Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Peut-on encore espérer rentrer dans l'armée malgré une inaptitude et le temps qui passe ?


Recommended Posts

Bonjour,

Je ne sais si la section est adaptée pour la question que je vais vous poser, cependant, ne trouvant de catégorie autre que celle-ci pour placer mon interrogation, j'espère ne pas me tromper. Je vous prie donc de m’excuser à l’avance si c’est le cas.

Avant d'exposer ma question, il est préférable d'établir le contexte afin de voir plus clair.

J'ai lancé ma procédure d'engagement dans un CIRFA du sud de la France en fin d'année 2018 pour pouvoir recevoir les résultats des épreuves achevées en même temps que mes partiels (juillet 2019) dans l'optique de me placer selon des auspices favorables ou non.

Ceux-ci furent heureux, c'est alors qu'ayant le choix du roi, j'ai choisi de ne pas signer directement et prolonger mes études pour avoir "un peu plus avant de partir".
Qu’avais-je à risquer, l'avenir me souriait après tout ?

Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu, les études se sont avérées plus ardues et le Covid19 a toqué à notre porte ce qui a eu pour conséquence de me contraindre à ramer davantage pour sauver ma nouvelle année à l’université.
Je n’ai pas quitté le radeau alors même qu’il prenait l’eau, j’aurais pourtant dû.

J’ai finalement lâché prise et je me suis retourné en direction de mon "Saint Graal", les résultats que j'avais précédemment obtenus et l'espérance de rentrer dans l'Armée de Terre ; seulement, la date de validité des épreuves s'étaient écoulées, il me fallait donc les repasser.
Mais à cette époque, je ne doutais pas d'un échec, j'avais déjà réussi les épreuves une fois, alors pourquoi échouerais-je cette fois-ci ?

Je me suis donc représenté au CIRFA pour passer les examens et signer pour sortir la tête de l'eau, j'avais compris ma faute et il était hors de question d'avoir les yeux plus gros que le ventre, je signerais et partirais pour l'ENSOA. Cependant, lors de l'entretien médical avec le médecin généraliste, ce dernier m'a déclaré inapte à l'engagement (global: Armée de Terre, Air, Marine, Gendarmerie - définitif).

Je vous laisse imaginer la réaction qui fut la mienne à cette annonce...

De retour chez moi, j'ai envoyé une demande de contre-expertise médicale pour faire ré-évaluer mon inaptitude et rentrer dans l'armée, mais aucune réponse ne me parvint.

Nous sommes en Mars 2023, dimanche dernier, j'ai eu l'occasion de discuter avec un ami et nous avons échangé à propos de l'armée (mon frère jumeau étant rentré récemment dans l'Armée alors qu'il ne le souhaitait pas, il l'a fait, car il était dos au mur. Je vous laisse une fois encore saisir toute l'ironie de ma situation). Cet ami m'a expliqué de plusieurs de ses anciens camarades qui sont à l'armée et que quelques-uns avaient vécus une situation similaire à la mienne et étaient tout de même parvenues à y rentrer.

 

Le cœur de ma question est là, est-il possible de demander une contre-expertise médicale pour faire ré-évaluer mon inaptitude et peut-être rentrer dans l'armée malgré toutes ces années ?

J'ai essayé de trouver une réponse, sans succès, voilà la raison de ma venue ici.
J'espère, quelle que soit la réponse, que cela mettra fin à ma crainte, car je ne désire pas me voir m'embraser pour une vaine illusion.

J'ai fait mon "deuil" il y a longtemps, je me suis dirigé vers la police et le système carcéral dans l'espoir de "servir" et me montrer utile.
Mais si c'est envisageable de changer les choses, alors je vendrais jusqu'à mon âme au diable si cela peut me permettre de réparer cette erreur. 

Voilà, tout est dit, je vous remercie à l'avance pour le temps et l'attention que vous aurez apportés à ma question. =D

Link to comment
Share on other sites

Très clair et précis.

1. Pour quelles raisons votre initiale demande de surexpertise n'a pas eu de réponse ?

2. Vous ne pouvez pas demander une contre-expertise si vous n'avez pas effectué l'étape précédente. Car sur quoi s'appuierait-elle ? Sur le néant.

3. Votre cas est loin d'être isolé, raison pour laquelle j'ai déplacé votre post dans la rubrique APTITUDE MEDICALE MILITAIRE où avec l'aide du moteur RECHERCHE, vous devriez trouver des situations similaires à la vôtre.

4. Enfin, mais rioen ne vous oblige à le révéler, quel était le motif de votre inaptitude ?

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 

1) Je n’ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle ma demande de surexpertise médicale n’a pas eu de réponse. Peut-être, ma lettre a été perdue ou mal envoyée (cela m'est déjà arrivé pour le concours Policier-adj de l'an dernier donc ...) ?
Pourtant je me souviens du processus comme si c’était hier. Cette grande enveloppe cartonnée avec une feuille A4 que l'on m'a donnée lors de mon dernier rendez-vous au CIRFA, sur laquelle étaient inscrites les étapes afin d’obtenir la surexpertise en question pour ensuite se rendre dans un hôpital militaire. Je dois même avoir conservé des photocopies dudit document.

 

2) Il n'y a donc rien que je puisse faire pour remédier à cela ? 
Même si je possède des photocopies des documents que l'on m'a données pour la surexpertise ainsi que le document sur laquelle est inscrite mon inaptitude ?

 

3) Merci d'avoir agi de la sorte.

 

4) Bien sûr, je suis né grand prématuré (jumeau oblige) et c'est ma diplégie spastique qui est la cause de mon inaptitude (Je vous laisse voir sur internet de quoi il est question, car il saura mieux vous expliquer de quoi il en retourne).

Et encore, je devrais plutôt dire la relique de ma diplégie spastique puisque ce problème de motricité a été définitivement corrigé des suites d'une opération légère au tendon d'Achille gauche en octobre 2016.

C'est bien ce qui m'a surpris lorsque l'on m'a déclaré inapte, car le médecin généraliste m'ayant ausculté la 1re fois (été 2019) m'avait déclaré apte à l'engagement même si je lui avais fait l'étalage de mon pedigree médical (avec le carnet de santé également).

Ce souci de santé passé ne me pose plus aucun problème, même à l'époque de mon engagement puisqu’en plus de l'opération, j'avais travaillé sur la course de fond afin de courir "normalement" (et ce 3x/semaine sur une distance de7km par course pendant 1 an).

 

 

Edited by Augure
Link to comment
Share on other sites

Vous ne risquez rien à relancer une demande de surexpertise médicale. En expliquant qu'en dépit du délai et de l'absence de réponse, vous souhaitez obtenir gain de cause. Vous y joignez les photocopies des examens et autres CR.

Vous vérifiez l'adresse et l'organisme auquel est destinée votre demande. Envoi en RAR.

BTX

 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Je connais un jeune pour qui çà a marché pour la Réserve, inapte définitif 2 fois et pour l'active et aussi en suivant pour le reste .Cependant là on la recontacté  pour réexaminer son cas au vu des nombreux documents qu'il a produit par contre çà prend des mois  et lui ce ne sera que pour la Réserve le reste il a laissé tomber trop de temps perdu .

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

J'étais inapte définitive pour ma spé au début et une sur-expertise a levé l'inaptitude sans souci. Le truc, c'est que le problème qu'on me reprochait, je ne l'avais pas du tout.
Vous, c'est différent. Vous avez le problème.
Vous pouvez demander la surexpertise. Je ne trouve pas votre souci sur la liste pour le SIGYCOP donc difficile à savoir sur quoi le doc s'est basé

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...