Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Lazarus - Réserve Opérationnelle DGSE/SA/FS


Lazarus

Recommended Posts

Bonjour à tous, 

Je fais suite à ma présentation, que vous pouvez retrouvez ici

Comme évoqué, j'ai un profil un peu touche à tout et je suis particulièrement intéressé par les unités non-conventionnelles menant des opérations spéciales et/ou des opérations clandestines. 

@Yann pyromane : Vous avez mentionné un engagement en tant qu'OSC ou Saint-Maixent et passage officier en interne. Vous avez aussi mentionné mon âge, je vous rappelle que j'entre en école d'ingénieurs (cycle grande école sur 2 ou 3 ans) et tiens vraiment à finir ce que j'ai commencé, j'aurais donc 28 ou 29 ans à la fin du cursus. 

@BTX :  Vous avez mentionné un parcours à la DGA comme contractuel/cadre civil ou un parcours à la DGSE (profil linguiste et sportif) 

Je ne l'ai pas précisé dans mon post de présentation mais j'espère intégrer la réserve opérationnelle du 3e RPIMa ou du 8e RPIMa étant donné que mon cursus ingénieur est à Toulouse. Mon lieu de vie se trouve à une trentaine de minute des deux régiments en voiture. 

Plusieurs questions me taraudent : 

  • À quelle niveau devrais-je m'engager (MdR, Sous-Officier ou Officier) ? 
  • Dans le cas où le temps me le permet et en prenant en compte les besoins des régiments, est-il possible pour moi d'envisager passer un certain nombre de qualifications/brevets militaires (Brevet Para, Stage Co, etc...) ? Partir en OPEX ? 

Aussi, je sais que la DGSE a une réserve opérationnelle, ses membres sont donc sous statut militaire sauf erreur de ma part. Je suppose qu'une expérience dans un régiment para (même si simplement en réserve) peut être particulièrement valorisé dans la candidature, d'autant plus avec des éléments intéressants dans le profil. 

En partant du principe que j'arrive à intégrer la réserve opérationnelle de la DGSE :

  • Dans quelle mesure celle-ci se rapproche-t-elle du si convoité SA ? Est-il potentiellement envisageable d'évoluer quelques années dans une fonction support en tant que réserviste et sous réserve de validation ou d'invitation, faire le cycle long pour passer opérationnel ? 
  • Serait-il plus judicieux d'envisager un rôle du côté du service des clandestins avec les officiers traitants ? (Service composé, si je ne m'abuse, par un certain nombre de civils diplômés passés par la case concours, puis attaché défense/analyste avant d'évoluer dans le rôle d'OT) 

Ma seconde question fait notamment référence à monsieur Alain Juillet qui a mené une carrière dans le privé en conservant des activités opérationnelles en parallèle avant d'être nommé à la direction du renseignement au début des années 2000. Son cas est peut-être un peu particulier étant donné qu'il a été militaire d'active et qu'il a fait partie du SA avant d'aller dans le privé. 

En résumé, j'aimerai savoir dans quelle mesure il est possible d'évoluer dans des fonctions opérationnelles à partir de la réserve, quitte à devoir passer d'active à terme (quoi que la bascule semble être beaucoup plus complexe dans ce sens là que que dans l'autre dans la mesure où les grades et les qualifications ne se valent pas totalement sauf erreur de ma part). 

Merci du temps que vous m'accorder, 

Amicalement, 

Lazarus 

NB : Je suis au courant que mon intérêt est très commun. Une énorme partie des témoignages recueillis sur ce forum font mention des FS ou de la DGSE. Je sais qu'au-delà des capacités individuelles (physique, compétences, diplômes, etc...) subsiste un élément non négligeable : soit on a le profil et on fait l'affaire soit on a pas le profil et échec mission. Tout ça pour dire que je pense avoir les pieds sur terre quant à mes attentes, il y a statistiquement peu de chance que j'ai le profil. J'espère simplement, au travers de mes posts, pouvoir trouver des réponses à mes interrogations. 

Link to comment
Share on other sites

28 ans pour OSC no problem tu es dans les clous ingé très bien tu seras dans les profils recherchés surtout avec de la Réserve dans un bon régiment .Maintenant pour accéder à des unités un peu particulières en étant sous contrat là je n'en sais rien en unité conventionnelle type 3 ou 8 oui à coup sûr il y en a les premiers de leurs promos sans doute comme pour les evats .Tu devrais aller dans un CIRFA te renseigner sur les besoins actuels

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Lazarus a dit :

Plusieurs questions me taraudent : 

  • À quelle niveau devrais-je m'engager (MdR, Sous-Officier ou Officier) ? 
  • Dans le cas où le temps me le permet et en prenant en compte les besoins des régiments, est-il possible pour moi d'envisager passer un certain nombre de qualifications/brevets militaires (Brevet Para, Stage Co, etc...) ? Partir en OPEX ? 

1/ Officier

2/Oui

Enfin, il est possible, mais pas automatique, de passer aux activités opérationnelles.

  • Thanks 2

Je ne peux confirmer ni démentir que c'est une signature. 😶

Link to comment
Share on other sites

Comme l'ont écrit STVN et YANN PYROMANE, il vous faut viser "au juste niveau". Celui d'officier ou son équivalent civil.

Eu égard au descriptif détaillé de votre personne dans la rubrique PRESENTATION des MEMBRES, j'ai conclu que vous souhaitiez rejoindre l'institution sous une forme ou sous une autre.

Je vous ai livré deux voies possibles (selon moi, mais il peut y en avoir d'autres) =

- la DGA compte tenu de votre bagage académique. A voir avec LEVY PIERRE soit en qualité de cadre soit en qualité de contractuel.

https://www.defense.gouv.fr/dga/recrutement-dga

- la DGSE que votre profil intéresserait à coup sûr. Mais pour ce qui est de rejoindre le SA, les choses ne sont pas aussi simples. Pour faire court, il faudra au préalable "faire vos preuves".

https://www.dgse.gouv.fr/fr

BTX

  • Like 1
  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

En gardant à l'esprit que du rêve à la réalité il y a parfois un fossé, entre un gendarme affecté en BT  montagne et un membre du PGHM qui travaille dans les mêmes locaux à 20 mètres il y a un monde de différence et pourtant le premier y croyait aussi jusqu'aux tests et là il a compris .L'auto évaluation raisonnée mais pas sous évaluée est déterminante .

Et pourtant les 2 au départ ont les 2 qualifs chef de détachement été/ hiver pour postuler .Donc je dis que le SA çà doit pas être de la tarte pour y accéder .

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Merci à tous de vos réponses, 

En effet, il y a souvent un fossé entre le rêve et la réalité. J'essaye de pousser le scénario jusqu'au bout pour voir ce qu'il est possible d'envisager et ce qui est absolument "hors sol".

Si j'ai la chance de voir ne serait-ce que le quart se réaliser, vous le ne saurez pas mais je serai déjà très satisfait.

Et puis, comme mon grand-père disait : Mieux vaut viser la lune et finir dans les étoiles que viser le trottoir et finir dans son lit ! À bon entendeur... 😄

Amicalement, 

Lazarus  

  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

En soi, le SA possède tous les profils inimaginables.
La première exigence est d'essayer, avec ces qualités et ces défauts.
Ensuite, ce sont les circonstances qui détermineront si le projet se concrétisera ou non.
Bien sûr, il y a des bases à avoir, mais le plus important sera toutes ces petites choses qui vous rendent unique et qui seront utilisées avec bienveillance par les services.
Il n'est pas nécessaire d'être le meilleur des meilleurs, il suffit d'être bon dans ce que l'on fait à ce moment-là.
Savoir répondre à un besoin au bon moment est plus important que toute préparation en amont, c'est pourquoi ce ne sont pas forcément les plus diplômés qui arrivent dans le service. Même si la base académique est de rigueur, c'est avant tout un filtre assez efficace, mais pas une loi intransigeante, car il y a des exceptions.

Donc ... en avant !

  • Like 4

Je ne peux confirmer ni démentir que c'est une signature. 😶

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Yann pyromane a dit :

Je pense que tu as une carte à jouer avec les drones d'après ce que je vois en Ukraine c'est carrément indispensable et le secteur civil a beaucoup apporté aux combattants .

C'est en effet un sujet d'actualité qui m'a traversé l'esprit 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...