Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Diabolor19


Recommended Posts

Bonjour à tous !

Je viens exposer mon cas sur ce forum car il m'a déjà aidé par le passé et que j'ai besoin de parler.

Depuis tout petit j'ai toujours voulu être militaire sans réellement prendre la chose au sérieux.

A partir de mes 16 ans je suis allé faire une PMT et j'ai commencé à réfléchir à mon projet. Je ne savais pas réellement ce que je voulais faire et j'ai dû batailler avec mes parents pour ne pas commencer officier (parce que je ne voulais pas faire d'etudes longues alors que eux se souciaient de moi et voulaient que j'ai un statut assez aisé dans la vie).

Au final j'ai reussi à négocier pour faire l'ENSOA et ils ont acceptés, cependant des doutes ont commencé à apparaîtres notamment sur le rôle que j'aurai une fois sorti de l'ENSOA et arrivé en régiment (je parle de la difficulté qu'ont certains jeunes EVSO à s'intégrer dans leur régiment) je mettais d'ailleurs déjà exprimé sur ce forum .

En début de semaine j'ai passé mes tests militaires à Vincennes et ça sait très bien passé, j'ai eu de bon résultats et lors de mon entretien on m'a dit que j'avais un bon dossier pour EVSO, mais que mon profil correspondait plus à un EVAT. En plus de cela j'ai été marqué lorsque je me suis rendu compte que je voulais intégrer l'ENSOA juste pour être sous off sans réel intérêt derrière. J'entends par là que je n'ai pas d'interet particulier pour le commandant. Etre sous officier ça me conviendrait, mais pas toute suite, je ne me sens pas pret.

J'ai toujours été anxieux et je stress beaucoup sur l'armée et lors de mon entretien mon adjudant m'avait rassuré sur ce point là. Ce pendant je suis allé me renseigner et j'ai appris la réalité des choses (avec des EVSO qui, sans même arrivés dans les derniers se retrouvent dans des régiments perdu a faire des choses qu'ils n'aiment pas et qui les poussent au final à quitter l'institution ou encore justement les sergent qui se faisaient cuisinés durant quelques mois à leur arrivée en régiment).

Je me rends compte maintenant que EVSO n'est peut etre pas le bon choix pour moi, car je ne me sens pas avoir les épaules nécéssaires pour cette formation et ce qui la suivra. Je préfère commencer EVAT et me laisser guider au début, le temps que j'apprenne toutes les facettes du militaire du rang avant de pouvoir (quand je me sentirais prêt) tenter de prendre des responsabilités et intégrer saint Maixent.

Le problème c'est que mes parents s'y opposent. Ils postulent que j'ai un manque de confiance en moi (ce qui est vrai) et que je ne dois pas stresser parce que la formation qu'on me dispensera à l'ENSOA m'apprendra à commander et avoir des responsabilités. Cependant comme je l'ai dit je me sens pas prêt à les prendre ses responsabilités d'autant plus que je suis jeune (17ans). Je pars également du principe qu'à l'ENSOA, les autres EVSO auront eu les mêmes résultats que moi aux GRS sauf que la chose qui nous différencierons sera l'envie et le goût du commandement. Je me dis donc qu'il y a de fortes chances que je soit placé bas dans le classement parce que j'aurais en face de moi des personnes qui aimeront commander.

Le problème c'est que mes parents veulent impérativement que je sois sous off parce qu'ils me disent que si l'armée ne me convient pas, j'aurais tout de même une équivalence dans le civil ( du moins en terme de reconnaissance de la formation en tant que telle avec le management). Ils ne veulent pas que je parte EVAT parce qu'ils me disent de penser à l'avenir et que militaire du rang c'est un bon à rien et que moi je vaux mieux que ça. J'ai beau leur dire que si tout se passe bien je serais sergent dans les 3-4 ans qui suivront mon engagement mais ils me répondent que c'est idiot d'attendre 4 ans quelque chose que j'aurais pu avoir tout de suite.

Voilà donc je suis perdu, d'un côté il y a mes parents qui ont raison de vouloir le meilleur pour moi et de l'autre il y a moi qui suis encore un peu perdu, je vois flou l'horizon et je pense que rentrer militaire du rang me permetterait d'y voir plus claire et à mon rythme plutôt que de rentrer directement dans une formation exigeante, tres compétitive et qui peut détruire mon rêve si je ne suis pas bien classé. 

Dites moi ce que vous en pensez, à l'heure actuelle je n'ai pas encore fait mon rendez vous avec mon conseiller cirfa, je compte lui en parler.

Merci de m'avoir lu.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Votre situation est effet complexe, c’est ce qu’on peut penser.

Premierement,vous semblez attacher beaucoup à ce que vos parents vous disent.

Qui vit votre vie? Qui sera responsable de vos engagements? Émancipez vous de eux, ils ne seront pas toujours là pour vous,et durant la formation(et même après)vous serez amené à être très loins d’eux.

 

Deuxiemement,vous semblez effectivement manquer de confiance en vous. Peut être qu’en sautant dans le bains et en vous lançant en EVSO pourrait vous apprendre beaucoup. Dans tout les cas,votre engagement sera un grand saut dans l’inconnu (ou presque). Peut être vaut il aussi mieux mûrir votre décision. Il est compréhensible d’être stressé par rapport à ça mais si vous en vous sentez pas prêt en tant qu’SO, êtes vous bien sûr que vous aurez tout vos attentes comblés en tant que EVAT, sachant que même un caporal chef,(surtout que vous envisagez une carrière sur le long terme,si je ne m’abuse)a aussi a commander ou,du moins à seconder le sergent. Ou alors rester 1er classe ou caporal,ne vous dérange pas, même si ce sont s’étrangle ambitions,ou plutôt ça manque d’ambitions.

 

Troisièmement,tout cela ne dépend pas que de vous.Dans quoi voulez vous vous engagez,l’infanterie,la cavalerie ou même les transmissions Ect? Pour les premiers,il est préférable de commencer EvAT,la sélection étant très rude à St-Max et il est possible que vous ne vous retrouviez pas la ou vous voudriez.Ensuite quels sont vos résultats sportifs? Cela permettra à d’autres de vous aiguiller sur ce qui serait le mieux pour vous.

 

Vous semblez peur sur de vous mais ce qui est sur c’est que c’est votre vie,ce n’est pas à vos parents de décider pour vous,bien qu’on aimerai tous qu’ils soient fier de nous.Faites ce qui vous plait,la ou vous sentirez le mieux.

Edited by Te28w
Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Si vous allez la où vos parents vous disent de partir alors que vous ne voulez pas faire cela c'est juste la résignation avant l'heure il y a rien de pire que de faire quelque chose que l'on n'aime pas. 

Et comme Te28w l'a dis la concurrence est très rude pour certaines spécialités surtout que à la fin vous ne choisissez pas votre régiment mais juste l'arme et si vous ne vous démarquez pas vous risquez de finir la où ils ont besoin vous allez juste comblé les vides.

Et puis vos parents parlent du militaire du rang comme si ils étaient spécialistes du métier alors que je suis sure qu'ils ne voient que ce BFMTV raconte ou je ne sais quel autre média ( je me trompe peut être mais je suis sure que pour dire et réagir comme ils le font je pense ne pas me tromper).

Et aussi certes le commandement cela s'apprend mais si a la base vous ne voulez pas commander ou si vous n'avez ne serait qu'un semblant de qualité de commandant St mexan n'est pas fait pour vous.

En plus vous souhaitez rejoindre un régiment de parachutistes et la croyez moi la sélection est tellement rude. Les candidats ils en ont à la pelle pour faire artillerie et para donc aller à L'ENSOA sans motivation juste parce que papa maman veuillent qu'on soit la bas vous tiendrez pas un mois parce que en face de vous vous aurez des mecs qui seront à 200% 

Vos parents conseillent mais la décision vous revient; aller la où vous pensez pouvoir vous épanouir car au final c'est votre avenir et si vous quittez l'institution avec des regrets d'avoir suivi ce que vos parents vous ont dit de faire je vous laisse imagine le risque de rancune que vous pourriez leur porter.

prenez le temps de réfléchir, la balle est dans votre camp

Cordialement 

Padawan

Edited by jeune padawan
Link to comment
Share on other sites

Pourquoi ne pas pousser les études un peu plus loin, prendre de l’âge, progresser physiquement et intellectuellement, gagner sa roue de secours, rassurer papa maman et même gagner en assurance pour evso par la suite ? 
 

D’ailleurs, je ne comprends pas trop la critique des autres réponses sur l’attitude de vos parents, étant donné que vous n’êtes même pas majeur ! Et dans le fond, ils ont relativement raison. La majorité des militaires du rang quittent l’institution à la fin de leur premier contrat, c’est une réalité, et vos parents ont raison d’être inquiet, car vous avez de grandes chance vous retrouver au début de votre 20aine de retour dans le civil. Après là où je ne suis pas du tout d’accord avec vos parents, c’est sûr l’ENSOA. Vous avez peu de chance d’être pris en artillerie, encore moins au 35e à la fin de votre formation. Si vous ne souhaitez pas commander et que vous n’avez pas goût à ça, ce n’est pas en 6 mois à Saint-Maixent*** que vous deviendrez un leader dans l’âme. Et puis, que vous sortiez au bout de 5 ans en tant que militaire du rang ou sous-officier direct, la réalité sera la même : vous serez un jeune sans diplôme, sans connaissance ni expérience du monde du travail. 


 

D’ailleurs 

En vérité, vous savez très bien ce que vous ne voulez pas aller à l’ENSOA. Je pense que vous êtes en doute sur votre engagement, et que les réflexions de vos parents n’ont fait qu’aggrandir ces doutes. Je pense que vous cherchez donc une sorte de validation extérieure de votre projet afin de vous rassurer. Prenez bien le temps de réfléchir, posez vous les bonnes questions, vous avez le temps…

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

Bonjour

En gros vous êtes un jeune homme, mineur, sans diplome, qui rêve d’être militaire et qui a peur de la décision à prendre car inquiet sur ses capacités.

Vos parents n’ont pas tort, mais c’est vous qui prendrez la décision finale.

Je ne saurais trop vous conseiller de suivre quelques études pour avoir un diplôme qualifiant, prendre de maturité (vieillir un peu) et d’intégrer la réserve.

Ps. J’ai l’impression de revivre l’engagement de mon fils que nous avons obligé d’aller au bac et de rentrer à Saint Maixent, au même âge que vous. Mais lui avait du caractère. Aujourd’hui SO supérieur il avoue que nous avions raison mais regrette de n’avoir aucun diplôme car à quarante ans il va sans doute quitter l’institution et trouver une formation qui lui convienne...O ego!!

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

La plupart des jeunes engagés ne font pas carrière ( je dis bien la plupart) , muscler  un peu sa formation initiale te permettra de ne pas revenir dans le monde civil avec zéro compétence transverse à moins que tu ne choisisses une spécialité qui t'ouvrira plus tr

plus tard des métiers civils comme mécanicien , Sic ..j'ai croisé toute ma vie des anciens evats en sécurité privée çà leur faisait tout drôle quand ils faisaient 3 nuits de 12 h d'affilée payées au lance pierre .

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Pierre,

Ayant moi même eu les mêmes doutes concernant l'ENSOA je peux vous dire qu'il vaut mieux s'écouter que de prendre des décisions hâtive et orientée par d'autres personnes (même si il s'agis de vos parents, ce n'est pas eux qui courront durant 8 mois et se demanderont qu'est ce qu'ils font à se rouler dans la boue).

De plus concernant votre doute lorsque vous arriverez en régiment, déjà cela dépend dans quelle spécialité vous voulez vous orienter, la concurrence change selon les milieux et ensuite le respect vient naturellement, les soldats que vous commanderez ne sont pas des collégiens, ils connaissent le respect et la discipline cependant votre manière de commander aura forcement des répercussions (accepter les conseils du Caporal Chef avec 10ans d'anciennetés par exemple, être humble, etc).

Par rapport à votre stresse et manque de confiance, vous n'avez que 17 ans, c'est jeune et vous n'avez pas encore eu d'expériences assez fortes qui vous fasse sortir de votre zone de confort, je vous donne mon exemple j'ai fais 2,5 ans en tant que surveillant en collège en sortant du lycée je peux vous dire que ça vous forme sur bien des points. Ensuite dite vous qu'à l'ENSOA vous aurez des gens prêts à tout pour avoir ce qu'ils veulent et ce manque de confiance pourrait vous porter un grand préjudice face à eux.

Pour résumer:

écoutez vous malgré vos parents qui certes veulent le meilleur pour vous mais ont peut-être des aprioris qui bloque leurs ouvertures et surtout n'aillez pas peur de les décevoir car ça ne sera pas le cas. Prenez encore du temps pour vous et vous développer, j'ai lu en haut l'idée de continuer vos étude si vous êtes scolaire c'est une bonne idée. Ne vous mettez pas la pression vous n'avez rien signé, vous n'êtes pas engagé, vous avez encore tout votre temps (surtout à 17ans)

  • Thanks 1

Quand Jésus-Christ créa la Coloniale, Il décréta qu'fallait des hommes costauds,

N'ayant pas peur du feu de la mitraille, Et sachant boire le vin et le pernod!

Link to comment
Share on other sites

Bienvenue, quelques réflexions "en vrac" :

Ecouter ses parents pour ses choix de vie : oui

Laisser ses parents faire ses choix de vie : non

Donc c'est de vous que doit venir la décision.

Vous êtes encore jeune, même trop jeune pour vous engager, seulement à 18 ans révolus. Et là deux choses s'offrent à vous

1°) S'engager comme EVSO, ne vous faites pas d'illusion, vous êtes encore très jeune, votre profil au CSO n'est pas "parfait" comme EVSO, même si certains EVSO ont vers 19 ans à St Maix, en général on prend quand même des engagé(e)s avec un peu plus de bouteille, donc envisagez peut-être d'abord une formation "post-Bac" de 2/3 ans qui pourrait vous servir tant à l'armée que dans le civil ? Ou bien refaites votre Terminale mais dans un pays Anglophone (si c'est possible), vous aurez une expérience d'autonomie longue (il faut aussi savoir quitter papa-maman) et vous maitriserez bien l'anglais, un gros plus pour une candidature EVSO.

Dites-vous aussi que 2-3 ans entre vos 18 et 21 ans vous permettront d'aquérir de l'assurance, de faire du renforcement sportif/physique et même de se préparer, avec un contrat dans la réserve.

2°) Vous ne tenez plus, la vie khakie vous appelle trop fortement, engagez-vous comme EVAT, vous aurez plus de chance de rejoindre une spécialité qui vous attire (para, alpin, artillerie ou cavalerie, ...) alors qu'en temps qu'EVSO, il y a une grosse loterie à la sortie de St Maix. De plus pour l'instant le recrutement EVAT souffre plus que le recrutement EVSO, donc vous aurez sans doute pas mal de choix. Si vous êtes bon, avez un peu de chance, à 21-22 ans vous rejoignez St Maix, et même peut-être plus tôt, si vous terminez major de vos classes comme EVAT on vous proposera sans doute d'aller directement à St Maix.

Clairon

  • Like 1
  • Thanks 2

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Mathis37 a dit :

D’ailleurs, je ne comprends pas trop la critique des autres réponses sur l’attitude de vos parents, étant donné que vous n’êtes même pas majeur ! Et dans le fond, ils ont relativement raison. La majorité des militaires du rang quittent l’institution à la fin de leur premier contrat, c’est une réalité, et vos parents ont raison d’être inquiet, car vous avez de grandes chance vous retrouver au début de votre 20aine de retour dans le civil. Après là où je ne suis pas du tout d’accord avec vos parents, c’est sûr l’ENSOA. Vous avez peu de chance d’être pris en artillerie, encore moins au 35e à la fin de votre formation. Si vous ne souhaitez pas commander et que vous n’avez pas goût à ça, ce n’est pas en 6 mois à Saint-Maixent*** que vous deviendrez un leader dans l’âme. Et puis, que vous sortiez au bout de 5 ans en tant que militaire du rang ou sous-officier direct, la réalité sera la même : vous serez un jeune sans diplôme, sans connaissance ni expérience du monde du travail. 

Dans les faits, on ne critique pas en tant que tel la décision des parents. Nous pensons simplement qu’il serait dommage de détruire son rêve pour écouter ses parents. S’il vise l’artillerie,en plus rien ne dit qu’il aura le régiment qu’il veut en partant à l’ENSOA.

Ce serait simplement dommage,même si les parents veulent ce qui a de meilleur pour lui, si pour lui, ça ne lui convient pas ? Il quittera l’institution car dégouté ?

 

Les autres vous ont bien conseillés, pourquoi ne pas continuer vos études?

Ce choix ne vous appartient qu”a vous mais je vous souhaite bonne chance dans l’institution en espérant que vous rejoignez le régiment de vos rêves.

Link to comment
Share on other sites

  • BTX changed the title to Diabolor19

Merci à tous pour tous vos retours rapides, j'ai recueilli une panoplie d'avis qui vont m'être précieux pour prendre ma décision.

J'ajoute cependant des informations complémentaires : mon adjudant a bien discerné mon profil qui s'apparente plus à celui d'un EVAT qu'à celui d'un ENSOA et je pense qu'il a raison parce que je suis beaucoup plus serein à l'idée de rentrer comme EVAT. Pour mes résultats sportifs j'ai atteint le pallier 11 au LL, 16 tractions et 56 squats. Si je rentre en  EVAT j'essaierais comme certains me l'ont conseillé de sortir premier de ma promo pour pouvoir intégrer Saint Maix (je suis motivé et confiant sur ce point-là).

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Bravo pour votre décision désormais plus éclairé ! 
Avez vous une idée du domaine qui vous intéresse ?

 

Vous avez de bons résultats sportifs,d’autres seront plus à même de juger(même si je les trouves très bon).

Bonne continuation à vous 

Link to comment
Share on other sites

Parfait, fonce... Perso j'aurai tenté l'admission directe toujours préferable, ton jeune âge t'ouvre une autre fenêtre de tir. Pas forcément plus facile, je crois même l'inverse. Tu apprendras par toi même. En avant ! 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Te28w a dit :

Dans les faits, on ne critique pas en tant que tel la décision des parents. Nous pensons simplement qu’il serait dommage de détruire son rêve pour écouter ses parents. S’il vise l’artillerie,en plus rien ne dit qu’il aura le régiment qu’il veut en partant à l’ENSOA.

Ce serait simplement dommage,même si les parents veulent ce qui a de meilleur pour lui, si pour lui, ça ne lui convient pas ? Il quittera l’institution car dégouté ?

 

Les autres vous ont bien conseillés, pourquoi ne pas continuer vos études?

Ce choix ne vous appartient qu”a vous mais je vous souhaite bonne chance dans l’institution en espérant que vous rejoignez le régiment de vos rêves.

Bien sûr, on partage le même point de vu. Juste, je vois des parents qui s’inquiètent, et cette inquiétude peut se comprendre et c’est important d’écouter ce qu’ils ont à dire. Et je dis ça alors que perso, mes parents auraient voulu que je reste en master, car c’est une roue de secours . Ça ne m’a pas empêché de faire la connerie et de quitter la fac. La différence, c’est que j’ai entièrement conscience de ce qu’implique ce choix, et quand mes parents me disent « tu aurais dû finir ton master » je réponds juste «  oui, vous avez raison, » 😂

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Diabolor19 said:

Merci à tous pour tous vos retours rapides, j'ai recueilli une panoplie d'avis qui vont m'être précieux pour prendre ma décision.

J'ajoute cependant des informations complémentaires : mon adjudant a bien discerné mon profil qui s'apparente plus à celui d'un EVAT qu'à celui d'un ENSOA et je pense qu'il a raison parce que je suis beaucoup plus serein à l'idée de rentrer comme EVAT. Pour mes résultats sportifs j'ai atteint le pallier 11 au LL, 16 tractions et 56 squats. Si je rentre en  EVAT j'essaierais comme certains me l'ont conseillé de sortir premier de ma promo pour pouvoir intégrer Saint Maix (je suis motivé et confiant sur ce point-là).

Avec ces résultats tu as toutes tes chances pour le 35 RAP en evat alors tu peux y aller et après avoir eu de l'expérience tu peux demander à passer sous officier et ils te diront ce qu'il faut faire

Link to comment
Share on other sites

Le 16/05/2024 à 19:46, Te28w a dit :

Bravo pour votre décision désormais plus éclairé ! 
Avez vous une idée du domaine qui vous intéresse ?

 

Vous avez de bons résultats sportifs,d’autres seront plus à même de juger(même si je les trouves très bon).

Bonne continuation à vous 

Bonsoir ! l'Artillerie est mon premier choix mais je ne sais pas trop quoi y faire. Je pensais devenir JTAC ( je n'ai eu que 91 sur 130 au test d'anglais, mais je peux toujours m'entrainer) ou alors observateur d'artillerie.

Link to comment
Share on other sites

Alors, pour devenir JTAC, il va falloir devenir sous officier ou officier. Puisque vous envisagez EVAT, il va falloir commencer observateur artillerie, puis esperer devenir JTAC en interne.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Te28w a dit :

Alors, pour devenir JTAC, il va falloir devenir sous officier ou officier. Puisque vous envisagez EVAT, il va falloir commencer observateur artillerie, puis esperer devenir JTAC en interne.

Merci pour l'information🙂

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...