Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Ai-je le niveau pour aller à l'ENSOA?


Mayludu

Recommended Posts

Bonjour, j'ai 22 ans et je suis étudiant en 3ème année en langues. J'ai postulé à l'ENSOA pour la rentrée prochaine et mes choix (pas définitifs) sont les suivants: cavalerie, artillerie et train.

Le problème c'est que par rapport à ma candidature il y a un gros point noir; je pèse 54 kilos (à jeun) pour 1m78! 

Sportivement mes performances sont les suivantes:

LL: palier 9,15

Tractions: 17

Squat: 57

Il faut aussi savoir que je ne suis pas anorexique mais je ne suis pas non plus épais, et je n'ai jamais eu de problèmes de santé.

J'ai longtemps psychoter sur mon poids j'ai essayé d'en prendre (sans trop de succès). J'ai renoncé à demander l'infanterie et les paras pour une raison évidente et je voulais savoir si selon pour j'ai mes chances pour accéder à Saint Maix.

Dernière précision j'ai demandé à aller au CSO en Juin donc sportivement je peux encore m'améliorer.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Déjà bien d'avoir repoussé l'échéance du CSO au mois de juin. Travaillez le LL et les squats.

Renseignez vous sur vos domaines de spécialités préferentiels : combat des blindés, feux dans la profondeur et logistique. Quelles unités vous attirent le plus ? Et parmi elles, pour quelles fonctions ?

Renseignez vous sur l'organisation de l'ADT qui évolue au gré des CEMAT. Ses missions et ses matériels. Bref, densifiez vos connaissances militaires sans omettre des aléas géopolitiques actuels (conflit russo-ukrainien, conflit israelo-palestinien, conflit au Yemen, expansionnisme chinois, crise à Haïti, etc.)

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Comme spécialités j'aimerai bien être chef d'engin blindé dans la cavalerie (au 1er Spahis dans l'idéal). Chef de pièce d'artillerie  pour l'artillerie mais j'hésite à changer avec chef de groupe de combat dans le génie. Pour finir chef d'escouade dans le train. 

Pour les deux derniers je ne sais pas encore vers quel régiment m'orienter mais je vais chercher.

Pensez vous que mon poids de 54 kilos peut représenter un handicap dans mon admission?

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi ne pas viser le 2e RH plutôt que le 1er RS ? La recherche profonde blindée c'est particulièrement vivifiant. Renseignez vous sur le 2e RH. DRAGUNOV pourra vous en parler mieux que quiconque.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Il y a un post récent ou un IMC non conforme a couté provisoirement sa place provisoirement  à un futur fantassin y compris les troupes de montagne mais c'était l'excès inverse.En l'état il est certain que vu ton gabarit actuel çà va compter ne serait-ce que par le port de certains matériels qui avoisineraient ton poids de corps.Tout cela est codifié par les textes et la décision du médecin fera le reste pour les aptitudes/inaptitudes

Link to comment
Share on other sites

J'ai connu le cas d'un jeune qui rêvait de l'ENSOA mais qui avait un IMC en léger excès ! Au CSO, on lui avait conseillé de perdre un peu de poids avant l'incorpo à St Maix. Lorsqu'il est arrivé, il pesait encore plus. Il a été déclaré INAPTE DEFINITIF

Ton cas est très différent : tu dois essayer de prendre du poids, et pas trop !

Fais quelques petits efforts et fait en sorte que ton IMC se rapproche un peu de la limite. Et alors tout ira bien.

Peux-tu nous préciser les langues que tu étudies ? Certaines sont très très importantes pour l'instant !

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Ok, je vais essayer de prendre un peu de poids avant le cso. 

J'étudie l'anglais et l'allemand à la fac. J'ai cru comprendre qu'il y avait un test d'anglais au cso et qu'il est important pour rentrer à l'ensoa c'est bien ca?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Mayludu a dit :

qu'il y avait un test d'anglais au cso et qu'il est important pour rentrer à l'ensoa c'est bien ca?

Oui en effet, il y a un test sur 150 points (un modèle un peu démodé selon certains), de bons points reforcent ton dossier pour l'ENSOA, mais par la suite aussi durant ta scolarité à l'ENSOA ça peut te faire grapiller quelques dixièmes sur ta note finale et améliorer ton classement ... Maintenant avec le passage de 8 à 6 mois de formation (une ineptie selon moi), il semblerait que l'enseignement de l'anglais à l'ENSOA soit réduit à la portion congrue ...

Clairon

  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Yann pyromane a dit :

Je savais pas que ça existait, je vais me le procurer.

Il y a 1 heure, Clairon a dit :

Oui en effet, il y a un test sur 150 points (un modèle un peu démodé selon certains), de bons points reforcent ton dossier pour l'ENSOA, mais par la suite aussi durant ta scolarité à l'ENSOA ça peut te faire grapiller quelques dixièmes sur ta note finale et améliorer ton classement ... Maintenant avec le passage de 8 à 6 mois de formation (une ineptie selon moi), il semblerait que l'enseignement de l'anglais à l'ENSOA soit réduit à la portion congrue ...

Clairon

La formation à l'ensoa va durer 6 mois??

Link to comment
Share on other sites

6 ou 8 peu importe, ce qui compte c'est qu'à l'amphi final vous vous leviez et puissiez dire sans pleurer " je choisis tel régiment". 

Je plains les "choisis", 5 années dans un trou à rat à 20 ans, laisse tomber... 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que c’est l’un des risques de s’engager sou-off. Après,s’il vise absolument un régiment,peut-être vaut-il mieux qui s’engager MdR.

Justement,je me demandais,si il s’engage MdR,qu’il passe sous-off,il reviendra à son régiment d’origine ou devra en choisir un autre ?

Link to comment
Share on other sites

Le regiment te récupère mais la aussi rien n'est garanti en matière de recrutement semi direct. I' s'agit ausi de montrer par ta manière de servir tes notes etc.. que tu as le profil sous off et surtout que tes chefs te suivent dans le projet. 

Link to comment
Share on other sites

Le 12/03/2024 à 17:03, Mayludu a dit :

Bonjour, j'ai 22 ans et je suis étudiant en 3ème année en langues. J'ai postulé à l'ENSOA pour la rentrée prochaine et mes choix (pas définitifs) sont les suivants: cavalerie, artillerie et train.

Le problème c'est que par rapport à ma candidature il y a un gros point noir; je pèse 54 kilos (à jeun) pour 1m78! 

Sportivement mes performances sont les suivantes:

LL: palier 9,15

Tractions: 17

Squat: 57

Il faut aussi savoir que je ne suis pas anorexique mais je ne suis pas non plus épais, et je n'ai jamais eu de problèmes de santé.

J'ai longtemps psychoter sur mon poids j'ai essayé d'en prendre (sans trop de succès). J'ai renoncé à demander l'infanterie et les paras pour une raison évidente et je voulais savoir si selon pour j'ai mes chances pour accéder à Saint Maix.

Dernière précision j'ai demandé à aller au CSO en Juin donc sportivement je peux encore m'améliorer.

 

 

Bonjour !

Je rentre à Saint-Maixent en cavalerie en Juillet. 

Pour le niveau en sport, ça peut le faire, surtout si tu réussis à t'améliorer au LL avant ton passage en juin. Néanmoins en cavalerie l'ENSOA c'était 13 places sur la dernière promotion, donc c'est compétitif. Il faut aussi réussir à se démarquer sur à peu près tout le reste ( Au CSOentretien, psycho et comportement   et aussi  hors CSO : réserve ou PMT/S pour appuyer la candidature, diplôme et âge ). L'artillerie est moins concurrentielle, et le train encore moins mais il faut tout de même avoir un dossier solide. Donc comme cela a été dit, si tu veux absolument la cavalerie et rien d'autre, l'ENSOA n'est pas forcément le bon choix. 

Pour l'anglais on t'a déjà répondu, c'est important mais ton dossier est un tout, ce que je veux dire c'est qu'un 150/150 sera un plus apprécié, mais si à côté de ça tu rates totalement ton entretien ça t'apportera rien. En revanche, si tu fais un score pas terrible de 50/150, mais que tu es câblé sur tout le reste et avec une grosse expérience dans la réserve, je ne pense pas qu'on t'empêche de rejoindre Saint-Maixent... Après ça reste que mon avis, en tout cas tu as largement le temps de travailler l'anglais, et à moins d'avoir des lacunes c'est difficile de rater ce test avec un peu d'entraînement.

Pour la durée de formation, elle est belle et bien de 6 mois depuis la promotion qui a incorporé le 26/02 ( suppression du stage en corps de troupe et du CNEC si je ne m'abuse ). 

Si tu as d'autres questions sur les CSO hésite pas, Après absolument tout ce que j'ai constaté dans les tests avait été parfaitement décrit dans les différents retex du forum. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

( suppression du stage en corps de troupe et du CNEC si je ne m'abuse ). 

Ce n'est pas très malin surtout pour le stage en corps de troupe.

J'apprécie de plus en plus le principe adopté à la Légion étrangère depuis des lustres de recruter et former ses futurs sergents. 

BTX

  • Like 2
  • Thanks 3

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, BTX a dit :

( suppression du stage en corps de troupe et du CNEC si je ne m'abuse ). 

Ce n'est pas très malin surtout pour le stage en corps de troupe.

J'apprécie de plus en plus le principe adopté à la Légion étrangère depuis des lustres de recruter et former ses futurs sergents. 

BTX

Totalement d’accord avec vous BTX. Mais j’ai l’impression que l’ENSOA tend à devenir une école à sous-officier « de soutien ». La diminution des sous-officiers direct dans les armes de mêlées semble être compensé par la la promotion interne des mdr et bientôt par la création de nouvelles écoles de sous-officier ( une pour les tap et l’autre pour les TDM ). C’est vrai qu’à l’ENSOA, on peut questionner l’intérêt d’emmener au CNEC un futur RH ou SIC. Enfin ça me paraît important, mais si cela froisse certains et creuse le déficit de recrutement … Je n’ai pas de réponse à cette question.

 

Après c’est de la pure théorie, ils ont peut-être supprimé ces deux stages juste pour économiser du temps aussi.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Depuis plusieurs années, même du temps des 8 mois de formation, c'était le plus souvent un stage d'initiation commando à Modane ou ailleurs, mais plus au CNEC.

Pour les semi-drirects, le problème est comparable, ils passent à 3 mois de formation au lieu de 4 auparavant.

Clairon

  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Pour MATHYS37,

Je reviens sur le contenu de votre post.

" j’ai l’impression que l’ENSOA tend à devenir une école à sous-officier « de soutien ». La diminution des sous-officiers direct dans les armes de mêlées semble être compensé par la la promotion interne des mdr "

Il y a à mon avis deux explications à cela :

la première, le besoin de fidéliser les EVAT dans les régiments de mêlée et d'appuis, sous une forme ou sous une autre, en leur proposant un horizon différent de celui limité de caporal-chef ou de sergent "rang".

- la seconde, l'éclosion de la cyberdéfense et le niveau technologique induit par le programme "Scorpion" où combattant et machine sont étroitement connectés sur le champ de bataille. Il faut de la "matière grise" dans les échelons de commandement (SIC) et de soutien (Maintenance).

" par la création de nouvelles écoles de sous-officier ( une pour les tap et l’autre pour les TDM )"

Je suis très étonné. Je crois que vous faites référence à l'EMPT. Jadis existait l'ENTSOA à Issoire. On a simplement recréé ce qui existait dans un passé proche.

Pour ce qui est de "l'école des TAP", il n' y en a qu'une qui tourne très bien, c'est l'ETAP à Pau.

S'agissant de "l'école des TDM", je n'en ai jamais entendu parler. Il s'agit peut être de "recréer" le 4e RIMa qui a longtemps été un centre de formation initiale pour les Marsouins.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, BTX a dit :

Pour MATHYS37,

Je reviens sur le contenu de votre post.

" j’ai l’impression que l’ENSOA tend à devenir une école à sous-officier « de soutien ». La diminution des sous-officiers direct dans les armes de mêlées semble être compensé par la la promotion interne des mdr "

Il y a à mon avis deux explications à cela :

la première, le besoin de fidéliser les EVAT dans les régiments de mêlée et d'appuis, sous une forme ou sous une autre, en leur proposant un horizon différent de celui limité de caporal-chef ou de sergent "rang".

- la seconde, l'éclosion de la cyberdéfense et le niveau technologique induit par le programme "Scorpion" où combattant et machine sont étroitement connectés sur le champ de bataille. Il faut de la "matière grise" dans les échelons de commandement (SIC) et de soutien (Maintenance).

" par la création de nouvelles écoles de sous-officier ( une pour les tap et l’autre pour les TDM )"

Je suis très étonné. Je crois que vous faites référence à l'EMPT. Jadis existait l'ENTSOA à Issoire. On a simplement recréé ce qui existait dans un passé proche.

Pour ce qui est de "l'école des TAP", il n' y en a qu'une qui tourne très bien, c'est l'ETAP à Pau.

S'agissant de "l'école des TDM", je n'en ai jamais entendu parler. Il s'agit peut être de "recréer" le 4e RIMa qui a longtemps été un centre de formation initiale pour les Marsouins.

BTX

Alors non, pour le coup c’est officiel il va y avoir une école pour former les sous-officiers directs TDM, une école de la « 9e BIMA » un peu comme l’EMHM, avec des tests d’entrée spécifiques et une formation spécifique. La première promo arrive début septembre ( 12 places ). Et pour les sous-off TAP même principe mais j’ai moins d’infos, néanmoins c’est officiel et l’on peut même voir une affiche pour vce recrutement spécifique sur les réseaux de l’ETAP.

J’ai l’impression que ces formations sont en pleines phases de tests, avec très peu de futurs admis ( 12 places pour cette formation de sgt TDM directs ) et donc très peu de comm dessus pour le moment.

 

Si ça intéresse certains j’ai plus d’infos sur « l’école de la 9e BIMA », mais les tests se terminent en mai de mémoire.
 

 

https://www.instagram.com/p/C4KnMuSM8jV/?igsh=MWl6emZ0c3JrcTEwNg==

Link to comment
Share on other sites

Certes mais rien de nouveau pour l'ETAP. A l'exception du 2e REP qui, par dérogation, entraîne, sélectionne et "brevète" ses légionnaires, tout personnel (officier, sous-officier ou EVAT) destiné à rejoindre une unité aéroportée passe systématiquement par l'ETAP. Cela entre dans sa formation parachutiste. 

Là où je tousse, c'est sur cette école des TDM confiée à la 9e BIMa. Je ne comprends pas trop l'intérêt quand on observe que la 9 compte, en tout et pour tout, les 1er RIMa, 2e RIMa, 3e RIMa, RICM et 11e RAMa , cinq unités TDM voire six si on inclue le 6e RG.

Reste "sur le pas de la porte " les 21e RIMa, RMT, 3e RAMa, 3e RPIMa et 8e RPIMa, hors le 1er RPIMa. Tout autant que pour la 9.

Je ne sais pas où est la logique et le pourquoi de cette décision ?

Une amicale connivence entre le CEMAT et le patron de la 9 ?

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

C'est en effet troublant, les sous-off directs TAP ayant une propre école, ils sont jaloux de l'EMHM ?

Clairon

  • Like 2

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Moi c'est l'effectif... Saint Maix de ce que je sais c'est 400 pax... Ce qui est credible vu que la plupart retourneront aux joies du civil en  fin de contrat ( en moyenne) mais là 12. C'est bizarre. 

Mais tant mieux pour les 12 élus.. 

 

Link to comment
Share on other sites

Bon cela semble se confirmer, depuis 4h sur X, la 9e BIMa informe

Exclu ! La 9e BIMa recrute, sélectionne et forme ses futurs sergents ! Tu es jeune (moins de 30 ans), tu as le bac en poche et surtout l’envie de te dépasser : rejoins nos rangs, la 9 t’attend ! Nous ferons de toi un sergent d’élite, rompu au commandement d’un groupe de combat.

 

Affaire à suivre

Clairon

  • Like 1
  • Thanks 2

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Yann pyromane said:

Moins de 30 ans ! bientôt moins de 40 ....😁

Penses tu qu'on va, comme aux US, y arriver?
Pourquoi pas repousser le recrutement jusqu'a 40 ans au final, ou du moins limite a des postes de soutien?

Une idee de pourquoi la France reste fixee sur moins de 30 ans?

Link to comment
Share on other sites

Oui , mais je vois que tout évolue .Je n'ai jamais connu de sergent de plus de 22 ans ( je sais que çà existe dans les régiments ...). Comme je n'ai jamais connu de personnel qui était réengagé après un retour dans le civil .Je n'ai rien contre .C'est une évolution .

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...