Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Candidature en suspens


Ryry

Recommended Posts

Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien.

Alors voilà, depuis mon dernier post qui date d'il y a plusieurs mois, je me retrouve à remettre en question ma candidature pour plusieurs raisons.

D'abord, ma forme physique: J'ai repris mon entrainement mais j'ai toujours du mal avec les tractions, je n'arrive pas à progresser, et ça impacte un peu mon moral. Sinon pour le luc léger et les squats je suis bon.

Deuxièmement, des questions de santé auxquelles je n'arrive pas à trouver de réponses:

Je suis astigmate et j'ai un ptosis à l'oeil gauche. Mais mon oeil droit n'a rien du tout, du coup je ne sais comment cela pourrait affecter la visite médicale et le SIGYCOP.

Ensuite, il y a une double scoliose, 27°. J'ai épluché des tas de topic et consulté les articles officiels sur le SIGYCOP mais il n'est pas précisé si on est forcément G3 si la scoliose est double sachant qu'une scoliose simple et double ont un impact différent. Ou alors seul l'appréciation du médecin est à prendre en compte et le classement ne sera pas forcément de 3?

J'en avais discuté avec le Cer et même lui m'avait répondu qu'il ne savait pas pour les deux.

Ensuite vient les proches, mes parents qui soit disant me soutenaient, ont changé d'avis et de discours sans m'expliquer pourquoi, et ne me prennent plus au sérieux. Ajouter à ça ma copine qui m'a répondu "je ne sais pas" lorsque que je lui ai parlé de ma candidature. Est ce que je devrais prendre en compte leurs avis? Je sais que c'est bête comme question, mais j'ai peur de rater une belle opportunité ou de faire une énorme bêtise dans les deux cas.

Construire une famille et élever des enfants tout en étant plutôt présent pour eux, en temps de paix lorsqu'il n'y a ni OPEX, ni OPINT, est faisable en étant militaire au quotidien?

Et pour finir, une question d'ordre psychologique: J'ai arrêté les études il y a deux ans déjà. Depuis je suis essentiellement sans emploi, je fais de l'intérim quand je peux. Mais cette situation m'a beaucoup impacté mentalement et physiquement aussi. J'ai une certaine haine envers le monde du travail et l'intérim en particulier: les recherches d'emploi qui n'aboutissent pas, les entretiens d'embauche aux questions ridicules du genre "pourquoi vous et pas un autre?", les petites missions dévalorisantes voire humiliantes qui n'aboutissent jamais à rien de concret, un licenciement à cause de mon "asociabilité" (car ne pas passer ses pauses à discuter de ragots et rigoler avec ses collègues ce n'est pas normal à ce qu'il paraît, même quand on a pas le temps, ni l'envie...), les formations qui sont inaccessibles soit parce qu'on est "surqualifié", ou parce qu'aucun employeur ne nous prend au sérieux même si on est passionné par un domaine...

Enfin bref, tout ça pour savoir si une longue période d'inactivité peut elle nous porter préjudice lors de l'entretien? Et je ne parle pas d'état dépressif (je ne le suis pas), simplement de chômage.

Si vous avez des conseils ou des pistes je suis preneur sachant que si je décide d'aller plus loin, je vais sûrement devoir revoir mes voeux. Et je suis plutôt ouvert sur les spécialités

Merci de m'avoir lu

PS: Je sais que je n'ai pas l'air d'être quelqu'un de sérieux mais j'ai mes raisons

Link to comment
Share on other sites

Votre forme physique, faudra faire avec. Soit vous vous sentez prêt, soit vous attendez.

La scoliose vous mettra très probablement G3. Après seul un médecin militaire peut le prononcer. La scoliose double, c'est pire que la simple.

Le ptosis devra vous mettra entre Y3 et Y6, après cela encore une fois, c'est le médecin militaire qui décide.

Mais il faut y passer pour savoir.

Concernant les avis des autres, vous êtes "majeur et vacciné", vous n'avez pas besoin de suivre l'avis des autres, même si ce sont vos parents. Si j'avais écouté mon père, je ne me serais jamais engagée. Maintenant il accepte sans problème mon métier et a vite compris que j'avais suivi mon rêve, et que j'étais heureuse, dans une bonne situation, donc voilà.

Concernant la copine, et bien, c'est triste, mais les copines, ça va et ça vient. On ne comptera jamais le nombre de personnes qui ont fait tout pour leurs copines au détriment de leur volonté et qui ont amèrement regretté. Si votre copine vous aime, elle devrait toujours vous soutenir, à moins que ça soit une énorme bêtise, et je ne vois pas comment s'engager pourrait en être une. La plupart du temps, les copines ne restent pas qu'ils s'engagent ou pas. C'est la réalité des choses. Par contre, si vous loupez votre engagement, soit vous serez trop vieux, soit vous aurez perdu du temps pour rien. Encore là ça va, ils ont augmenté l'âge pour s'engager, mais bon... ça ne résout pas tout.

Vous serez militaire, vous serez toujours mené à partir en OPEX et en OPINT. On est loin d'être dans un réel état de paix (si jamais cela a vraiment existé). L'engagement soutenu de la France dans différents théâtres d'opération ces dernières années et ce qu'il se passe en Ukraine nous le montrent. Des OPEX et des OPINT, il y en aura TOUJOURS.
Maintenant construire une famille malgré les engagements à respecter, heureusement que c'est possible... Nous sommes plusieurs militaires avec famille, enfants, c'est bien que ça marche, il faut juste que le conjoint accepte et comprenne...

Je ne comprends pas votre haine pour le monde du travail, va falloir réfléchir, et gagner en maturité. Vous avez été sans emploi pendant une crise mondiale, ça arrive. Remerciez plutôt d'être en France où les aides sociales ont plu à tout va, d'avoir vos parents, un toit, à manger, et à vous occuper.

Je ne vois pas en quoi les petites missions sont dévalorisantes ou humiliantes...

Bref, bienvenue dans le monde réel, la vie d'adulte. C'est un monde de requins, fini le monde où à l'école tout est presque donné, facile, tranquille, il y a des responsabilités, et surtout, il y a de la concurrence. Un employeur ne fait pas dans le social, si quelqu'un ne l'intéresse pas, ne fait pas l'affaire, et bien tant pis. Dans sa vie d'adulte, il faut toujours de sortir les doigts et se battre pour avoir ce qu'on veut, personne ne vient nous prendre pas la main. Donc il y a ceux qui se laissent crever et vont passer leur vie à se plaindre, et il y a ceux qui vont ne jamais baisser les bras, même quand c'est difficile, et que certainement réussiront.
Dans l'armée, dans tous les cas, ça sera plus ou moins pareil. Voire pire...

Une longue période d'inactivité ne porte pas préjudice, encore moins après les Covid, c'est certainement le cas de beaucoup de candidats.

Arrêtez un peu votre discours victimisant, dépressif, plaintif, prenez-vous en main, remettez-vous en question, travaillez pour réussir, arrêtez de vous morfondre, d’haïr tout, mettez-vous au travail, positivez. Votre état d'esprit actuel doit se voir lors des entretiens, et ça va vite de ne pas donner envie à quelqu'un de vous embaucher (ça sera aussi valide lors de vos tests pour l'armée). Quelqu'un de confiant, sûr, positif, donne mille fois plus envie à embaucher que quelqu'un qui est là dans un esprit fataliste, victimisant, etc. Beaucoup de gens se plaindront qu'on ne les embauche pas alors que leur CV est bon, ils oublient que souvent un employeur préférera quelqu'un avec un CV moins bon mais souriant, positif, sûr de lui. Sinon, on ne ferait pas des entretien d'embauche...

Voilà alors mon premier conseil, préparez-vous, déposez votre candidature quand vous serez prêt. Votre problème me semble déjà plus psychologique, vous êtes en train de vous morfondre et cela n'est pas bon, ni pour vous, ni l'image que vous passerez de vous, car cela se voit. La vie n'a pas été facile, okay, ça arrive, dites-vous qu'il vaut mieux un Covid que beaucoup de nos aînés qui ont vécu la guerre en France le siècle dernier, plus la guerre coloniale. Vous avez de la chance d'être où vous êtes et d'avoir encore un tas de possibilités pour vous redresser.
L'avis de la famille, de la copine, c'est bien, il faut l'écouter, il ne faut pas forcément le suivre. Si vous avez envie de vous engager, engagez-vous, si vous êtes béton sur votre décision, ne soyez pas sans cesse influencé par les autres. C'est VOTRE vie, pas la leur.

  • Like 5

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Malina a dit :

Votre forme physique, faudra faire avec. Soit vous vous sentez prêt, soit vous attendez.

La scoliose vous mettra très probablement G3. Après seul un médecin militaire peut le prononcer. La scoliose double, c'est pire que la simple.

Le ptosis devra vous mettra entre Y3 et Y6, après cela encore une fois, c'est le médecin militaire qui décide.

Mais il faut y passer pour savoir.

Concernant les avis des autres, vous êtes "majeur et vacciné", vous n'avez pas besoin de suivre l'avis des autres, même si ce sont vos parents. Si j'avais écouté mon père, je ne me serais jamais engagée. Maintenant il accepte sans problème mon métier et a vite compris que j'avais suivi mon rêve, et que j'étais heureuse, dans une bonne situation, donc voilà.

Concernant la copine, et bien, c'est triste, mais les copines, ça va et ça vient. On ne comptera jamais le nombre de personnes qui ont fait tout pour leurs copines au détriment de leur volonté et qui ont amèrement regretté. Si votre copine vous aime, elle devrait toujours vous soutenir, à moins que ça soit une énorme bêtise, et je ne vois pas comment s'engager pourrait en être une. La plupart du temps, les copines ne restent pas qu'ils s'engagent ou pas. C'est la réalité des choses. Par contre, si vous loupez votre engagement, soit vous serez trop vieux, soit vous aurez perdu du temps pour rien. Encore là ça va, ils ont augmenté l'âge pour s'engager, mais bon... ça ne résout pas tout.

Vous serez militaire, vous serez toujours mené à partir en OPEX et en OPINT. On est loin d'être dans un réel état de paix (si jamais cela a vraiment existé). L'engagement soutenu de la France dans différents théâtres d'opération ces dernières années et ce qu'il se passe en Ukraine nous le montrent. Des OPEX et des OPINT, il y en aura TOUJOURS.
Maintenant construire une famille malgré les engagements à respecter, heureusement que c'est possible... Nous sommes plusieurs militaires avec famille, enfants, c'est bien que ça marche, il faut juste que le conjoint accepte et comprenne...

Je ne comprends pas votre haine pour le monde du travail, va falloir réfléchir, et gagner en maturité. Vous avez été sans emploi pendant une crise mondiale, ça arrive. Remerciez plutôt d'être en France où les aides sociales ont plu à tout va, d'avoir vos parents, un toit, à manger, et à vous occuper.

Je ne vois pas en quoi les petites missions sont dévalorisantes ou humiliantes...

Bref, bienvenue dans le monde réel, la vie d'adulte. C'est un monde de requins, fini le monde où à l'école tout est presque donné, facile, tranquille, il y a des responsabilités, et surtout, il y a de la concurrence. Un employeur ne fait pas dans le social, si quelqu'un ne l'intéresse pas, ne fait pas l'affaire, et bien tant pis. Dans sa vie d'adulte, il faut toujours de sortir les doigts et se battre pour avoir ce qu'on veut, personne ne vient nous prendre pas la main. Donc il y a ceux qui se laissent crever et vont passer leur vie à se plaindre, et il y a ceux qui vont ne jamais baisser les bras, même quand c'est difficile, et que certainement réussiront.
Dans l'armée, dans tous les cas, ça sera plus ou moins pareil. Voire pire...

Une longue période d'inactivité ne porte pas préjudice, encore moins après les Covid, c'est certainement le cas de beaucoup de candidats.

Arrêtez un peu votre discours victimisant, dépressif, plaintif, prenez-vous en main, remettez-vous en question, travaillez pour réussir, arrêtez de vous morfondre, d’haïr tout, mettez-vous au travail, positivez. Votre état d'esprit actuel doit se voir lors des entretiens, et ça va vite de ne pas donner envie à quelqu'un de vous embaucher (ça sera aussi valide lors de vos tests pour l'armée). Quelqu'un de confiant, sûr, positif, donne mille fois plus envie à embaucher que quelqu'un qui est là dans un esprit fataliste, victimisant, etc. Beaucoup de gens se plaindront qu'on ne les embauche pas alors que leur CV est bon, ils oublient que souvent un employeur préférera quelqu'un avec un CV moins bon mais souriant, positif, sûr de lui. Sinon, on ne ferait pas des entretien d'embauche...

Voilà alors mon premier conseil, préparez-vous, déposez votre candidature quand vous serez prêt. Votre problème me semble déjà plus psychologique, vous êtes en train de vous morfondre et cela n'est pas bon, ni pour vous, ni l'image que vous passerez de vous, car cela se voit. La vie n'a pas été facile, okay, ça arrive, dites-vous qu'il vaut mieux un Covid que beaucoup de nos aînés qui ont vécu la guerre en France le siècle dernier, plus la guerre coloniale. Vous avez de la chance d'être où vous êtes et d'avoir encore un tas de possibilités pour vous redresser.
L'avis de la famille, de la copine, c'est bien, il faut l'écouter, il ne faut pas forcément le suivre. Si vous avez envie de vous engager, engagez-vous, si vous êtes béton sur votre décision, ne soyez pas sans cesse influencé par les autres. C'est VOTRE vie, pas la leur.

Si je fini G3 la plupart des spécialités combattantes me seront interdite c'est bien ça ?

Par contre être Y6 pour les yeux, ça ne me rendra pas inapte définitif ça ? Et même avec un Y3 le nombre de spécialités sera très restreint je me trompes ?

Mais comme vous dîtes, il faut y passer pour savoir.

Je sais qu'il y a toujours des opex et des opint, mais je pensais plus à ce qu'il se passe à côté de ça. Mais bon si vous me dites que c'est conciliable avec une vie de famille, c'est que ça doit l'être.

Je sais que je devrais prendre mes décisions seul mais c'est dur de ne pas prendre leurs avis en compte.

Pour ce qui est du travail, qu'il y ait de la concurrence au sein de l'armée je comprends parfaitement et je trouve ça normal. Mais quand on nous fait croire qu'il y en a pour des postes de caissier, manutentionnaire, agent de tri, etc... Voilà quoi. 

Ajouter à ça les missions courtes et pénible, les promesses d'embauche non honorées...

J'essaie de rester positif mais ça devient compliqué à la longue. Et non, je ne suis pas du genre à attendre qu'on me prenne la main. Je bouge pour avoir ce dont j'ai besoin. Les appels, les candidatures spontanées, relancer les intérim à l'agence, c'est mon quotidien.

Entre mon 1er rdv en cirfa et maintenant, il s'est passé 8 mois. Mais bon je vais attendre encore un peu d'être prêt, mais pas trop non plus.

Merci pour le conseil 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Ryry a dit :

Si je fini G3 la plupart des spécialités combattantes me seront interdite c'est bien ça ?

Par contre être Y6 pour les yeux, ça ne me rendra pas inapte définitif ça ? Et même avec un Y3 le nombre de spécialités sera très restreint je me trompes ?

Mais comme vous dîtes, il faut y passer pour savoir.

Je sais qu'il y a toujours des opex et des opint, mais je pensais plus à ce qu'il se passe à côté de ça. Mais bon si vous me dites que c'est conciliable avec une vie de famille, c'est que ça doit l'être.

Je sais que je devrais prendre mes décisions seul mais c'est dur de ne pas prendre leurs avis en compte.

Pour ce qui est du travail, qu'il y ait de la concurrence au sein de l'armée je comprends parfaitement et je trouve ça normal. Mais quand on nous fait croire qu'il y en a pour des postes de caissier, manutentionnaire, agent de tri, etc... Voilà quoi. 

Ajouter à ça les missions courtes et pénible, les promesses d'embauche non honorées...

J'essaie de rester positif mais ça devient compliqué à la longue. Et non, je ne suis pas du genre à attendre qu'on me prenne la main. Je bouge pour avoir ce dont j'ai besoin. Les appels, les candidatures spontanées, relancer les intérim à l'agence, c'est mon quotidien.

Entre mon 1er rdv en cirfa et maintenant, il s'est passé 8 mois. Mais bon je vais attendre encore un peu d'être prêt, mais pas trop non plus.

Merci pour le conseil 

Le G3 est très contraignant, effectivement ça sera inaptitude pour les spés combattantes. Y3 ce n'est pas problématique. Maintenant je ne suis pas médecin, et je peux me tromper. Je dis juste ce qui est probable.

Vous devez prendre les avis d'autrui en compte car cela vous permet d'avoir des différentes visions des choses et peut-être vous ouvrir les yeux sur des choses que vous n'auriez pas pensé, mais si votre décision est béton, vous ne devez pas suivre l'avis des autres.

Ne vous laissez pas abattre, et continuez de foncer. Rien ne vous empêche de tenter déjà une fois si vous estimez être quelque part prêt et ça vous permettra aussi de vous fixer sur les questions médicales, ne pas attendre pour rien. Si les tests ne se passent pas bien, notamment physiques, vous pourrez les repasser.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Ryry...

J'adhère pleinement au discours de Malina : relevez la tête !

Cessez de vous dévaloriser, de vous victimiser !!

Les parasites* de l'économie que sont les boîtes d'intérim vous écartent ? "WTF" ? (*Savez-vous qu'elles facturent 2 à 5x le salaire du candidat à l'entreprise cliente, selon les spécialités...😶 ?)...

En leur "quémandant" quelques semaines de job sous-payé, vous renforcez votre déficit de confiance en vous...

Proposez donc vos services en tant qu'auto-entrepreneur : dans les SIC, la distribution, les travaux paysagers, l'animation, le second-oeuvre du BTP, etc, etc... Ne restez pas en attente : aucune activité n'est dégradante ni secondaire ! Seule la passivité victimaire l'est...

Si vous êtes capable de changer un joint de plomberie, repeindre un plafond, tondre une pelouse, tailler une haie, monter un meuble, changer une prise, fixer une étagère, sachez que vous êtes déjà "le Messie" pour plusieurs millions de personnes... Hors de portée ?

Et si, après ces quelques heures de pérégrinations matérielles, vous avez goût et capacités à vous consacrer à quelques digressions plus cérébrales, sachez qu'une multitude de postulants recherchent des relecteurs pour leurs mémoires de fin d'étude (de B+2 à post-Doc...😶 150 à 200€ la correction) ; qu'une galaxie de boîtes de toute nature sont friandes de "développeurs" en free-lance, pour optimiser leur présence sur le web, sécuriser leur réseau interne, imaginer de nouveaux services...)

Aucun critère de sélection, aucune barrière médicale ici : votre optimisme, votre volonté, votre force de travail, votre intelligence, y suffisent grandement !

Bref : LEVEZ-VOUS !

=> Et postulez sans attendre au sein de la Réserve Opérationnelle : critères de sélection moins drastiques que l'Active, et solidarité entre camarades qui vous ouvrira de multiples opportunités dans votre vie civile... 👍

"En Avant" !

 

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Ryry,

Je suis entièrement d'accord avec Malina et Dragunov.

Mes parents ne voulaient pas que je devienne militaire, mais j'avais l'âge de décider par moi même. Je suis maintenant militaire et mes parents sont fiers de ce que je suis devenu.

Commence par avoir confiance en toi, à 200% et sans te préocuper des détails de ta santé : le médecin militaire jugera et lui seul peut le faire.

Essaie de reprendre des études, dans le domaine des SIC ce serait excellent : on en manque cruellement. Pendant ces études prolongées fais d'abord une PMD puis de la Réserve, beaucoup de réserve !

Si après tout ça, l'armée ne veut pas de toi pour de bêtes raisons sanitaires, dis toi qu'il y a aussi les civils de la défense ! Là tu trouveras des postes pas tristes du tout où tu pourras te caser !

Donne nous des nouvelles

https://www.defense.gouv.fr/dirisi/nos-missions-projets/nos-projets/civils-defense

https://www.defense.gouv.fr/dirisi/recrutement/nos-offres-demploi

  • Like 1
  • Thanks 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, dragunov a dit :

Et donnez-nous donc de vos nouvelles, quelles qu'elles soient.. 👍

Alors, au final je me dirige vers la réserve au 1er RIMA à Angoulême (c'est le régiment le plus proche de chez moi). Dans la foulée j'ai réussi à intégrer une formation, je ne voulais pas reprendre les études. Du coup je commence ma FMIR au mois d'octobre.

J'ai eu 1134110 au SIGYCOP, j'ai été déclaré apte 

Voilà voilà :)

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Levy Pierre a dit :

Dommage
Mais tu pourras toujours passer d'active un peu plus tard quand tu auras appris à aprécier la vie de soldat

Peut être.

Par contre si c'est après 30 ans même en étant réserviste par exemple, ce n'est pas faisable non?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Levy Pierre a dit :

Si, mais dans la Légion Etrangère !

Vérifie sur sengager.fr

ou dans le CIRFA le plus proche

Comme officier, c'est possible jusqu'à 32 ans

 

Ah oui j'avais oublié la LE

J'irai vérifier 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...