Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Des soldats polonais pour aider à sécuriser les Jeux olympiques ?


Recommended Posts

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/03/27/jo-dix-milles-soldats-deployables-en-fonction-des-menaces-24517.html

La Pologne enverra des soldats pour aider à la sécurisation des Jeux olympiques en France, a annoncé le vice président du conseil des ministres Wladyslaw Kosiniak-Kamysz. "Les forces armées polonaises rejoindront la coalition internationale mise en place par la France pour soutenir la préparation et la sécurité des Jeux olympiques d'été 2024", a déclaré le ministre sur le réseau social X , sans préciser le nombre de soldats déployés.

"Une force opérationnelle composée de nos soldats, y compris avec des chiens renifleurs, sera déployée à Paris. Son objectif principal sera d'entreprendre des opérations de détection d'explosifs et de lutte contre le terrorisme", a ajouté le ministre.

Selon la porte-parole de l'état-major de l'armée polonaise, "les décisions ont déjà été prises". L'annonce intervient alors que le chef d'état-major des armées françaises Thierry Burkhard, effectue ce jeudi une visite en Pologne.

18 000 soldats français
Sébastien Lecornu, mardi, lors de sa conférence de presse, est revenu sur l'effort des armées dans le cadre des Jeux olympiques et de Sentinelle.

Le ministre des Armées a rappelé que "c'est une jauge de 10 000 hommes qui sont déployables en fonction de la réalité des menaces dans un dialogue en plus désormais, qui est très local avec les forces de sécurité intérieure". 

Il a précisé que pour l'été, ce sont "18 000 hommes qui seront mobilisables et mobilisés pour sécuriser les JO". Le chef d'Etat-major de l'armée de Terre, Pierre Schill, lors d'un point presse à Metz, en janvier, avait expliqué que "les Jeux olympiques seront un moment extrêmement important pour notre pays. Ce moment important, les armées y seront, et on aura presque 20 000 hommes des armées et de l'armée de Terre déployés".

attal(1).jpg

Sur ces effectifs, "3 000 hommes vont s'occuper de la sécurité du ciel, de la lutte anti-drones au-dessus des lieux d'épreuve jusqu'à la posture permanente de sûreté de l'espace aérien sur des risques qui seraient beaucoup plus graves", a précisé Sébastien Lecornu.

On se souviendra que, vendredi dernier, Gabriel Attal a effectué sa première visite aux armées sur la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun (Rhône). Le chef du gouvernement y a assisté à une démonstration de la lutte anti-drones et à une présentation des dispositifs de sécurisation aérienne des JO (photo AFP). 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/03/29/takuba-sur-seine-des-contingents-etrangers-pour-une-task-for-24522.html

Takuba sur Seine ? Des contingents étrangers pour une Task Force olympique (Pologne, Allemagne)

 

Suite de mon post d'hier.

Je rappelle que la Pologne a fait savoir, jeudi, qu'elle allait déployer des unités spécialisées en France pour contribuer à la sécurisation des JO. Cette opération de sécurisation relève du ministère de l'Intérieur; c'est lui qui a lancé un appel à des partenaires étrangers pour fournir des moyens de lutte antiterroriste en particulier.

La France a sollicité début janvier "46 partenaires étrangers" pour "près de 2 185 renforts de forces de sécurité intérieure", a fait savoir à l'AFP le ministère de l'Intérieur. Ministère qui est le seul pilote des opérations et qui a l’entière responsabilité de la coordination et de la stratégie nationale sur la sécurité.

Il s'agit de "prendre en compte l’expérience spectateur, répondre au défi capacitaire des Jeux et renforcer la coopération internationale", a ajouté le ministère de l'Intérieur, en précisant que la Pologne avait proposé 40 policiers et 13 équipages cynophiles. 

Gros efforts allemands
L'Allemagne a déjà indiqué qu'elle enverrait des policiers pour les JO. Outre des renforts pour la sécurisation de la voie publique en appui des services de sécurité français, des forces opérationnelles de la Police fédérale en France assureront par exemple la protection de la « Maison de l’Allemagne » et du « Festival allemand du sport » au stade Jean Bouin, à Paris. 

La coopération franco-allemande comporte aussi le déploiement de l’unité opérationnelle franco-allemande (UOFA)  lors des Jeux Olympiques en France. Cette unité a été créée en 2019. Elle associe des binômes d’agents de la police fédérale et de la gendarmerie nationale pour la gestion des grands événements tels que les sommets, manifestations sportives, catastrophes ou accidents graves.

Selon un communiqué du 15 mars, le dispositif prévoit également l’intervention de l’unité conjointe franco-allemande (UCFA) dans l’espace commun de recherches de l’Eurométropole Strasbourg/ Kehl. Opérationnelle depuis octobre 2021, cette unité compte 12 agents par pays. Elle intervient contre l’immigration irrégulière et la délinquance transfrontalière entre le district d’Ortenau (Bade-Wurtemberg) et le Bas-Rhin.

Coalition internationale
C'est donc une sorte de Takuba olympique qui se met en place. Takuba, du nom de l'opération européenne de lutte antiterroriste mise en place au Mali par la France et ses partenaires.

Lancée le 27 mars 2020, la TF TAKUBA a réuni jusqu'à 10 nations contributrices (Belgique, République Tchèque, Danemark, Estonie, France, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Portugal, Suède).

C'est en tout cas la comparaison qu'inspirent les propos du ministre polonais de la Défense: "Les forces armées polonaises rejoindront la coalition internationale mise en place par la France pour soutenir la préparation et la sécurité des Jeux olympiques d'été 2024", a-t-il déclaré sur le réseau social X Wladyslaw Kosiniak-Kamysz.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/03/28/barrieres-anti-intrusion-24521.html

La fourniture de barrières anti-intrusion sur la Seine confiée à ITER

Dans le cadre l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le ministère des Armées devra contrôler la navigation sur la Seine et assurer la sécurisation de zones nautiques. A cet effet, le 1er REG et ses embarcations fluviales du Génie pourraient être déployés pour assurer la sécurité de plans d'eau. 

iter bis.jpg

Pour se prémunir contre des actions malveillantes et d’empêcher l’intrusion d’embarcations, de plongeurs et de submersibles non autorisés dans la Seine, le ministère des Armées a souhaité louer des barrières nautiques et subaquatiques anti-intrusion.

L’installation de ces barrières anti-intrusion est répartie sur trois zones implantées sur huit sites sur les communes suivantes :
- Zone 1 : Paris, Ivry-sur-Seine et Charenton-le-Pont
- Zone 2 : Paris
- Zone 3 : Île-Saint-Denis, Saint-Denis et Saint-Ouen sur Seine.

barrières.jpg

C'est la société ITER, de la Motte-Servolex qui a été retenue (voir l'avis) pour fournir des barrières nautiques et subaquatiques anti-intrusion dans le cadre de la sécurisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. ITER a été créée en 2013.

  • Thanks 2

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/04/23/jo2024-pour-heberger-5000-militaires-l-economat-des-armees-b-24585.html

Pour héberger 5000 soldats, l'Economat des Armées bâtit le camp Alain-Mimoun

 

La construction d'un camp militaire aux portes de Paris pour 5 000 soldats participant à la sécurisation des JO, commencera "dans les prochains jours" sur la pelouse de Reuilly.

Cette dizaine d'hectares en lisière du bois de Vincennes dans l'est parisien, accueille chaque année de nombreuses manifestations comme la foire du Trône, qui a quitté les lieux le 22 avril. 

"Nous n'avons jamais fait cela depuis la Deuxième guerre mondiale", a déclaré le commissaire général Philippe Pourqué, directeur général de l'Economat des armées, qualifiant l'opération de "gageure".

Le plus gros camp monté ces dernières années a été celui de Gao au Mali, où jusque 2.000 hommes ont été déployés dans une vaste zone désertique, dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane close en 2022. "Là, on part de zéro dans un espace contraint. On doit construire en deux mois un camp de la taille du salon du Bourget (le plus grand salon aéronautique du monde, ndr) qui est normalement monté en six mois sur un terrain que l'on connaît", a expliqué le commissaire général.

Les équipes ont commencé des "travaux de nivellement du terrain" et seront mobilisées 24h sur 24, 7 jours sur 7, pour livrer le camp le 3 juillet, avec une arrivée progressive des soldats dès le lendemain.

Un des défis de la conception du camp, baptisé du nom de l'athlète militaire Alain Mimoun (1921-2013), a été de fondre les installations dans le paysage, à une distance d'au moins deux mètres des arbres qui entourent la zone, à la demande des services du patrimoine et de l'environnement. Le camp, qui sera clôturé, comportera des hébergements climatisés, des sanitaires raccordés au réseau parisien, un restaurant et des espaces de loisirs comme une salle de musculation. 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...