Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Naval Group a livré à la Marine nationale la troisième et dernière frégate de type La Fayette « rénovée »


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2024/02/15/naval-group-a-livre-a-la-marine-nationale-la-troisieme-et-derniere-fregate-de-type-la-fayette-renovee/

aconit-20190117.jpg

On peut trouver regrettable qu’un communiqué concernant la Marine nationale ait été seulement diffusé dans la langue de l’amiral Nelson et non dans celle de l’amiral Latouche-Tréville… Toujours est-il que, le 12 février, Naval Group a annoncé la fin de la rénovation à mi-vie de la frégate de type La Fayette [FLF] « Aconit », au terme de six mois de travaux et d’une campagne d’essais à quai et en mer.

Après les frégates Courbet [en 2020] et La Fayette [en 2022], il s’agit de la troisième et dernière FLF [sur les cinq que compte la Marine nationale, ndlr] à avoir été modernisée, dans le cadre d’un programme qui avait été notifié par la Direction générale de l’armement [DGA] à Naval Group en 2017.

Décidée dans l’attente de l’admission au service actif des premières Frégates de défense et d’intervention [FDI], la rénovation à mi-vie de ces trois FLF a notamment consisté à leur intégrer un sonar de coque actif/passif à basse fréquence Kingclip Mk2, des capacités de veille optronique améliorées ainsi que deux systèmes de défense anti-aérienne SADRAL, armés de missiles MISTRAL M3. En outre, leur système de combat a été remplacé par le SENIT et leurs obsolescences ont été traitées.

Ces changements se sont traduits par une augmentation de plusieurs tonnes du déplacement de ces FLF. D’où l’importance de la campagne d’essais en mer, afin de vérifier leur manoeuvrabilité. Ceux-ci ont en outre permis de confirmer le « maintien du niveau de discrétion acoustique » ainsi que leurs performances générales.

Selon Naval Group, la modernisation de ces trois FLF permettra de prolonger leur durée de vie opérationnelle d’au moins cinq années supplémentaires. Cependant, lors du retour de la FLF « La Fayette » au sein de la flotte, en novembre 2022, le ministère des Armées avait dit que cette opération prolongerait la durée de service de ces navires au-delà de 2030…

Pour le moment, la Marine nationale n’a pas encore précisé quand l’Aconit reprendra son cycle opérationnel. Cela ne pourra être possible qu’après une phase de remontée en puissance, laquelle passera par un stage de Mise en condition opérationnelle [MECO] d’une quinzaine de jours.

Ayant travaillé sur ce programme quand il était à l’État-major des armées [EMA], l’actuel chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’amiral Nicolas Vaujour, a récemment rappelé aux députés que la modernisation de ces trois FLF avait été élaborée « dans un cadre de très fortes contraintes budgétaires ».

« Pour rénover le système de combat, nous avons ainsi choisi de nous inspirer de celui qui venait d’être développé pour le porte-avions. Dans la même logique, le sonar retenu a été celui de la FDI », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, je suis très satisfait de disposer des capacités que nous avons pu installer sur les FLF. Je rappelle que ces bateaux ne possédaient pas initialement de capacités anti sous-marines. Ces frégates disposent aujourd’hui d’un sonar, même si elles ne sont pas dotées de torpilles. […] Finalement, nous avons pu produire une action cohérente, qui a permis de prolonger la durée de vie de nos frégates, qui nous sont essentielles ».

Et pour cause : avec deux frégates de défense aériennes [FDA], six FREMM, deux FREMM-DA et trois FLF rénovées, la Marine nationale ne dispose toujours pas, stricto sensu, des quinze navires de premier rang inscrits dans son contrat opérationnel. Ce format ne pourra sans doute être atteint que quand les FDI « Amiral Ronarc’h » et « Amiral Louzeau » seront livrées, c’est à dire en 2026.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...