Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Accident avant incorporation


Recommended Posts

Bonjour,

Mon fils doit intégrer une école de l'armée de l'air. Il a fait une mauvaise chute de VTT durant l'été et il va être opéré dans les prochains jours. Le chirurgien indique qu'après quelques semaines il va retrouver la totalité de la mobilité de son épaule. 

Du coup il va manquer les premières semaines notamment la préparation militaire 

Pensez-vous qu'il risque d'être exclu par l'école?

En vous remerciant pour vos informations

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas spécialiste de l'AAé. Mais si je prends l'exemple de Saint-Maixent, l'incorporation est alors ajournée jusqu'à ce que l'élève examiné par le médecin militaire soit déclaré "apte au service des armes".

On a vu des futurs EVSO voir plusieurs trains d'incorporation passés devant eux jusqu'à ce que..........

MALINA vous livrera son avis. Elle est dans l'AAE.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Exclu, peut-être pas, mais il ne pourra pas intégrer l'école à la date prévue et devra certainement repousser son entrée à la prochaine incorporation, s'il est rentré en tant que direct de carrière, ça sera l'année prochaine.
Il devra aussi refaire un contrôle médical militaire car cette opération pourrait jouer sur son aptitude. Il sera probablement inapte temporaire jusqu'à la consolidation et devra repasser voir un spécialiste militaire pour qu'il se prononce sur son profil médical et aptitude.

Contactez le CIRFA (ou l'école, le contact doit être marqué sur sa convocation) pour signaler son absence pour raison médicale et ils pourront vous donner de plus amples informations.
Mais louper la formation initiale militaire = impossible d'intégrer. On ne l'intégrera pas alors que la formation a commencé depuis plusieurs semaines et qu'il a loupé toutes les bases.

Il y a forcément un risque qu'il soit exclu et qu'on appelle donc un candidat en liste d'attente. Mais il me semble improbable qu'on ne lui donne pas la chance d'intégrer l'année prochaine vu qu'il est lauréat d'un concours et que c'est pour raison médical, pourvu que l'opération ne change rien à son aptitude.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Merci Malina et BTX pour vos avis.

J'ai contacté l'école mais le responsable sera là en début de semaine prochaine. Je vais voir avec lui. Je vais essayer de voir s'il peut assister à la préparation militaire sans risque pour lui une fois qu'il a cicatrisé sans faire les exercices qui mobilisent son épaule. 

On fera le maximum car il est très motivé :)

 

Link to comment
Share on other sites

La motivation ne fait pas tout. A l'armée, on ne peut pas simplement rester à regarder les autres faire pendant des semaines, surtout sans la certitude d'une aptitude derrière.
Ne comptez pas sur une incorporation de la part de votre fils fin août, en toute honnêteté.
Il lui faut être apte à l'incorporation pour signer son contrat et avoir donc l'avis du médecin avec "apte sans restrictions", ce qu'il ne sera pas avec une opération récente et avec l'épaule blessée. L'armée n'accepte pas qu'une personne inapte incorpore. C'est un "no go". Il a eu une fracture, une luxation? C'est quoi l'opération? Car selon l'opération, il pourra même être déclaré inapte définitif... si c'est une opération pour luxation d'épaule, il doit même attendre 2 ans avant de pouvoir récupérer une éventuelle aptitude (S5 automatique jusqu'à consolidation, et pas avant 2 ans, si j'ai bien compris).

Si c'est fracture, à l'engagement c'est S5T, donc inapte temporaire et il ne pourra pas dans tous les cas pas s'engager. Il faudra la consolidation pour statuer à nouveau sur son S.

En bref, son meilleur espoir est qu'ils acceptent qu'il intègre l'armée l'année prochaine. Je ne vois pas comment il pourrait intégrer l'école dans 1 semaine. 

Je pense que votre fils aura appris ce qu'on apprend à beaucoup de jeunes (quand on a l'occasion de leur parler pour les avertir): avant une incorporation, on se tient un maximum tranquille pour ne pas se blesser ou faire un mauvais pas, car c'est un énorme risque. Et surtout pas de sports à risque... ceci est aussi valable, tant que possible, juste avant un stage important, ou une OPEX.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Merci Malina pour ces informations précieuses. J'espère que l'école aura une autre façon de traiter ce genre de problème mais au moins je suis prêt à entendre cela lorsque j'aurai un échange avec eux.

Mon fils n'a pas fait de sport à risque il s'est juste fait accrocher la main par une branche en VTT Cela l'a déséquilibré à 10km/h sur du plat et il a fait une mauvaise chute et son épaule a percuté une racine. Pas de chance c'est tout.

Pas de fracture ni luxation juste un petit morceau de cartilage qui s'est arraché et qu'il faut enlever. On verra plus en détail lors de l'opération. 

J'essaie de voir le mieux et me dit que l'accident aurait pu être plus grave, aurait pu l'empêcher d'intégrer définitivement l'Armée. C'est une épreuve de la vie c'est ainsi je sais que mon fils fera face avec courage quoi que lu dise l'école.

 

Link to comment
Share on other sites

Comme indiqué, je ne vous conseille pas d'espérer car la déception n'en sera que plus grande. La condition d'aptitude est obligatoire pour tout nouvel engagement, sans exception, et non conditionnelle. J'ai vu des gens se faire recaller à la visite d'incorporation pour bien moins qu'une opération à quelques jours de l'incorporation.
Une aptitude médicale sans restrictions est une obligation légale. L'armée ne va pas s'amuser à engager un militaire inapte et se mettre en porte à faux, sachant qu'elle devra payer si le militaire se retrouve finalement inapte définitif en plus de tous les frais liés à des arrêts maladie, réforme, soins, etc (nous avons une caisse à part).

L'arrêté du 12 février 2021 relatif aux normes médicales d'aptitude applicables au personnel militaire de l'armée de l'air stipule:

Tout candidat à un engagement dans l'armée de l'air doit également détenir :
-l'aptitude à la spécialité à laquelle il postule (cf. annexes II, III, IV, V et VII) ;
-les aptitudes particulières nécessaire à la spécialité ou l'emploi auquel il postule (cf. annexe VI) ;
-l'aptitude aux OPEX ;
-l'aptitude aux OPINT ;
-l'aptitude aux MCD hors métropole.
Tout candidat à un engagement doit également présenter les dispositions suivantes :
-coefficient de mastication au moins égal à 30 p. 100, calculé compte tenu de la présence éventuelle de prothèses ;
-absence de bégaiement ;
-absence de contre-indication aux vaccinations légales et réglementaires figurant au calendrier vaccinal défini par le service de santé des armées ;
-absence de contre-indications à l'EPMS ; (entraînement physique militaire et sportif, donc, tout ce qui est sport et activités physiques)
-absence de contre-indications aux expositions à un risque professionnel en lien avec la spécialité à laquelle il postule.

Votre fils déjà ne détiendra pas toutes ces aptitudes et ne pourra pas donc signer son contrat d'engagement.

De plus, selon l’article L4132-1 du Code de la Défense:

"Nul ne peut être militaire :
3° S'il ne présente les aptitudes exigées pour l'exercice de la fonction ;"

Il découle de ces dispositions que le volontaire à l’engagement militaire doit être exempt de tout antécédent médical pouvant interférer avec les exigences de sa profession.

L'école ne fera aucune exception à votre fils (et ça ne sera pas à elle de prendre la décision mais au médecin). Elle ne va pas aller à l'encontre des textes légaux. Le médecin engage sa responsabilité s'il déclare votre fils apte sans restrictions (condition légale obligatoire pour signer un contrat) alors qu'il ne l'est pas et cela, en plus, à vue de tous. Je laisse aussi la parole aux autres membres mais je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'on n'a jamais vu un élève/engagé signer un contrat alors qu'il était inapte temporaire. Ce forum regorge de candidats qui ont été déclarés inapte temporaire (parfois juste avant une incorporation) et 0 ont pu intégrer une formation avant l'inaptitude levée. Et je réitère que j'ai vu des gens se faire recaler à la visite médicale d'incorporation pour bien moins qu'un cartilage arraché et une opération de quelques jours... 

Il serait de plus ridicule d'engager un élève qui ne sera pas en mesure de faire sa formation militaire initiale. On n'apprend pas à tirer en regardant les autres faire, ou marcher au pas, faire un parcours d'obstacles, maintenir sa forme physique, passer des nuits sur le terrain, faire du combat... par exemple. Je suppose aussi qu'après l'opération, il devra suivre une rééducation avec kiné, ce qui n'est pas compatible avec une formation militaire initiale bloquée.
Je ne dis pas que je suis sûre à 100% que votre fils n'intégrera pas car je ne suis pas détentrice d'un pouvoir de vision du futur, mais je peux vous affirmer à 99,9% que votre fils ne fera pas partie de la prochaine promotion de l'école de l'air.

Je tablerai clairement plutôt sur une intégration sur une prochaine promotion quand tout sera guéri et consolidé, et toute inaptitude levée.

  • Like 1
  • Thanks 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Merci Malina pour toutes ces informations c'est très sympa à vous d'avoir pris de votre temps pour éclairer cette situation. Nous allons nous préparer à cette éventualité. Je vous tiendrai informé par MP de la suite donnée. 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Tenez nous au courant que l'issue soit positive ou négative, ça nous informera et pourra en plus servir à d'autres qui auraient la même question!

Bon courage à vous.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Rebonjour,

Voilà j'ai la réponse: Après analyse du dossier médical le médecin de l'école estime que la blessure de mon fils ne remet pas en cause son aptitude.

L'incorporation de mon fils est différée jusqu'à la fin de son arrêt de travail. Il passera à ce moment une nouvelle visite d'aptitude et devra rattraper. 

Encore merci à tous et toutes pour votre soutien et pour les informations que vous m'avez fourni.

Link to comment
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...