Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Un pas de plus vers un Akeron MP « franco-suédois »


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/un-pas-de-plus-vers-un-akeron-mp-franco-suedois/

https://www.forcesoperations.com/wp-content/uploads/2023/04/Un-pas-de-plus-vers-un-Akeron-MP-22franco-suedois22.png

 

Moins de deux ans après la signature d’une lettre d’intention, la France et la Suède blindent davantage leur partenariat autour du missile antichar Akeron MP de MBDA. L’accord bilatéral signé hier matin ouvre désormais la voie aux études, acquisitions et développements communs. 

 

Le document, signé par par l’ingénieur général hors classe de l’armement Gaël Diaz de Tuesta, directeur du développement international de la DGA, et par le chef d’état-major de la FMV, le général Mikael Frisell, fait suite à la LoI signée en juillet 2021 et au rapprochement dans le cadre du projet européen EU BLOS

 

« Cet accord est une étape très importante pour l’approfondissement de la coopération avec la France dans le domaine de la défense », déclarait le général Frisell. Il s’accompagne d’un rapprochement acté hier également entre MBDA et le groupe suédois Saab. 

« Cet accord permettra de mettre à profit de la meilleure des manières la complémentarité des deux sociétés au profit du client final dans le domaine de l’Akeron MP », nous explique MBDA. « La combinaison de l’expertise, des compétences et des ressources de MBDA et de Saab dans le domaine du combat terrestre garantira que le système d’arme Akeron MP et ses solutions de formation évolueront en cohérence avec les exigences des conflits actuels et futurs », poursuit le groupe européen. 
AKERON MP — Wikipédia
 

L’Akeron MP, renommé « Rbs 58 » dans la nomenclature suédoise, est depuis l’an dernier l’objet d’expérimentations menées au sein du 12e bataillon d’infanterie motorisée du régiment des « Life Guards ». Les formations aux profit d’unités suédoises devraient démarrer « dès 2023 » selon la FMV. 

« Une campagne de tir majeure a été réalisée à l’automne, qui a fourni des valeurs d’entrée importantes pour les besoins finaux en vue de la commande [de munitions] de série », indique la FMV dans son rapport annuel. D’après le calendrier présenté par le service, une décision quant à l’acquisition du missile était envisagée pour cet été afin de percevoir les premiers exemplaires au plus tôt en 2025.
 

Crédits image : FMV

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

https://www.forcesoperations.com/des-evolutions-de-lakeron-mp-engagees-en-franco-suedois/

Rarement évoqué mais bel et bien poursuivi, le partenariat franco-suédois autour de l’Akeron MP « resurgit » l’aune d’un contrat de développement des capacités du missile antichar.

Attribué mi-décembre à MBDA France, ce contrat de plus de 10 M€ n’est apparu que ce matin. Il sera abondé à parts égales – au centime près – par la France et la Suède. Près de la moitié est appelée à être réorientée vers des activités de sous-traitance. 
 

Ce marché permet de progresser sur plusieurs axes.

D’un côté, sur le développement et la production d’un chercheur de nord, système permettant de fixer un cap en s’affranchissant du GPS et qui sera intégré au poste de tir. De l’autre, sur une étude de faisabilité de létalité du missile sur des cibles de référence franco-suédoises ainsi que sur des propositions d’évolutions des capacités, prélude à l’émergence d’un « système d’arme MMP futur ». L’annonce n’en dit pas davantage.

Entre la Suède et l’Akeron MP, c’est déjà une longue histoire. Les travaux conduits par MBDA vont en effet de pair avec le rapprochement engagé depuis longtemps avec le groupe suédois Saab, qui produit la tête militaire du missile via sa filiale Saab Bofors Dynamics Switzerland.
 
Ils s’inscrivent également dans une démarche globale amorcée dès le 1er juillet 2021 avec la signature d’une lettre d’intention. Les agences d’armement des deux pays, la FMV et la DGA, officialisaient alors leur souhait de renforcer conjointement les capacités antichars des deux pays et de faire du missile français le futur RBS 58 de l’armée suédoise. Une relation consolidée en avril 2023 par la conclusion d’un accord bilatéral en bonne et due forme et continue de s’étoffer au rythme des échanges, expérimentations et autres efforts de développement.
 

L’initiative binationale se complète également de travaux menés à l’échelle européenne, cette fois via le projet MARSEUS retenu en juillet 2022, conduit par MBDA et rejoint par Saab. Bénéficiaire d’une ligne de 25 M€ du Fonds européen de la Défense, il s’inscrit dans la continuité de LynkEUs, point de départ d’une capacité de tir au-delà de la vue directe basée sur l’Akeron MP. 

 

Crédits image : FMV

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...