Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Le parcours professionnel des officiers des domaines de spécialité


Recommended Posts

https://rh-terre.defense.gouv.fr/recrutement/concours-externes-et-internes/officiers-des-domaines-de-specialite/item/614-le-parcours-professionnel-des-officiers-des-domaines-de-specialite

Le parcours professionnel des officiers des domaines de spécialité
 

A partir de dix années de service et jusqu’à l’âge de 45 ans, les sous-officiers et militaires du rang peuvent être recrutés comme officiers des domaines de spécialité(ODS). Ce recrutement semi-direct tardif permet aux lauréats de rejoindre en école d’arme les officiers des autres promotions de l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (ESM[1], EMIA[2] et EMAC[3]).

La première partie de carrière

Exercice MISOL, mise en situation opérationnelle des lieutenants des divisions d'applications se déroule à Mailly le 25 et 26 mai 2020. C'est une réelle nécessité pour assurer l'aptitude d'emblée des chefs de section de demain à opérer dans un environnement interarmes à l'issue de leur formation annuelle. MISOL (ex CIADA),  par son ampleur, est l'un des plus gros exercice annuel sur les camps de champagne s'adaptant aux mesures sanitaires liées au COVID-19.

A l’instar des saint-cyriens et des élèves de l’EMIA, les ODS du corps des officiers des armes (COA) effectuent une première partie de carrière d’une durée de 11 ans, essentiellement en corps de troupe. Lors d’un dialogue « NG3 » avec le gestionnaire et l’école de formation, les sous-lieutenants ODS sont mutés à l’issue de leur formation dans le cadre du PAM. Pendant un temps, ils commandent en régiment en tant que chef de section ou chef de peloton. Après 4 ans, ces officiers sont promus capitaines. Ils suivent la qualification interarmes de premier niveau pour ensuite servir comme officier adjoint en unité élémentaire ou rédacteur au bureau opérations et instruction. Lors du premier bilan professionnel de carrière (BPC1), l’opportunité de commander est déterminée dès la première année de capitaine. Les officiers appelés à commander sont choisis en fonction de leurs résultats et des TCUE[4] disponibles[5].

Le saviez-vous

En 2020, 20% des TCUE sont armés par des officiers semi-directs tardifs. Actuellement, presque la totalité des promotions OAEA[6] commandent une unité élémentaire. Ils suivent au préalable la formation des futurs commandants d’unité (CFCU) dispensée en école d’arme.

Les ODS du corps technique et administratif (CTA) suivent pendant une durée équivalente (c’est-à-dire 4 ans en tant que lieutenant et 6 ans en tant que capitaine) un parcours professionnel dans la spécialité pour laquelle ils ont été recrutés (finances, ressources humaines, renseignement, transmissions, infrastructure, sport, logistique, restauration). Au cours de leur parcours, ces officiers se voient confier des responsabilités croissantes qui peuvent s’accompagner de mobilité géographique avec une stabilité moyenne de quatre ans.

La deuxième partie de la carrière

19-07-20--TRIOMPHE_2019_Ceěreěmonie_maison_meĚre-63.jpg

Les ODS ont vocation à poursuivre une deuxième partie de carrière dans leur arme ou leur spécialité. Leur expérience leur permet de prendre des responsabilités dans les états-majors des régiments, en brigade ou encore en école. Les officiers du CTA peuvent également servir en administration centrale.

En parallèle de la QIA2[7], la formation d’état-major officiers (FEM-O) d’une durée de 5 semaines leur est ouverte s’ils occupent un poste opérationnel (BOI, EM de brigade) ou s’ils sont volontaires pour passer le diplôme militaire supérieur (DMS)[8]. Cette formation a pour objectif de préparer les ODS aux emplois d’officier d’état-major sur le plan opérationnel (tactique du niveau GTIA[9] et BIA[10]) mais aussi organique (conception de fiche d’état-major).

Ces mêmes volontaires passent ensuite l’examen du diplôme militaire supérieur (DMS) qui valorise leurs capacités d’analyse et de synthèse ainsi que leurs connaissances de l’institution. Les titulaires du DMS sont étudiés en commission pour la sélection au diplôme d’aptitude aux emplois d’officier supérieur (DAEOS)[11] qui permet d’atteindre le grade de commandant et d’occuper des fonctions de chef de service.

Déroulement du parcours ODS

graph_ODS.png

ODS: officier des domaines de spécialité

DA: division d’application

CDS: chef de section

EM 1 à 4: état-major de niveau 1 (corps d’armée) à 4 (GTIA)

QIA 1: qualification interarmes

OA: officier adjoint

CDU: commandant d’unité

FEM-O : formation d’état-major-officier

DMS : diplôme militaire supérieur

DAEOS: diplôme d’aptitude aux emplois d’officiers supérieur


[1] Ecole spéciale militaire

[2] Ecole militaire interarmes

[3] Ecole militaire des aspirants de Coëtquidan

[4] Temps de commandement d'unité élémentaire

[5] Les saint-cyriens et EMIA sont prioritaires

[6] Officiers d'active des écoles d'arme

[7] Qualification interarmes de niveau 2. Actuellement, seuls les ODS diplômés de l’enseignement supérieur (120 crédits ECTS, European credit transfer system) peuvent suivre la QIA2.

[8] L’inscription en FEM-O n’est pas un critère influant sur la sélection DAEOS.

[9] Groupement tactique interarmes

[10] Brigade interarmes

[11] Près de 65 % des titulaires du DMS obtiennent le DAEOS (variable en fonction des millésimes).

  • Like 3

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...