrait du programme Tigre Mk III – ou Mk II+, c’est selon – à l’été dernier. Raison invoquée pour débarquer de cet effort de rénovation à mi-vie poursuivi par la France et l’Espagne ? « Du point de vue allemand, l’évaluation globale du rapport coût-risque pour les contributions ultérieures à l’accomplissement de la mission des forces armées est désavantageuse », rappelle le document publié ce matin. 
 

Principale conséquence, l’acquisition le mois dernier de jusqu’à 82 hélicoptères multirôles H145M, dont une partie pourra être reconfigurée en hélicoptères d’attaque légers (LKH). Un achat présenté comme une solution intérim en attendant l’après-Tigre et la voie retenue pour répondre à l’engagement d’une mise à disposition de l’OTAN de 48 hélicoptères de combat en 2032. 

Ce choix signe également la fin de la coopération franco-allemande en matière de formation, un élément dont « il faut tenir compte lors de la planification du transfert de compétences du Tigre vers le LKH ». Ouverte en 2003 pour former les équipages des deux nations, l’école franco-allemande du Luc (Var) devrait ainsi fermer ses portes en 2028.
 

 Crédits image : Bundeswehr/Marco Dorow

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...